04 mars 2015

Esther,la biche de l'aurore face à l'armée des ténèbres (Purim)



La  Gloire d’Elohîms, est de voiler la parole; la gloire des rois, c'est de la sonder.
C'est la gloire de Dieu de cacher une chose, la gloire des rois est de l'examiner.

13 Adar/4 Mars 2015                                 
 
Esther : La biche de l'aurore face à l'armée des ténèbres !

 Esther, est une jeune femme orpheline  qui vivait à l’époque de l’empire perse, avant sa destruction par Alexandre le Grand. Elle devient l’épouse du roi Assuérus mais il ne sait pas qu’elle est juive. Hadassah est le  nom juif " caché "  d'Esther, nom qui sera  "révélé" à la fin,   et signifie " myrte" en Hébreu. (Esther 2/7). Mordekhai (Mardoché) son cousin,  était descendant de Saül et Haman,  descendant du roi Agag,  donc d'Amalek.. Haman obtient  du roi la permission de tuer tous les juifs de l’empire et en fixe la date par le sort,  le 13ème jour du mois d’Adar. Mais par son courage et son obéissance la reine Esther sauve son peuple menacé de génocide.  Et  YHWH renversa le "sort" et la situation ce jour fatidique (Esther 9) La fête de Pourim commémore tous les ans cette délivrance le 14 et 15 Adar ( 5 au 6 Mars 2015 )
Le livre de Daniel nous précise que l’on attribuait aux Juifs en exil  des noms relatifs  aux dieux babyloniens. Esther est dérivée du théonyme "Ishtar" et par  Mardochée, on entend serviteur de "Mardouk", un autre dieu babylonien. Ce nom d’Esther a plusieurs étymologies  dont « astar», et  signifie en grec "étoile".  

Selon une étude hébraïque :" Hadassah ou l’étoile du matin comme dans le psaume 22  intitulé : De la biche de l’aurore = eyelet hacha’har . Un psaume dont Yeshoua mentionnera le premier verset sur la Croix en araméen : Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-Tu abandonné  ?" Après avoir intercédé trois jours, c’est ce psaume qu’Esther  aurait  récité avant de risquer sa vie,  en s'introduisant chez le roi sans être convoquée.  C'est pourquoi il est récité à Pourim.
Matt 27/45 :  A partir de la sixième heure, l'obscurité se fit sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure. Et vers la neuvième heure, Jésus clama en un grand cri : "Eli, Eli, lema sabachtani", c'est-à-dire : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Ps 22 : Sur "la biche de l'aurore." De David :Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné, te tenant éloigné, sans me délivrer, sourd aux paroles de mon rugissement ?! Mon Dieu, le jour j'appelle et tu ne réponds pas, la nuit, point de silence pour moi. 
 Esther provient d'un verbe qui signifie "caché". A l'image des étoiles apparaissant et disparaissant dans le ciel,  l'Eternel se  cache aussi un temps pour  réapparaître. Mais tu es un Dieu qui se cache ! s'exclame Esaie. L'Eternel aime se laisser découvrir : Vous me chercherez et vous me trouverez si vous me cherchez de tout votre coeur ! Jer 29/13 

En hiver, le soleil plonge profondément sous l'horizon : la nuit devient beaucoup plus sombre et la lune diffuse peu de lumière. Ce sont ces "nuits noires" dont l'intensité varie. En fait  comme l'univers est infini et constellé   de galaxies dispersées,  il y a des directions dans lesquelles notre regard limité ne rencontre aucune étoile. De plus  la lumière (finie) de l’étoile la plus proche  met quatre ans et quatre mois à nous parvenir. Nous voyons cette étoile  telle qu’elle était il y a quatre ans.   Ainsi curieusement, lorsque nous  regardons le firmament, nous regardons d’après les lois de la physique dans le passé ; mais les étoiles sont le symbole des promesses divines ( Gen 15/5), sauf qu' il leur arrive parfois de se dérober à notre regard

L'Aube
Car l'heure la plus sombre de la nuit est celle d'avant l'aube.. Tu caches ta face: ils sont tremblants. Tu leur retires le souffle: ils expirent, et retournent dans leur poussière.  Ps 104/29..Le ciel et la terre sont d'une obscurité totale, lorsque les astres de la nuit  disparaissent.  Avant que n’apparaisse un court instant,  l'aube, cette ligne magique et blanche,  première lueur du soleil qui commence par  blanchir l'horizon, (1 Pierre 2/19) annonçant l'aurore ; "lorsque le soleil de l’Eternel sort de sa chambre et s'élance dans la carrière pour faire jaillir sa lumière sur les bons comme sur les méchants, et renouveler la face de la terre."Ps 19/6 - Math 5/45 
 Mais c''est ici votre heure et la puissance des ténèbres (Luc 22/53): L’heure la plus sombre, c’est  le moment de l'épreuve où nous avons l'impression d'être livré aux  puissances des ténèbres sans pouvoir rien changer, d'être livrée aux circonstances sans pouvoir les contrôler.  Où tout paraît désespéré, où rien ne bouge malgré nos prières. C’est une situation qui perdure, une guerre d’usure,  et qui  tel un Goliath, vous défie tous les jours.   Amalek n'a rien a envier à Satan dans l'art de ruser et guerroyer contre les élus du Très-Haut dont nous sommes l'armée !

