31 janvier 2014

Côte d'Ivoire, danse pour Moi !


Qu'Israël se réjouisse en celui qui l'a fait; que les enfants de Sion s'égayent en leur Roi! Qu'ils louent son nom avec des danses, qu’ils jouent pour lui du tambour et de la lyre. Car l'Éternel prend plaisir à son peuple, Il glorifie les malheureux en les sauvant ...il pare de victoire les humbles ! Ps 149

30 janvier 2014 (1er jour du mois d'Adar )
La nuit du mardi 28 janvier, notre sœur Kelly  a reçu dans un songe  le message prophétique suivant,  que le Seigneur adresse à la Côte d'Ivoire et à l'Afrique! Kelly  tient le blog "Sonne la trompette" (complémentaire de ce blog) créé pour tous ceux qui désirent intercéder avec nous pendant les nuits  de pleine lune et nouvelle lune. Deborah


Le temps du désert est fini, Voici le temps des danses et des pluies !

Cote d'Ivoire, ma Côte d'ivoire,
Porte de l'Afrique,
Je t'ai choisie, je t'ai aimée,
Non que tu en sois digne
Non que tu sois la meilleure.

J'ai pleuré quand tu as pleuré,
Entendu chacun de tes soupirs
De tes gémissements.
Grandes sont tes frustrations,
Mais j'ai recueilli dans ma main
Chaque goutte de ton sang versée
Chaque goutte comptée et pesée,
Comme la vie de tes prisonniers.

S'il y a eu un temps pour pleurer
Viendra aussi le temps de rire.
Tu es lasse et éprouvée,
Je le sais,
Tu n'y crois plus
Je le sais

Je suis l’Ancien des jours,
Je suis l'Alpha et l'Oméga
Nul ne peut sonder mes pensées
Ni saisir mes voies
Cependant, rappelle-toi
Mon amour ne s’éloignera pas de toi
Je t'ai choisie, je t'ai aimée,
Tu es ma bien aimée !

S'il y a un temps pour pleurer
Il y a un temps pour se réjouir
Côte d'Ivoire, ma Côte d'ivoire,
Toi que je fais Porte de l'Afrique
Viens danser pour moi !
Danse, danse,
Danse avec Moi.
Sors tes tam-tams,
Tous tes instruments de musique,
Viens danser pour Moi
Danser devant Moi !

Danse, danse, danse,  comme David 
J'envoie la pluie de la première et de l'arrière saison.
Tu as eu faim, mais tu n'auras plus faim,
Tu as eu soif, mais tu n'auras plus soif,
Tu as eu froid, mais tu n'auras plus froid.

Je suis l’Éternel, J'agis en ta faveur
Danse, ma Côte d'ivoire,
Porte de l'Afrique !
Danse, danse, danse pour Moi
Et quand je te relèverai,
N'oublie pas Israël mon premier né 
 Kelly
Sonne la trompette

06 janvier 2014

Les portes prophétiques s'ouvrent en Côte d'Ivoire



   Dimanche 8 décembre 2013
5ème jour du 10ème mois

                                            Et voici, une porte était ouverte dans le ciel. Apo 4/1


Le dimanche 8 décembre 2013,  pendant que je priais pour ma nation et mon continent, le Seigneur me révéla que les portes prophétiques s'ouvraient sur mon pays, la Côte d'Ivoire

Il est  important de préciser que cette date du dimanche 8 décembre 2013 correspondait  à la date prophétique du 5ème jour du 10ème mois du calendrier biblique,  lorsque l’Eternel parla à Ezéchiel lors de la 12ème  année de sa captivité:
La douzième année, le cinquième jour du dixième mois de notre captivité, un homme qui s'était échappé de Jérusalem vint à moi et dit: La ville a été prise!  La main de l'Éternel avait été sur moi le soir avant l'arrivée du fugitif, et l'Éternel m'avait ouvert la bouche lorsqu'il vint auprès de moi le matin. Ma bouche était ouverte, et je n'étais plus muet.... Ez 33 /21 à 33 

En effet, Ezechiel était muet depuis 3ans. 3 ans auparavant,  lors de  la 9ème année de sa déportation à Babylone, le 10ème jour du 10ème mois, Dieu avait prévenu Ézéchiel de  plusieurs choses et de bien en noter la date :
La neuvième année, le dixième jour du dixième mois, la parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots: Fils de l'homme, mets par écrit la date de ce jour, de ce jour-ci! Le roi de Babylone s'approche de Jérusalem en ce jour même.... La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots: Fils de l'homme, voici, je t'enlève par une mort soudaine ce qui fait les délices de tes yeux. Tu ne te lamenteras point, tu ne pleureras point, et tes larmes ne couleront pas. Soupire en silence, ne prends pas le deuil des morts, attache ton turban, mets ta chaussure à tes pieds, ne te couvre pas la barbe, et ne mange pas le pain des autres. J'avais parlé au peuple le matin, et ma femme mourut le soir....Et toi, fils de l'homme, le jour où je leur enlèverai ce qui fait leur force, leur joie et leur gloire, les délices de leurs yeux et l'objet de leur amour, leurs fils et leurs filles, ce jour-là un fuyard viendra vers toi pour l'annoncer à tes oreilles. En ce jour, ta bouche s'ouvrira avec le fuyard, et tu parleras, tu ne seras plus muet; tu seras pour eux un signe, et ils sauront que je suis l'Éternel. Éz 24/1 - 27

