18 novembre 2020

Le shofar de l'Eternel résonne en C.I

 16.10.2020

Dans ma vision, j’ai vu dans une salle,  un groupe de serviteurs de Dieu consacrés en prière. Leurs habits ressemblaient à ceux que portaient Aaron.  Je suis rentré  pour me joindre à eux.

L’homme qui semblait diriger la prière tenait dans sa main droite un shofar. Pendant que nous intercédions, le toit  de la salle s'est enlevé tellement la prière était forte et puissante,  le ciel était très noir et couvert de ténèbres. C’est alors que cet homme se mit à sonner du shofar.

Pendant qu'il sonnait le shofar, il fut soudainement élevé très rapidement vers le ciel qui s'est éclairci. Et la corne, le shofar qu'il tenait dans sa main droite s'est transformé en une grande épée.

Puis j’ai vu cette épée couper la tête d'une immense araignée qui avait tissé sa toile dans le ciel de la Côte d'Ivoire. Lorsque l’araignée est tombée,  le ciel s'est éclairci de plus en plus, et   le soleil se mit à briller de tout son éclat au-dessus du pays.

C'est alors que je vis une armée descendre du ciel sur la terre, et l'Esprit me donna Joël 2 :

" Sonnez du Shofar en Sion !

Lancez une clameur sur Ma Montagne sainte... Que tous les habitants du pays tremblent!

Car le jour de l'Éternel vient, car il est proche, jour de ténèbres et d'obscurité, jour de nuées et de brouillards, il vient comme l'aurore se répand sur les montagnes. Voici un peuple nombreux et puissant, tel qu'il n'y en a jamais eu, et qu'il n'y en aura jamais dans la suite des âges. Devant lui est un feu dévorant, et derrière lui une flamme brûlante; le pays était auparavant comme un jardin d'Éden, et depuis, c'est un désert affreux: rien ne lui échappe. A les voir, on dirait des chevaux, et ils courent comme des cavaliers. A les entendre, on dirait un bruit de chars sur le sommet des montagnes où ils bondissent, on dirait un pétillement de la flamme du feu, quand elle consume le chaume. C'est comme une armée puissante qui se prépare au combat. Devant eux les peuples tremblent, tous les visages pâlissent.

Ils s'élancent comme des guerriers, ils escaladent les murs comme des gens de guerre; chacun va son chemin, sans s'écarter de sa route. Ils ne pressent point les uns les autres, chacun garde son rang; ils se précipitent au travers des traits sans arrêter leur marche. Ils se répandent dans la ville, courent sur les murailles, montent sur les maisons, entrent par les fenêtres comme un voleur. Devant eux la terre tremble, les cieux sont ébranlés, le soleil et la lune s'obscurcissent, Et les étoiles retirent leur éclat. L'Éternel fait entendre sa voix devant son armée; car son camp est immense, et l'exécuteur de sa parole est puissant; car le jour de l'Éternel est grand, il est terrible: qui pourra le soutenir?suite ici"

La prière intense de la foi donne la victoire..

L’Eternel va délivrer le pays au son du shofar ..

Isaac Ahui