Jéricho était  la  porte d’entrée du pays promis, la première forteresse après le Jourdain : Jéricho était fermée et barricadée devant les enfants d'Israël. Personne ne sortait, et personne n'entrait Jos 6/1. Le Seigneur avait prévenu Moïse de ce qui l'attendrait après le Jourdain et lui avait décrit la taille de ces forteresses (Deut 9/1 à 6). Comme Israël, Josué, ou Esther, etc chacun de nous peut avoir son « Jéricho », une forteresse barricadée, haute jusqu'au ciel !..
Bien souvent face à certaines forteresses semblables à celle-là, il peut nous arriver de penser en tant que femmes, qu’il nous faudrait plus de puissance,  plus d’autorité, ou plus de foi, plus de ceci  ou de cela. Nous nous sentons comme abandonnées ou impuissantes,  à l'image du Seigneur sur la croix,  nu, faible  et dépouillé  de lui-même. Mais Yeshua a vaincu  à cause de sa faiblesse. Car il a été crucifié à cause de sa faiblesse, mais il vit par la puissance de Dieu; nous aussi, nous sommes faibles en lui, mais nous vivrons avec lui par la puissance de Dieu pour agir envers vous. 2 Cor 13/4

Au dernier moment de ce combat, plus faible qu'un nourrisson, la seule arme qui lui restait ce fut l'AMOUR.  Car Satan a été  vaincu par une arme qu’il ne possède pas, ni ne peut imiter,  la puissance de l’Amour de Yeshua envers son Père et envers nous. Jean 14/31. Car faut-il le rappeler ? Satan ne possède pas une seule once d’amour..Satan est le père du mensonge. Il est voleur, ACCUSATEUR … il est venu pour Dérober, Egorger, et DETRUIRE. Il est animé d’une grande colère, en un mot, il vous HAIT. Il hait votre foi, il hait votre amour, il hait votre espérance.

Ce sont justement la foi, le courage et l'amour d'Esther,  le seul équipement dont elle était revêtue qui a suffit pour percer cette armée de ténèbres !  Démontrant son cœur de mère ! Elle a exercé pleinement  la foi qu’elle avait ce jour là, et non celle qu’elle "aurait pu avoir 5 ans plus tard", se reposant dans sa « faiblesse » sur la puissance de Dieu. Et Le Seigneur a répandu la bénédiction,  renversé les chars et détruit la force des royaumes,  la puissance  de l'ennemi qui s’était déchaînée pour détruire sa destinée et celle de son peuple.

Esther : quand le salut vient des femmes !
 Nous oublions quelquefois   que notre Père nous a fait un magnifique cadeau à la création  ce  cœur de mère. Eve : celle qui donne la vie !  Et si nous apprenons   jour après jour à nous livrer totalement  à Dieu sur l'autel,   ils se sont d'abord donnés au Seigneur et ensuite par la volonté de Dieu, également à nous (c'est-à-dire au  Corps)  2 Cor 8/5,  nous possèderons la même arme « invincible  », celle devant laquelle les puissances des ténèbres ont cédé, la plus puissante : l'Amour inconditionnel de Dieu, manifesté en NOUS comme il fût manifesté en notre frère Yeshua , la Parole faîte chair.  Sa Voix aujourd’hui, nous appelle, je dirai même nous supplie, de nous donner entièrement à Lui en retour comme il s’est donné lui-même entièrement  à nous
Et  dans ces moments où nous serons peut-être parfois faibles ou sans forces, les mains affaiblies et les genoux chancelants, cet Amour combattra pour nous,  dans notre chair  (corps, âme et esprit) par l'Esprit de Vie et de Résurrection qui agit en nous Ro 8/11.  J’en ai fait plusieurs fois l’expérience.

Le soir arrivent les pleurs, et le matin l'allégresse !  Comme à Pourim, au moment où Satan se voit déjà vainqueur,  L’Eternel fera lever  l’étoile du matin  dans la nuit sombre de nos cœurs, pour  prendre sa revanche  sur l’ennemi à travers nous, comme il s’est servi d’Esther. La lumière se lève dans les ténèbres pour les hommes droits, pour celui qui est miséricordieux, compatissant et juste. Ps 112/4  C’est grâce à cet Amour inconditionnel  que Yeshua  a triomphé des puissances des ténèbres. Et lorsqu’il est  mort sur la Croix, face aux oppositions, face aux trahisons, face aux forces de l’enfer, Yeshua  a créé en Lui une nouvelle humanité !

Le Père ne conquiert jamais les cœurs enténébrés  par la force. L’Epée courbe les têtes mais l’Amour courbe les cœurs ! Notre Amour pour Lui, notre amour pour nos frères et sœurs, son Amour pour nous,  est la Gloire dont il veut nous revêtir : Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un, - moi en eux, et toi en moi, -afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé.
 Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux.
Jean 17 :20  à 23

A l’image d’Esther et de  ces femmes qui vainquirent des royaumes, guérirent de leurs maladies et ressuscitèrent leurs morts (Heb 11/33) le Seigneur va faire lever face aux puissances de l’ennemi, des «  biches de l’aurore », des « étoiles du matin », une armée de femmes courageuses  revêtues de la lumière, de Sa Gloire ( Es 60 :1-2),   car remplies de son Amour,  pour semer,  percer dans les armées des ténèbres, réclamer leurs enfants,  renverser des situations bloquées depuis longtemps et conquérir  leur pays !

YHWH est aussi caché derrière l'Histoire dans ce Livre.  La vérité se cache  derrière « le miroir », derrière  le visible et les apparences (1 Cor 13/12 – 2 Cor 4/18). Il nous montre  ainsi que  même si nous ne comprenons pas toujours Ses Voies et Ses pensées, il est toujours  là, et qu’Il peut  tout  "renverser " et transformer le deuil en joie !
Les malheureux mangeront et seront rassasiés. Ils loueront l’Eternel ceux qui Le cherchent :  Que votre cœur vive à jamais!  Tous ceux qui habitent aux extrémités de la terre se souviendront et reviendront à l’Eternel, toutes les familles des nations se prosterneront devant Lui.  A l’Eternel la royauté, au maître des nations. Oui, devant Lui seul se prosterneront tous les puissants de la terre, devant Lui se courberont tous ceux qui descendent à la poussière  et pour celui qui ne vit plus, sa lignée le servira,  elle annoncera l’Eternel aux âges à venir,  elle racontera au peuple né Sa justice : Il l’a faite. Ps 22 /27 à 32

