04 mars 2015

13 Adar et le dossier nucléaire iranien..




Ils pensent qu’Israël peut-être détruit par une seule bombe. C'est ainsi qu'ils nomment Israël :
Le Pays d'Une Seule BOMBE

Depuis, son apparition, l’histoire d’Esther est propice à maintes analogies avec les siècles vécus par les Juifs. Comme toute pièce de théâtre de génie, elle est susceptible d’être  perpétuellement adaptée… 

Voici quelques analogies contemporaines intitulées :

                          La Meguila d’Esther : l’histoire se répète-elle ?
1/ La Perse antique, correspond géographiquement à l’Iran.

2 / les Juifs devaient être exterminés en 1 jour : Quelle arme aujourd’hui peut détruire un peuple en 1 jour ?  Une arme que l’Iran veut posséder !

3/ Le 13 Adar est la date où le mauvais décret envers les juifs devait être appliqué. Mais qui finalement se retournera.

Cette année, le 13 Adar, commençait le mardi soir 03 mars 2015 à la tombée de la nuit. Et que s’est-il passé ce mardi soir…(11 H aux USA correspond à la tombée de la nuit en Israël )…Le discours de Netanyahou au Congrès américain, pour tenter de lever le décret négatif pour le peuple juif sur le dossier nucléaire iranien !  cf Discours

4/ La Meguila dit clairement que, quand Esther est partie voir le roi Assuérus, « pour s’entretenir avec lui au nom de son peuple» (Esther 4:8), le plus gros problème qu’elle a dû résoudre concerne le fait qu’elle n’était pas invitée au Palais par le roi, le texte nous dit que c’était  très risqué pour Esther.
Le plus gros problème que Netanyahou a dû résoudre pour se rendre au Congrès,  concerne le fait qu’il n’était pas invité par le Président Obama, ce qui est très risqué pour lui.

5/ La Meguila d’Esther nous décrit le roi Assuérus comme étant le dirigeant de 127 royaumes et provinces ( Esther 1/1) 
  Les membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU (5+1), qui prennent la décision sur le nucléaire Iranien = 127 (États et Provinces):

Composition :

 États-Unis : 50 États 
 Russie :       22 Provinces  
 Chine :         27 Provinces 
 R. Uni :        1+14 Territoires britanniques d’outre-mer 
 France :        1+11 Dom-Tom 
 Allemagne : 1
        Total =  127 (États et Provinces)

6/ La Meguila nous enseigne qu’Esther a pu parler au roi seulement après avoir touché de la main le sceptre en or du roi Assuérus. Netanyahou a eu l’autorisation de parler au Congrès américain, grâce à une invitation de John Boehner, qui est le Président de la Chambre des Représentants des États-Unis,(2) et devinez ce qu’il y a sur le sceau de la Chambre des Représentants des États-Unis ?

Un sceptre en or ! 
Jean Pierre L 

Autre Analogie
L'ayatollah Khamenei hospitalisé, dans un état critique, le jour de Pourim….
 
- A propos de la demande d'Esther qui demeure en vigueur depuis 472 ou 473 Av. JC, il ne serait pas surprenant que le prochain ennemi d'Israël, frappé par ce jugement, soit le dirigeant iranien Khamenei : Des informations nous ont appris le jour de Pourim, le 5 mars 2015/14 Adar 5775, qu'il avait été hospitalisé pour un cancer le 4 mars 2015 /13 Adar... Il est à noter que 6 ans auparavant, il avait déclaré "qu'Israël était un cancer", le 4 mars 2009 /8 Adar 5769, soit 6 jours avant Pourim 5769 /10 mars 2009 !

En février 2012 il avait réitéré sur le thème "Israël-cancer", en présence d'Haniyeh (Hamas), ajoutant qu'il devait être éliminé. Il semble que ce soit lui, cancéreux, qui soit en passe d'être éliminé !... A quand l'exécution finale du jugement qui s'abat sur lui ? Cette année ? Tiendra-t-il jusqu'autour du 21 Tichri 5776 (4 octobre 2015), jour de Succot préfigurant celui du jugement dernier (1) ? Les 20 novembre 2013, 24 juillet 2014 et d'autres fois, il a parlé de la fin d'Israël, sans utiliser le mot "cancer"... il ne savait pas à quel point il parlait de sa propre fin !
(1) Pour comprendre combien Khamenei est sous le coup d'un jugement de type "Pourim", exécutoire en Automne : Pourim, temps de jugements
- Parallèlement le discours de Netanyahou devant le Congrès américain, pour s'opposer à la signature d'un accord USA/Iran sur le nucléaire (équivalent d'une "intercession-pour-épargner-
Israël"), a eu lieu le 3 mars 2015. Soit juste avant la commémoration du "jeûne d'Esther" (13 Adar/4 mars). Décalage horaire aidant c'était déjà le début de soirée en Israël..(13 Adar en Israël). quand Netanyahou mettait fin à son intervention au Congrès ! Le "Jeûne d'Esther" pouvait commencer... et Khamenei être "au plus mal" !
- Alors verrons-nous une délivrance pour Israël ... et la disparition de ce nouvel Haman qui menace de le détruire ?

