24 juillet 2020

L'immense Amour de notre Dieu

Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.… Esaïe 53(4-5)

 Lorsque Jésus était sur la croix ce sont aussi nos souffrances et nos douleurs qu’Il a portées, pas seulement nos péchés et tout ce qui nous séparait de Lui et du Père !

 Avant de donner mon témoignage, je voudrais lui rendre Gloire car lui qui est Dieu, expression du Père , est venu parmi nous dans son Amour incommensurable ! Dieu Est Amour dans sa Substance même ! Sa Substance est d’une richesse infinie : Il EST Esprit, Lumière, Vie, Vérité, Justice sur laquelle repose son trône, elle doit premièrement être satisfaite pour accéder à Sa personne, tout ce qu’il est ! C’est sur ces bases rigoureuses qu’il a créé et déployé l’Univers en Christ qui est sa Parole pour un but glorieux : Son Amour et ses autres Vertus multipliées dans des centaines de millions d’humains !

Il a ainsi créé la Terre et tout ce qui y vit, puis l’Homme avec un esprit ayant  Sa Nature (Zach 12/1). Mais Il l’a créé libre de ses choix, libre de le rechercher, de le connaître ou pas. L’Amour qu’il a pour nous humains, appelés à partager sa Gloire dans un Royaume éternel, implique une réciprocité de tous ceux qui veulent… L’épouse choisit, par amour, son futur époux, car nul ne peut obliger quelqu’un à l’aimer, la liberté de choix était nécessaire et Il nous l’a donné !

 TEMOIGNAGE :

 Je vis depuis longtemps dans une foi vivante avec mon Seigneur, Il est constitutif de ma vie quotidienne depuis 45 ans, lorsque je lui avais ouvert mon cœur.

Le 1er Janvier 2019, j’ai eu une épreuve inattendue et soudaine, une grippe surinfectée a paralysé mes muscles et je suis resté à terre plusieurs heures avant que mes fils et ma femme ne me trouvent sur le pallier.  Amené en urgence à l’hôpital, je n’avais plus qu’un taux d’oxygène de 60% dans le sang, malgré tout j’étais suffisamment conscient pour parler un peu. D’après ceux qui m’ont soigné j’ai frôlé la mort, il me restait très peu de temps avant cette issue...mais mon Seigneur veillait… et beaucoup de frères et sœurs ont prié pour moi !

Quelques jours plus tard, sorti des «soins intensifs», sur mon lit d’hôpital, j’ai réalisé combien j’avais été gardé: mes fils étaient là au bon moment à l’occasion du Nouvel An, j’ai été pris à temps, pompiers arrivés rapidement, très bonne prise en charge à l’hôpital… et la suite coordonnée de main de maître par mon Bien-Aimé Seigneur au travers de soignants compétents qui m’ont entouré de leurs soins et de leurs présences. Et ceci pendant un mois et demi où je suis resté dans les hôpitaux tant en banlieue qu’à Paris.

Je n’en avais toutefois pas fini, après 2 semaines chez moi un saignement intérieur d’un genou m’a bloqué et ramené à l’hôpital, puis en rééducation pour 36 jours, c’est long, mais j’ai pu partager ma foi avec des aides soignantes et surtout une infirmière qui m’a même aidé à retrouver une référence biblique !  Dans ce temps qui s’allonge on se demande si on s’en sortira un jour ! Je savais que mon Seigneur savait et veillait ! Je ne suis revenu chez moi que le 11 avril 2019 !

 ASPECTS SPIRITUELS :

 Ce que dit le Psaume 91/14-15, je l’ai expérimenté et ce n’était pas la première fois : «Puisqu’il m’aime, je le délivrerai ; Je le protégerai puisqu’il connaît mon nom. Il m’invoquera et je lui répondrai ; Je serai avec lui dans la détresse, je le délivrerai et je le glorifierai. ». Bien sûr, suivant le v. 12 de ce Ps, ces versets s’adressaient à Jésus… mais ils s’adressent aussi à chacun de nous, unis à lui par l’esprit.