Femme,  lève-toi pour la bataille finale ! 
Dans la nouvelle stratégie de guerre de l’Eternel des armées pour le combat spirituel, comme le Seigneur me l’a révélé en 1993,  ce sont les femmes qui seront en première ligne pour affronter directement les puissances des ténèbres. Les femmes formeront le plus souvent les troupes de choc et celles qui seront sur le front auront besoin d’hommes, des commandants, des généraux  pour  coordonner, les équiper,  les guider,  les soutenir et les aimer !  
Car le combat entre Dieu et Satan,  qui a déclenché les hostilités sur la terre en  Genèse 3,  nous montre un combat  entre la femme et le serpent, combat qui prend fin et qui est décrit en Apocalypse 12, mais toujours entre la femme et le serpent.
 Il me dit: Prophétise, et parle à l'esprit! Prophétise, fils de l'homme, et dis à l'esprit: Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel: Esprit, viens des quatre vents, souffle sur ces morts, et qu'ils revivent!  Je prophétisai, selon l'ordre qu'il m'avait donné. Et l'esprit entra en eux, et ils reprirent vie, et ils se tinrent sur leurs pieds: c'était une armée nombreuse, très nombreuse. Ez 37/1 à 10

Deborah






13 Adar et le dossier nucléaire iranien..




Ils pensent qu’Israël peut-être détruit par une seule bombe. C'est ainsi qu'ils nomment Israël :
Le Pays d'Une Seule BOMBE

Depuis, son apparition, l’histoire d’Esther est propice à maintes analogies avec les siècles vécus par les Juifs. Comme toute pièce de théâtre de génie, elle est susceptible d’être  perpétuellement adaptée… 

Voici quelques analogies contemporaines intitulées :

                          La Meguila d’Esther : l’histoire se répète-elle ?
1/ La Perse antique, correspond géographiquement à l’Iran.

2 / les Juifs devaient être exterminés en 1 jour : Quelle arme aujourd’hui peut détruire un peuple en 1 jour ?  Une arme que l’Iran veut posséder !

3/ Le 13 Adar est la date où le mauvais décret envers les juifs devait être appliqué. Mais qui finalement se retournera.

Cette année, le 13 Adar, commençait le mardi soir 03 mars 2015 à la tombée de la nuit. Et que s’est-il passé ce mardi soir…(11 H aux USA correspond à la tombée de la nuit en Israël )…Le discours de Netanyahou au Congrès américain, pour tenter de lever le décret négatif pour le peuple juif sur le dossier nucléaire iranien !  cf Discours

4/ La Meguila dit clairement que, quand Esther est partie voir le roi Assuérus, « pour s’entretenir avec lui au nom de son peuple» (Esther 4:8), le plus gros problème qu’elle a dû résoudre concerne le fait qu’elle n’était pas invitée au Palais par le roi, le texte nous dit que c’était  très risqué pour Esther.
Le plus gros problème que Netanyahou a dû résoudre pour se rendre au Congrès,  concerne le fait qu’il n’était pas invité par le Président Obama, ce qui est très risqué pour lui.

5/ La Meguila d’Esther nous décrit le roi Assuérus comme étant le dirigeant de 127 royaumes et provinces ( Esther 1/1) 
  Les membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU (5+1), qui prennent la décision sur le nucléaire Iranien = 127 (États et Provinces):

Composition :

 États-Unis : 50 États 
 Russie :       22 Provinces  
 Chine :         27 Provinces 
 R. Uni :        1+14 Territoires britanniques d’outre-mer 
 France :        1+11 Dom-Tom 
 Allemagne : 1
        Total =  127 (États et Provinces)

6/ La Meguila nous enseigne qu’Esther a pu parler au roi seulement après avoir touché de la main le sceptre en or du roi Assuérus. Netanyahou a eu l’autorisation de parler au Congrès américain, grâce à une invitation de John Boehner, qui est le Président de la Chambre des Représentants des États-Unis,(2) et devinez ce qu’il y a sur le sceau de la Chambre des Représentants des États-Unis ?

Un sceptre en or ! 
Jean Pierre L 

Autre Analogie
L'ayatollah Khamenei hospitalisé, dans un état critique, le jour de Pourim….
 
- A propos de la demande d'Esther qui demeure en vigueur depuis 472 ou 473 Av. JC, il ne serait pas surprenant que le prochain ennemi d'Israël, frappé par ce jugement, soit le dirigeant iranien Khamenei : Des informations nous ont appris le jour de Pourim, le 5 mars 2015/14 Adar 5775, qu'il avait été hospitalisé pour un cancer le 4 mars 2015 /13 Adar... Il est à noter que 6 ans auparavant, il avait déclaré "qu'Israël était un cancer", le 4 mars 2009 /8 Adar 5769, soit 6 jours avant Pourim 5769 /10 mars 2009 !

En février 2012 il avait réitéré sur le thème "Israël-cancer", en présence d'Haniyeh (Hamas), ajoutant qu'il devait être éliminé. Il semble que ce soit lui, cancéreux, qui soit en passe d'être éliminé !... A quand l'exécution finale du jugement qui s'abat sur lui ? Cette année ? Tiendra-t-il jusqu'autour du 21 Tichri 5776 (4 octobre 2015), jour de Succot préfigurant celui du jugement dernier (1) ? Les 20 novembre 2013, 24 juillet 2014 et d'autres fois, il a parlé de la fin d'Israël, sans utiliser le mot "cancer"... il ne savait pas à quel point il parlait de sa propre fin !
(1) Pour comprendre combien Khamenei est sous le coup d'un jugement de type "Pourim", exécutoire en Automne : Pourim, temps de jugements
- Parallèlement le discours de Netanyahou devant le Congrès américain, pour s'opposer à la signature d'un accord USA/Iran sur le nucléaire (équivalent d'une "intercession-pour-épargner-
Israël"), a eu lieu le 3 mars 2015. Soit juste avant la commémoration du "jeûne d'Esther" (13 Adar/4 mars). Décalage horaire aidant c'était déjà le début de soirée en Israël..(13 Adar en Israël). quand Netanyahou mettait fin à son intervention au Congrès ! Le "Jeûne d'Esther" pouvait commencer... et Khamenei être "au plus mal" !
- Alors verrons-nous une délivrance pour Israël ... et la disparition de ce nouvel Haman qui menace de le détruire ?

Soyons encouragés car il est évident que notre Dieu veille sur Israël... car il veille aussi sur nous, ses enfants spirituels, qui le connaissons déjà par Jésus-Christ !