Soyons encouragés car il est évident que notre Dieu veille sur Israël... car il veille aussi sur nous, ses enfants spirituels, qui le connaissons déjà par Jésus-Christ !

Jean Thirion

                                                           xxxxxxxxxxxxxxxxxx 


Si Netanyahou ne sauve pas le monde de l’islam radical nucléaire, qui le fera ?

[Netanyahou a révélé ce que cache Obama :

Obama tente désespérément de séparer terrorisme et islam. Alors Netanyahou a rappelé que l’Iran finance le terrorisme islamique et qu’il incarne la version la plus dangereuse de l’islam. C’est ce qu’Obama craignait. Il a expliqué que l’idéologie islamiste est profondément ancrée dans l’islam radical de l’Iran et de l’Etat islamique, que l’Iran et l’Etat islamique veulent le même islam, et que rien ne différencie l’Iran de l’Etat islamique : tous les deux recourent au terrorisme, tous les deux veulent exterminer les Chrétiens, les Juifs et une partie des Musulmans, tous les deux veulent que la charia domine le monde, et ni l’Amérique, ni Israël, n’ont de place dans leur projet. La seule différence est qu’ils se disputent la place du roi.

Obama veut un accord avec l’Iran à tout prix. Alors Netanyahou a expliqué qu’il existe une alternative entre un mauvais accord et pas d’accord du tout : « un meilleur accord ». Il a rappelé que les Iraniens sont aux abois, et que s’ils quittent la table des négociations, ils reviendront parce qu’ils ont besoin d’un accord plus que les Etats Unis n’en ont besoin. Il n’a pas dit, mais les observateurs avertis l’ont compris, et un démocrate vexé que son président ait été mouché l’a relevé, la remarque s’adressait à un Obama qui veut éperdument marquer son mandat par la signature historique d’un accord de paix, quelles qu’en soient les conséquences, dussent-elles être un Iran nucléaire dont il entend laisser son successeur gérer le chaos comme une patate chaude qu’on se refile entre étudiants attardés. Sauf qu’il s’agit de la sécurité non seulement d’Israël, non seulement du Moyen Orient, mais de l’Europe, des Etats Unis, et du monde....]
Obama ne voulait pas que Netanyahou dise au peuple américain que l’Iran est un pays qui finance le terrorisme mondial. Netanyahou a donc dit que l’Iran finance le terrorisme mondial. Il l’a martelé en trois points dont le dernier lui a valu un déluge d’applaudissements :

« Si l’Iran veut être traité comme un pays normal, il doit se conduire comme un pays normal » a ajouté Bibi, après avoir précisé qu’un accord acceptable pour Israël est un accord avec lequel Israël peut vivre – au sens littéral, ce dont semble se moquer les dirigeants occidentaux qui écoutent d’une oreille distraite les Mollah iraniens promettre un nouveau génocide juif.] Lire la suite 


                                          xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


         Netanyahu, Churchill et le Congrès pour essayer d’éviter la guerre

 Il y a des similitudes frappantes entre les objectifs du discours de Churchill il y a près de 75 ans et aujourd’hui celui de Netanyahou. L’un comme l’autre n’ont d’autre objectif que d’éviter une conflagration mondiale. Et, comme Churchill dans les années 1930, Netanyahou est la seule voix parmi les leaders mondiaux d’aujourd’hui. ILire la suite ici


 Notes :

1 . Le Conseil de sécurité est l’un des six organes principaux de l’Organisation des Nations Unies créés par la Charte de l'ONU.. Celle-ci lui confère la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationale. Le Conseil, qui siège en permanence, peut se réunir à tout moment en cas de menace contre la paix.

2. La Chambre des représentants des États-Unis (United States House of Representatives, en anglais) compose, avec le Sénat, le Congrès des États-Unis et forme à ce titre un des deux organes du pouvoir législatif américain. Elle représente les citoyens au sein de l'Union. Son siège se trouve dans l'aile sud du Capitole, à Washington, D.C.