28 février 2015

L'Eternel rend la justice à Abidjan


Si les méchants croissent comme l'herbe, Si tous ceux qui font le mal fleurissent, c'est pour être anéantis à jamais. Mais toi, tu es le Très Haut, à perpétuité, ô Éternel! Car voici, tes ennemis, ô Éternel! Car voici, tes ennemis périssent; tous ceux qui font le mal sont dispersés. Ps 92

Vision d'Isaac Ahui du 24 Février 2015 (Deuxième partie)
 

L'ange me dit à nouveau : viens et vois !


Je me suis retrouvé dans le palais de justice d’Abidjan  et j’ai vu madame Simone Gbagbo  sur le banc des accusés.  Elle était habillée de fin lin et elle était remplie de joie et de force.  Son visage brillait  car un ange  que personne ne voyait était à ses côtés.  Tu me donnes la force du buffle; je suis arrosé avec une huile fraîche. Mon oeil se plaît à contempler mes ennemis, et mon oreille à entendre mes méchants adversaires ( Ps 92/11)  
Ses juges étaient  vêtus de noir  et ils tenaient des cornes de bouc dans leurs mains. Les autres personnes qui l’accusaient étaient aussi en noir mais ils avaient des feuilles desséchées dans leurs mains.  Dans le palais de justice,  la balance de la justice était renversée, couchée à terre,  et les juges marchaient  sur la balance.  

Dans et autour du palais,  il y avait 2 groupes représentés : celui des accusateurs en noir et ceux qui demandaient sa libération  vêtus de blanc.  Ceux qui l’accusaient criaient très fort pour réclamer  sa condamnation :« Condamnation, condamnation, à  mort, à mort !» comme au temps de Jésus et de Barabbas. (Math 27/20-23)
L’Esprit me dit : Tout est planifié pour sa condamnation mais je me lève pour rétablir la vérité et la justice.    Je suis la vérité et la justice,  je confondrai ses juges et ses accusateurs comme j’ai confondu les langues (Gen11/6)  Ses juges n’auront plus le sommeil en paix. Comme la femme de Pilate a eu le sommeil troublé, leur sommeil sera troublé. Qu'il n'y ait rien entre toi et ce juste; car aujourd'hui j'ai beaucoup souffert en songe à cause de lui Math 27/19
Comme j’ai rétabli Job après ses épreuves ainsi je la rétablirai. Je rétablirai ma vérité et ma justice car ma servante était un signe.
Elle vivra et témoignera de  ma fidélité et de ma gloire en s’exclamant comme Job : «  Mon oreille avait entendu parler de toi mais maintenant mon œil te voit ! »
Isaac Ahui


Notes de Deborah

La corne du bouc. Corne : vient de  Qeren corne, force, puissance, tête, coteau.  Symbole de l’autorité et de la puissance. Dans Daniel 8/8 à 13,  la corne jette la vérité à terre (Dan 8/8 à 13) Dans ce procès, le bouc fait allusion aux démons, mais aussi à l’esprit de Javan (Dan 8/21- Dan 10/20) Javan = "Grèce", pays des descendants de Javan. Il Représente l’esprit occidental. La corne de bouc représente donc aussi « les juges » de l’occident.

Feuilles séchées, habits noirs : les accusateurs et leurs œuvres sont comparés à des arbres aux feuilles desséchées par  le péché, qui ne donnent pas de fruits, s'attirant le jugement de l'Eterne :
Quel est le nombre de mes iniquités et de mes péchés? Fais-moi connaître mes transgressions et mes péchés. …Veux-tu épouvanter une feuille chassée par le vent, et poursuivre une paille desséchée ? Job 13/23-25
Je veux en finir avec eux, dit l'Éternel; Il n'y aura plus de raisins à la vigne, plus de figues au figuier, et les feuilles se flétriront; ce que je leur avais donné leur échappera. Jer 8.13
Et je dévasterai sa vigne et son figuier  dont elle disait : c’est le salaire que m’ont donné mes amants Osée 2/14 
Écoutez-moi, vous qui connaissez la justice, Peuple, qui as ma loi dans ton coeur! Ne craignez pas l'opprobre des hommes, Et ne tremblez pas devant leurs outrages. Car la teigne les dévorera comme un vêtement, et la gerce les rongera comme de la laine; Mais ma justice durera éternellement, Et mon salut s'étendra d'âge en âge.Es 57/7-8
Les vêtements blancs et de fin lin représentent ceux qui se revêtent de la justice divine et non de la justice humaine.
Madame Gbagbo est un signe : cette parole s’adresse aussi à tous ceux qui sont accusés faussement.