Jean Thirion

                                                           xxxxxxxxxxxxxxxxxx 


Si Netanyahou ne sauve pas le monde de l’islam radical nucléaire, qui le fera ?

[Netanyahou a révélé ce que cache Obama :

Obama tente désespérément de séparer terrorisme et islam. Alors Netanyahou a rappelé que l’Iran finance le terrorisme islamique et qu’il incarne la version la plus dangereuse de l’islam. C’est ce qu’Obama craignait. Il a expliqué que l’idéologie islamiste est profondément ancrée dans l’islam radical de l’Iran et de l’Etat islamique, que l’Iran et l’Etat islamique veulent le même islam, et que rien ne différencie l’Iran de l’Etat islamique : tous les deux recourent au terrorisme, tous les deux veulent exterminer les Chrétiens, les Juifs et une partie des Musulmans, tous les deux veulent que la charia domine le monde, et ni l’Amérique, ni Israël, n’ont de place dans leur projet. La seule différence est qu’ils se disputent la place du roi.

Obama veut un accord avec l’Iran à tout prix. Alors Netanyahou a expliqué qu’il existe une alternative entre un mauvais accord et pas d’accord du tout : « un meilleur accord ». Il a rappelé que les Iraniens sont aux abois, et que s’ils quittent la table des négociations, ils reviendront parce qu’ils ont besoin d’un accord plus que les Etats Unis n’en ont besoin. Il n’a pas dit, mais les observateurs avertis l’ont compris, et un démocrate vexé que son président ait été mouché l’a relevé, la remarque s’adressait à un Obama qui veut éperdument marquer son mandat par la signature historique d’un accord de paix, quelles qu’en soient les conséquences, dussent-elles être un Iran nucléaire dont il entend laisser son successeur gérer le chaos comme une patate chaude qu’on se refile entre étudiants attardés. Sauf qu’il s’agit de la sécurité non seulement d’Israël, non seulement du Moyen Orient, mais de l’Europe, des Etats Unis, et du monde....]
Obama ne voulait pas que Netanyahou dise au peuple américain que l’Iran est un pays qui finance le terrorisme mondial. Netanyahou a donc dit que l’Iran finance le terrorisme mondial. Il l’a martelé en trois points dont le dernier lui a valu un déluge d’applaudissements :

« Si l’Iran veut être traité comme un pays normal, il doit se conduire comme un pays normal » a ajouté Bibi, après avoir précisé qu’un accord acceptable pour Israël est un accord avec lequel Israël peut vivre – au sens littéral, ce dont semble se moquer les dirigeants occidentaux qui écoutent d’une oreille distraite les Mollah iraniens promettre un nouveau génocide juif.] Lire la suite 


                                          xxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


         Netanyahu, Churchill et le Congrès pour essayer d’éviter la guerre

 Il y a des similitudes frappantes entre les objectifs du discours de Churchill il y a près de 75 ans et aujourd’hui celui de Netanyahou. L’un comme l’autre n’ont d’autre objectif que d’éviter une conflagration mondiale. Et, comme Churchill dans les années 1930, Netanyahou est la seule voix parmi les leaders mondiaux d’aujourd’hui. ILire la suite ici


 Notes :

1 . Le Conseil de sécurité est l’un des six organes principaux de l’Organisation des Nations Unies créés par la Charte de l'ONU.. Celle-ci lui confère la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationale. Le Conseil, qui siège en permanence, peut se réunir à tout moment en cas de menace contre la paix.

2. La Chambre des représentants des États-Unis (United States House of Representatives, en anglais) compose, avec le Sénat, le Congrès des États-Unis et forme à ce titre un des deux organes du pouvoir législatif américain. Elle représente les citoyens au sein de l'Union. Son siège se trouve dans l'aile sud du Capitole, à Washington, D.C.




03 mars 2015

B. Netanyahou au Congrès à WDC . Discours intégral du 3/03/15


Le discours intégral de Netanyahou au Congrès à Washington le 3 mars 2015 (13 Adar)
 Traduction
[ Remerciements ...]
Mes amis, je suis profondément honoré par la possibilité de parler pour la troisième fois devant le corps législatif le plus important au monde, le Congrès américain.

Je tiens à vous remercier tous d’être ici aujourd’hui. Je sais que mon discours a fait l’objet de nombreuses controverses. 
Je regrette profondément que certains perçoivent ma présence ici comme politique. Cela n’a jamais été mon intention.  Je tiens à vous remercier, démocrates et républicains, pour votre soutien commun à Israël, année après année, décennie après décennie. Je sais que peu importe de quel côté de l’allée vous vous asseyez, vous vous tenez avec Israël. L’alliance remarquable entre Israël et les Etats-Unis a toujours été au-dessus de la politique. Elle doit toujours rester dessus de la politique.

Parce que l’Amérique et Israël partagent un destin commun, le destin de terres promises qui chérissent la liberté et offrent de l’espoir. Israël est reconnaissant du soutien de l’Amérique – de la population de l’Amérique et des présidents de l’Amérique, de Harry Truman à Barack Obama.

Nous apprécions tout ce que le président Obama a fait pour Israël. Mais vous savez déjà tout cela. Vous savez que nous apprécions le renforcement de la coopération sécuritaire et le partage des renseignements, nous apprécions que vous vous opposiez aux résolutions anti-israéliennes à l’ONU.


Mais il y a certaines choses que le Président Obama a fait, qui sont moins connues…

Je l’ai appelé en 2010, lorsque nous avons eu l’incendie de la forêt Carmel, et il a immédiatement accepté de répondre à ma demande d’aide urgente. En 2011, nous avons eu notre ambassade au Caire en état de siège, et de nouveau, il a fourni une aide vitale en ce moment crucial. Il a également soutenu nos demandes pour notre défense anti-missile au cours de l’été dernier, lorsque nous étions face aux terroristes du Hamas. Dans chacun de ces moments, j’ai appelé le président, et il était là.

Et certaines choses de ce que le président a fait pour Israël ne peuvent pas être dites, parce que cela touche aux questions sensibles et stratégiques qui ne peuvent être dites qu’entre un Président américain et un Premier Ministre israélien. Mais je sais cela, et je serai toujours reconnaissant au président Obama pour ce soutien.