En effet, l’Esprit de Dieu demeurant en nous, nous sommes identifiés a Lui au point d’être, avec nos frères et sœurs un seul corps avec nôtre Seigneur, nôtre Tête ! Un seul exemple : l’apôtre Paul sur le chemin de Damas (Actes 9/5) à qui le Seigneur dit « je suis Jésus que tu persécutes »… Or Paul n’a pas persécuté le Seigneur, il est venu plus tard… mais il a persécuté ses disciples, Etienne par exemple. Ainsi en persécutant les enfants du Seigneur, on le persécute Lui, c’est bien qu’ils font un. La vision de Paul pour le « corps de Christ » a été confirmée à Damas. Il priait et jeûnait et de son côté Ananias priait aussi, c’est alors que le Seigneur a pu lui dire d’aller délivrer Paul de son aveuglement. Il s’agît donc d’une communion par « le haut », une communion dans un même Esprit, celui de Dieu, par les prières !

 J’en reviens à Esaïe 53 « ce sont nos souffrances qu’il a portées » (à la croix). J’ai réalisé à quel point... c’étaient aussi les miennes ! Ce sont celles de chacun de nous, connu par nos noms ! Plus encore : celles de tous les hommes ! Paul pouvait dire «je complète en ma chair les souffrances de Christ» pas seulement du fait qu’il évangélisait, mais pour tout ce qu’il a souffert pour lui-même ! Dieu incarné en Jésus-Christ à pleuré pour nous des larmes de sang dès le soir précédant la croix, il a subi de nombreux outrages durant sa vie terrestre, peu l’on cru, il a été rejeté par les religieux et le peuple incrédule… qu’en est-il de nos jours où Il est ignoré, rejeté et abandonné par la plupart des gens...

 Que faites vous de Lui dans ce monde agité et chaotique ? S’il n’était pas oublié, rejeté, bafoué, beaucoup le connaîtraient pour le plus grand bien de nos nations et du futur Royaume des cieux… mais, autosuffisants, vous n’avez pas besoins de Lui, pour beaucoup ne pensant même pas qu’il existe, occupés à « zapper » sur les i-phone ! Le diable vous vole le temps, vous empêche de vous concentrer, de réfléchir et donc… de vous tourner vers Dieu. Invoquez « Seigneur Jésus » de tout votre coeur, revenez à Lui, repentez-vous et il vous répondra !

 Voyez, Jésus avait le visage défiguré par la souffrance (Esaïe 52/14). Ses créatures chéries, si loin de Lui, brisaient son coeur. Le Seigneur de tout l’univers a été brisé  pour nos iniquités, il a pris le châtiment à nôtre place afin de nous ramener au Père (Esaïe 53/5) et nous faire participer à sa merveilleuse présence éternelle !

Imaginez de quel Amour illimité il était animé pour porter ce colossal châtiment de milliards d’hommes ! Même les cieux en sont devenus noirs pendant 3 heures, comme la noirceur de nos rebellions, de nos péchés, lesquels devaient être ôtés pour que le Père puisse accepter tous ceux qui seraient justifiés par Jésus. J’insiste : Il a tout porté pour chacun de nous en particulier, que ce soit dans le passé ou de nos jours !

Ce sont TES SOUFFRANCES, Tes péchés, Ta séduction par le monde (dominé par Satan) etc, qu’il a portées. Satan est le premier rebelle, il a entraîné l’Homme dans sa chute… heureusement son Jugement a été prononcé à la croix. Certes ce jugement n’est pas encore exécuté, il n’y a qu’à regarder l’état du monde, mais le temps où il sera « incarcéré » s’approche rapidement. Viens vite Seigneur !

 Il y a des degrés de compréhension par la révélation plus profonde et claire des choses de Dieu. Concernant les souffrances du Seigneur je puis faire miennes les paroles de Job « Mon oreille avait entendu parler de Toi (de tes souffrances), maintenant mon œil t’a vu » (Job 42 : 5).

 Jean Thirion