Et Israël vous est reconnaissant, reconnaissant le Congrès américain, pour votre soutien, pour nous soutenir à bien des égards, en particulier dans l’aide militaire généreuse et la défense antimissile, y compris le Dôme de Fer. L’été dernier, des millions d’Israéliens ont été protégée contre les milliers de roquettes du Hamas, grâce à ce Dôme construit avec vous.

Merci, l’Amérique. Merci pour tout ce que vous avez fait pour Israël.


 Mes amis, je suis venu ici aujourd’hui parce que, en tant que Premier ministre d’Israël, je me sens une obligation profonde de vous parler d’une question qui pourrait bien menacer la survie de mon pays et l’avenir de mon peuple: la quête iranienne pour obtenir des armes nucléaires.

Nous sommes un peuple ancien. Dans nos près de 4000 ans d’histoire, beaucoup ont essayé à plusieurs reprises de détruire le peuple juif. Demain soir, lors de la fête juive de Pourim, nous allons lire le Livre d’Esther. Nous lisons le récit d’un vice-roi de Perse puissant nommé Haman, qui complotait pour détruire le peuple juif il y a quelque 2500 ans. Mais une femme juive courageuse, reine Esther, a démontré ce complot et a donné au peuple juif le droit de se défendre contre ses ennemis Le complot a été déjoué. Notre peuple a été sauvé.


Aujourd’hui le peuple juif fait face à une autre tentative, d’un autre potentat perse, de nous détruire. Le Guide suprême l’ayatollah Khamenei crache sa haine la plus ancienne, la haine de l’antisémitisme, avec les nouvelles technologies. Il tweete qu’Israël doit être anéanti – il tweete ! Vous savez, en Iran, Internet n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler libre. Mais il tweet en anglais qu’Israël doit être détruit.

Pour ceux qui croient que l’Iran menace l’Etat juif, mais pas le peuple juif, écoutez Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah, chef mandataire terroriste de l’Iran. Il a dit: Si tous les Juifs se rassemblent en Israël, cela va nous épargner la fatigue de les pourchasser dans le monde entier.


Mais le régime iranien n’est pas seulement un problème juif, pas plus que le régime nazi n’était qu’un problème juif. Les 6 millions de juifs assassinés par les nazis n’étaient qu’une fraction des 60 millions de personnes tuées dans la Seconde Guerre mondiale. Donc, si le régime de l’Iran constitue une grave menace non seulement pour Israël, c’est aussi le cas pour la paix du monde entier. Pour comprendre à quel point l’Iran serait dangereux avec des armes nucléaires, nous devons comprendre pleinement la nature du régime.

Le peuple d’Iran est composé de gens très talentueux. Ils sont les héritiers d’une des plus grandes civilisations du monde. Mais en 1979, ils ont été détournés de leur histoire par des fanatiques religieux, des fanatiques religieux – qui ont imposé une dictature sombre et brutale.


Cette année là, les fanatiques ont rédigé une constitution nouvelle pour l’Iran. Elle ordonne aux gardiens de la révolution de ne pas seulement protéger les frontières de l’Iran, mais aussi de remplir la mission idéologique du jihad. Le fondateur du régime, l’ayatollah Khomeini, a exhorté ses partisans à « exporter la révolution dans le monde entier ».

Je suis ici à Washington, et la différence est tellement frappante. Le document fondateur de l’Amérique promet la vie, la liberté et la poursuite du bonheur. Le document fondateur de l’Iran s’engage dans la mort, la tyrannie, et la poursuite du djihad. Et alors que les États s’effondrent à travers le Moyen-Orient, l’Iran se charge d’occuper le vide pour faire exactement cela.

Les hommes de main de l’Iran à Gaza, ses laquais au Liban, ses gardiens de la révolution sur le plateau du Golan entourent Israël avec trois tentacules de terreur. Soutenu par l’Iran, Assad massacre les Syriens. Soutenu par l’Iran, les milices chiites sont lâchées en Irak. Soutenu par l’Iran, les Houthis prennent le contrôle du Yémen, menaçant les détroits stratégiques à l’embouchure de la mer Rouge. Avec le détroit d’Ormuz, ce serait donner à l’Iran le contrôle d’un second point d’approvisionnement en pétrole du monde.



La semaine dernière, près d’Ormuz, l’Iran a procédé à un exercice militaire en détruisant une maquette d’un porte-avions américain. C’est juste la semaine dernière, alors qu’ils négocient avec les Etats-Unis sur le nucléaire. Mais malheureusement, depuis les 36 dernières années, les attaques de l’Iran contre les Etats-Unis ont été tout sauf sur des maquettes. Et les objectifs n’ont été que trop réels.

L’Iran a pris des dizaines d’Américains en otage à Téhéran, a assassiné des centaines de soldats américains, des Marines à Beyrouth, et est responsable de la mort et de mutilations des milliers d’hommes et de femmes, de militaires américains en Irak et en Afghanistan. Au-delà du Moyen-Orient, l’Iran attaque l’Amérique et ses alliés à travers son réseau mondial de terrorisme. Il a fait sauter le centre de la communauté juive et l’ambassade israélienne à Buenos Aires. Il a aidé Al Qaida à attaquer les ambassades américaines en Afrique. Il a même tenté d’assassiner l’ambassadeur saoudien, ici à Washington DC.


Au Moyen-Orient, l’Iran domine désormais quatre capitales arabes, Bagdad, Damas, Beyrouth et Sanaa. Et si l’agression de l’Iran n’est pas défaite, d’autres suivront sûrement. Donc, à un moment où beaucoup espèrent que l’Iran se joindra à la communauté des nations, l’Iran est occupé engloutir les nations. Nous devons tous unir nos efforts pour arrêter la marche de l’Iran par les conquêtes, l’asservissement et de la terreur.

Il y a deux ans, on nous a dit de donner au Président Rouhani et au ministre des Affaires étrangères Zarif, une chance d’apporter des changements et de la modération en Iran. Quels changements ! Quelle modération !

Le gouvernement de Rouhani pend les gays, persécute les chrétiens, emprisonne des journalistes et exécute encore plus de prisonniers que par le passé.

L’année dernière, le même Zarif qui charme les diplomates occidentaux a déposé une gerbe sur la tombe d’Imad Mughniyeh. Imad Mughniyeh est le cerveau terroriste qui a fait verser le plus de sang plus américain que tout autre terroriste outre Oussama ben Laden. J’aimerais voir quelqu’un lui poser une question à ce sujet. Le régime iranien est plus radical que jamais, il scande « Mort à l’Amérique », et surnomme l’Amérique « le grand Satan. » Maintenant, cela ne devrait pas être surprenant, parce que l’idéologie du régime révolutionnaire de l’Iran est profondément enracinée dans l’islam militant, et c’ est pourquoi ce régime sera toujours un ennemi de l’Amérique.


Ne soyez pas dupe. La bataille entre l’Iran et l’ISIS ne fait pas l’Iran un ami de l’Amérique. L’Iran et l’ISIS sont en compétition pour le trône de l’Islam militant. Le premier se nomme République Islamique, le second Etat Islamique. Les deux veulent imposer un empire islamique militant, d’abord sur la région, puis sur le reste du monde. Ils sont simplement en désaccord sur celui qui sera le chef de cet empire.



Dans cette lutte mortelle pour un trône, il n’y a pas de place pour l’Amérique ou pour Israël, pas de paix pour les chrétiens, les juifs ou les musulmans qui ne partagent pas la croyance médiévale islamiste, pas de droits pour les femmes, pas de libertés pour les peuples.

Alors, quand il s’agit de l’Iran et de l’ISIS, l’ennemi de votre ennemi est votre ennemi.

La différence est que l’ISIS est armé avec des couteaux de boucher, des armes saisies et YouTube, alors que l’Iran pourrait bientôt être armé avec des missiles balistiques intercontinentaux et des bombes nucléaires. Nous devons toujours nous rappeler – je vais le dire une fois de plus – que le plus grand danger auquel notre monde doit faire face, est le mariage de l’Islam militant avec des armes nucléaires. Vaincre l’Etat Islamique et laisser l’Iran obtenir des armes nucléaires serait comme gagner la bataille, mais perdre la guerre. Nous ne pouvons pas laisser cela se produire.


Mais cela, mes amis, c’est exactement ce qui pourrait arriver, si l’accord en cours de négociation est accepté par l’Iran. Cet accord ne va pas empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires. Il fait tout sauf garantir que l’Iran n’obtienne ces armes, beaucoup d’armes.

Permettez-moi de vous expliquer pourquoi. Alors que l’accord final n’a pas encore été signé, certains éléments de tout accord potentiel sont maintenant de notoriété publique. Vous n’avez pas besoin des agences de renseignement et des informations secrètes pour le savoir. Cherchez cela sur Google. En l’absence d’un changement radical, nous savons pour sûr que tout accord avec l’Iran comprendra deux grandes concessions à l’Iran.

La première concession majeure serait de laisser l’Iran avec une vaste infrastructure nucléaire, en l’obligeant pendant une courte période de construire une bombe. Cette pause est le temps nécessaire pour obtenir suffisamment d’uranium de qualité militaire ou de plutonium pour une bombe nucléaire.


Selon l’accord, pas une seule installation nucléaire ne serait démolie. Des milliers de centrifugeuses utilisées pour enrichir l’uranium seraient laissés libres. Des milliers d’autres seraient déconnectés temporairement, mais pas détruites.

Le programme nucléaire de l’Iran resterait en grande partie intacte, notamment parce que cette pause, d’environ un an pour laisser aux Etats-Unis le temps d’observer la situation, cette pause serait encore plus courte pour Israël. Et si le travail de l’Iran sur ses centrifugeuses avancées, plus rapides et de meilleures qualités, si ces centrifugeuses ne sont pas stoppées, cette pause pourrait être encore plus courte, beaucoup plus courte ! Certes, certaines restrictions seraient imposées sur le programme nucléaire de l’Iran et ce pays devrait accepter des visites supervisées par des inspecteurs internationaux…  Mais voici le problème: les inspecteurs documentent les violations; ils ne les arrêtent pas.

Les inspecteurs savaient quand la Corée du Nord était prête à obtenir la bombe, mais cela n’a pas empêché quoi que ce soit. La Corée du Nord a éteint les caméras, expulsé les inspecteurs. Et en quelques années, ils ont obtenus la bombe. Maintenant, nous savons que dans les cinq ans, la Corée du Nord pourrait avoir un arsenal de 100 bombes nucléaires.

Comme la Corée du Nord, l’Iran aussi a défié les inspecteurs internationaux. Cela a été fait à au moins 3 occasions distinctes en 2005, 2006 et 2010. Comme la Corée du Nord, l’Iran a brisé les serrures et éteint les caméras. Je sais que ce que je vais vous dire ne va pas vous choquer, personne, mais l’Iran ne défie pas que les inspecteurs… Il joue également de manière très habile à cache-cache avec eux, il triche avec eux.


L’Agence de surveillance nucléaire de l’ONU, l’AIEA, a dit encore hier que l’Iran refuse toujours de faire le ménage dans son programme nucléaire militaire. L’Iran a également été pris la main dans le sac – pris deux fois, pas une fois, deux fois – à exploiter des installations nucléaires secrètes à Natanz et Qom, des installations dont les inspecteurs ne connaissaient même pas l’existence. 

À l’heure actuelle, l’Iran pourrait cacher des installations nucléaires que nous ne connaissons pas. Comme l’ancien chef des inspections de l’AIEA l’a déclaré en 2013, «S’il n’y a aucune installation non déclarée aujourd’hui en Iran, ce sera la première fois en 20 ans que ce serait le cas ». L’Iran a prouvé à maintes reprises qu’on ne peut pas lui faire confiance. Et c’est pourquoi la première concession majeure est une grande source de préoccupations. Cela laisse l’Iran avec une vaste infrastructure nucléaire tout en s’appuyant uniquement sur les inspecteurs pour surveiller cela. Cette concession crée un réel danger : celui de voir l’Iran obtenir la bombe en violant l’accord.


Mais la deuxième concession majeure crée un danger encore plus grand ; l’Iran pourrait construire la bombe tout en signant l’accord… Parce que presque toutes les restrictions sur le programme nucléaire de l’Iran expireront automatiquement dans environ une décennie.

Une décennie peut sembler une longue période dans la vie politique, mais c’est un clin d’oeil dans la vie d’une nation. C’est un clin d’œil dans la vie de nos enfants. Nous avons tous la responsabilité d’imaginer ce qui se passera lorsque les capacités nucléaires de l’Iran seront pratiquement illimitées et que toutes les sanctions ont été levées. L’Iran serait alors libre de construire une énorme capacité nucléaire qui pourrait produire beaucoup, beaucoup de bombes nucléaires.


Le Guide suprême de l’Iran le dit ouvertement. Il dit, l’Iran prévoit d’avoir 190.000 centrifugeuses, pas 6.000 ou pas 19.000 comme aujourd’hui, mais 10 fois cela: 190.000 centrifugeuses d’enrichissement d’uranium. Avec cette capacité importante, l’Iran pourrait fabriquer du carburant pour l’ensemble d’un arsenal nucléaire et ce en quelques semaines à partir du moment où la décision est prise.

Mon ami de longue date, John Kerry, le secrétaire d’État, a confirmé la semaine dernière que l’Iran pourrait obtenir légalement toutes ces centrifugeuses lorsque l’accord arriverait à expiration.



Maintenant, je veux que vous pensiez à ce sujet. Le parrain du terrorisme mondial ne pourrait être qu’à quelques semaines d’obtenir assez d’uranium pour tout un arsenal d’armes nucléaires… Et cela avec une pleine légitimité internationale.

Et en passant, le programme de missiles balistiques intercontinentaux de l’Iran ne fait pas partie de la transaction… Et jusqu’à présent, l’Iran refuse de même mettre ces missiles sur la table des négociations. Eh bien, avec cela l’Iran pourrait avoir les moyens d’utiliser cet arsenal nucléaire dans tous les coins de la terre, y compris au cœur de l’Amérique.


Donc, vous voyez, mes amis, cet accord a deux concessions majeures

une, quitter l’Iran avec un vaste programme nucléaire et deux, la levée des restrictions sur ce programme dans environ une décennie. C’est pourquoi cet accord est si mauvais. Il ne bloque pas le chemin de l’Iran vers la bombe; il ouvre le chemin de l’Iran vers la bombe.

Alors pourquoi quelqu’un devrait signer ce deal ? Parce qu’ils espèrent que l’Iran va changer pour le mieux dans les années à venir, ou qu’ils croient que l’alternative à cet accord est pire? Eh bien, je suis en désaccord avec ça. Je ne crois pas que le régime radical de l’Iran va changer pour le mieux après cet accord. Ce régime est au pouvoir depuis 36 ans, et son appétit vorace pour l’agression augmente chaque année qui passe. Cet accord ne va faire que donner plus d’appétit à l’Iran.


L’Iran serait-elle moins agressive en retirant des sanctions et avec une meilleure économie ? Si l’Iran est engloutit quatre pays en ce moment alors qu’il est soumis à des sanctions, combien de pays plus l’Iran va pouvoir dévorer quand les sanctions seront levées ? Est-ce que l’Iran va moins financer le terrorisme quand des montagnes d’argent se déverseront sur le pays ?

Pourquoi le régime radical iranien se dé-radicaliserait alors qu’il pourrait profiter de ce qu’il y a de mieux: le terrorisme à l’étranger et la prospérité à la maison ?

C’est une question que tout le monde se pose dans notre région. Les voisins d’Israël – les voisins de l’Iran savent que l’Iran va devenir encore plus agressif et parrainer le terrorisme encore plus quand son économie sera libérée et que la voix vers la bombe sera sans encombres.


Et beaucoup de ces voisins disent qu’ils vont réagir dans cette course, pour s’armer avec des bombes au plus vite. Donc, cet accord ne changera pas l’Iran pour le mieux; il ne fera que changer le Moyen-Orient pour le pire. Un accord qui est censé empêcher la prolifération nucléaire va plutôt déclencher une course aux armements nucléaires dans la partie la plus dangereuse de la planète.

Cet accord ne sera pas un adieu aux armes. Il serait un adieu à la maîtrise des armements. Et le Moyen-Orient sera bientôt traversé par un réseaux de fils liés à des armes nucléaires. Une région où de petites escarmouches peuvent déclencher des grandes guerres se transformerait en une poudrière nucléaire.



Si quelqu’un pense – si quelqu’un pense que cet accord est le début du chemin, détrompez-vous. Quand nous prendront ce chemin, nous devrons faire face à un Iran beaucoup plus dangereux, un Moyen-Orient jonché de bombes nucléaires et un compte à rebours pour un possible cauchemar nucléaire.


Mesdames et Messieurs, Je suis venu ici aujourd’hui pour vous dire que nous n’avons pas à parier sur la sécurité du monde en espérant que l’Iran va changer pour le mieux. Nous n’avons pas à jouer avec notre avenir et l’avenir de nos enfants. Nous devons insister pour que les restrictions sur le programme nucléaire de l’Iran ne soient pas levées aussi longtemps que l’Iran continue ses agressions dans la région et dans le reste du monde.

Avant de lever ces restrictions, le monde devrait exiger que l’Iran fasse trois choses. 

Tout d’abord, arrêter son agression contre ses voisins du Moyen-Orient.

Deuxièmement, cesser de soutenir le terrorisme dans le monde entier.

Et troisièmement, cesser de menacer d’anéantir mon pays, Israël, le seul et unique Etat juif.

Si les puissances mondiales ne sont pas prêtes à insister pour que l’Iran change son comportement avant qu’un accord est signé, à tout le moins, ils devraient insister pour que l’Iran change son comportement avant l’expiration d’un accord. Si l’Iran change son comportement, les restrictions seraient levées. Si l’Iran ne change pas son comportement, les restrictions ne devraient pas être levées. Si l’Iran veut être traité comme un pays normal, il doit agir comme un pays normal.


Mes amis, que dire de l’argument selon lequel il n’y a pas d’alternative à cet accord, que le savoir-faire nucléaire de l’Iran ne peut pas être effacé, que son programme nucléaire est tellement avancé que le mieux que nous puissions faire est de retarder l’inévitable, ce qui est essentiellement ce que l’accord actuel cherche à faire ?

Eh bien, le savoir-faire nucléaire sans infrastructures ne vous permet pas de faire beaucoup. Un pilote de course sans voiture ne peut pas conduire. Un pilote sans avion ne peut pas voler. Sans milliers de centrifugeuses, des tonnes d’uranium ou des installations d’eau lourde, l’Iran ne peut pas fabriquer des armes nucléaires.

Le programme nucléaire de l’Iran peut être annulé bien au-delà de la proposition actuelle en insistant sur un meilleur accord et en maintenant la pression sur un régime très vulnérable, surtout étant donné l’effondrement récent du prix du pétrole.

Maintenant, si l’Iran menace de s’éloigner de la table des négociations- et cela arrive souvent dans un bazar persan – c’est du bluff. Ils vont revenir, parce qu’ils ont besoin de cet accord beaucoup plus que nous. Et en maintenant la pression sur l’Iran et sur les personnes qui font des affaires avec l’Iran, vous avez le pouvoir de les rendre encore plus dans le besoin.



Mes amis, depuis plus d’un an, nous répétons qu’aucun accord  vaut mieux qu’un mauvais accord. Et bien là, c’est un mauvais accord. C’est un très mauvais accord. Et nous serions mieux sans. Maintenant on nous dit que la seule alternative à cette mauvaise affaire est la guerre. Ce n’’est tout simplement pas vrai. L’alternative à ce mauvais accord, c’est un meilleur accord.

Un meilleur accord qui ne laisse pas l’Iran avec une vaste infrastructure nucléaire et une courte pause. Un meilleur accord qui maintient les restrictions sur le programme nucléaire de l’Iran en place jusqu’à ce que l’agression de l’Iran se termine.

Un meilleur accord qui ne va pas donner à l’Iran une voie facile pour accéder à la bombe. Un meilleur accord qu’Israël et ses voisins ne peuvent pas aimer, mais avec lequel nous pourrions vivre, littéralement. Et aucun pays  n’a une plus grand intérêt qu’Israël dans un bon accord qui supprime pacifiquement cette menace.


Mesdames et Messieurs, l’histoire nous a placés à un carrefour fatidique. Nous devons maintenant choisir entre deux chemins. Un chemin qui mène à un mauvais accord qui, au mieux, restreindrait les ambitions nucléaires de l’Iran pendant un certain temps, mais qui conduira inexorablement à un Iran nucléaire, dont l’agression débridée conduira inévitablement à la guerre.

La deuxième voie, aussi difficile, pourrait conduire à un bien meilleur accord qui empêcherait un Iran nucléaire, un Moyen-Orient nucléarisé et des conséquences horribles sur toute l’humanité.

Vous n’avez pas à lire Robert Frost pour le savoir. Vous devez vivre votre vie afin de savoir que le chemin difficile est habituellement le moins fréquenté, mais il faudra savoir faire toute la différence pour l’avenir de mon pays, la sécurité du Moyen-Orient et la paix du monde, paix que nous avons tous pour désir.


Mes amis, se tenir debout face à l’Iran n’est pas simple. Etre debout face à des régimes sombres et meurtriers n’est jamais simple. Il y a parmi nous aujourd’hui un survivant de la Shoah et lauréat du prix Nobel, Elie Wiesel. Elie, votre vie et votre travail nous inspirent pour donner un sens aux mots, « plus jamais ça. » Et je souhaite pouvoir vous promettre, Elie, que les leçons de l’histoire ont été tirées. Je ne peux qu’encourager les dirigeants du monde à ne pas répéter les erreurs du passé.

Ne pas sacrifier l’avenir au présent; ne pas ignorer l’agression dans l’espoir de gagner une paix illusoire. Mais je ne peux vous garantir cela. Les jours où le peuple juif est resté passif face à des ennemis génocidaires, ces jours sont révolus.

Nous ne sommes plus dispersés parmi les nations, impuissants pour nous défendre. Nous avons restauré notre souveraineté dans notre ancienne maison. Et les soldats qui défendent notre maison ont un courage sans bornes. Pour la première fois en 100 générations, nous, le peuple juif, pouvons nous défendre.



C’est pourquoi – c’est pourquoi, en tant que Premier ministre d’Israël, je peux vous promettre une chose : Même si Israël doit être seul, Israël tiendra.

Mais je sais qu’Israël n’est pas seul. Je sais que l’Amérique se tient avec Israël. Je sais que vous êtes avec Israël. Vous vous tenez avec Israël, parce que vous savez que l’histoire d’Israël n’est pas seulement l’histoire du peuple juif, mais de l’esprit humain qui refuse encore et encore de succomber aux horreurs de l’histoire.

Face à moi, juste là dans cette galerie, on voit l’image de Moïse. Moïse a conduit notre peuple de l’esclavage aux portes de la Terre Promise. Et avant que le peuple d’Israël n’entre sur la terre d’Israël, Moïse nous a donné un message qui a endurci notre détermination depuis des milliers d’années. Je vous laisse avec son message aujourd’hui, « Soyez forts et déterminés, sans peurs ni craintes à leurs égards ».


Mes amis, Israël et l’Amérique doivent toujours se tenir ensemble, forts et déterminés. Puissions-nous n’avoir ni peurs ni craintes face aux défis à venir. Puissions-nous faire face à l’avenir avec confiance, force et espoir.

Que Dieu bénisse l’Etat d’Israël et que Dieu bénisse les Etats-Unis d’Amérique. Merci. Merci beaucoup. Merci à tous.

Par Benjamin Netanyahu – adaptation JSSNews Texte original en anglais disponible sur The Algemeiner 


2.  Video en français de B. Netanyahou à l'AIPAC le 2 Mars à Whashington