Ce 10ème jour du 10ème mois fût marqué des trois faits  suivants :
- Le Seigneur annonce le  début du siège de Jérusalem qui va durer 18 mois. Le siège et la prise de Jérusalem par le roi de Babylone sont  relatés dans 2 Rois 24,  et Jérémie 52 /4 à 1 qui nous donne le calendrier précis des évènements
-  Il  prédit  la mort soudaine de la femme du prophète qui se réalise le même jour et lui interdit d’en porter le deuil  :  voici, je t'enlève par une mort soudaine ce qui fait les délices de tes yeux ..J'avais parlé au peuple le matin, et ma femme mourut le soir....Cette mort  devait servir  de  signe pour annoncer au peuple que la chute de Jérusalem allait provoquer la mort de beaucoup d’entre eux  « je leur enlèverai ce qui fait leur force, leur joie et leur gloire, les délices de leurs yeux et l'objet de leur amour, leurs fils et leurs filles..Ezechiel sera pour vous un signe  »
- l’Eternel  annonce aussi à Ézéchiel qu’il lui fermera  la bouche ce jour là, qu’il restera  muet jusqu'à ce qu’un « fuyard »  lui annonce la chute de Jérusalem.

Pendant  3 ans, Ézéchiel resta prophétiquement muet selon ses propres termes. Sa bouche se ferma le 10ème jour du 10ème mois de la 9ème année et elle s'ouvrit  3 ans plus tard,  soit le 5ème jour du 10ème mois de la 12ème année conformément à la parole donnée
Ce jour là, un homme fuyant Jérusalem (Jer 52/7) s'est rendu auprès d'Ézéchiel pour lui annoncer la chute de la ville, et  la bouche prophétique d'Ezéchiel s'est de nouveau ouverte comme Dieu l'avait déclaré.. En ce jour, ta bouche s'ouvrira avec le fuyard, et tu parleras, tu ne seras plus muet...

LES PORTES PROPHETIQUES SONT OUVERTES

Ezechiel fut déporté avec la tribu de Judas,  conduits par Nébucadnetsar de Jérusalem à Babylone en 597 av. J.-C.( 2 Rois 24/8 à17) Il s’établit avec sa femme, dans le village de Tel-Aviv au bord du fleuve Kébar, en Babylonie. C’est là qu’il  reçut son appel prophétique 5 ans plus tard (Ez 1/2).  Pendant 20 ans,  il sera l’un des plus grands prophètes d’Israël. Contrairement au livre de Jérémie son contemporain,  il respecte l’ordre chronologique des messages que Dieu lui a donné.  Jusqu’ici appelant le peuple à la repentance,  il avait annoncé  des jugements  sur Jérusalem, (Ez 4 à 24) et  sur les nations païennes (Ez 25 à 32 )

Mais à partir de  de la douzième année de sa captivité,  le 5ème jour du 10ème mois,  lorsque sa bouche s’ouvre  à nouveau, Ézéchiel va recevoir une onction prophétique plus grande et plus puissante qu’auparavant. Cela se remarque  du chapitre 33 au chapitre 48 de son livre.  Transporté dans   des visions divines, Il Prophétise sur la renaissance de la nation  ( Ez  37),  l’Ange l’emmène  dans  le  torrent de Vie qui sort du temple,  et  Dieu  lui montre un nouveau pays restauré, les plans du nouveau temple et le retour de sa gloire ! (Ez 40 à 48)

Quel message le Seigneur voulait-il me donner à travers ces deux dates dans la vie d’Ezechiel,   ce 8 décembre 2013, 5ème jour du 10ème mois également ?

Le Seigneur a comparé la bouche de son prophète à la sienne,  qui toutes deux s’ouvrent  et se ferment  dans le même temps : « J’attacherai ta langue à ton palais pour que tu sois muet ..mais quand je te parlerai, j’ouvrirai ta bouche Ez 3/26-27   La bouche fermée du prophète représente  la parole prophétique " scellée"...
Ainsi, à  travers  l'image de la bouche  d’Ézéchiel qui s'est fermée,  puis  qui s’est rouverte 3 ans plus tard,   le 5ème jour du 10ème mois,   le Seigneur   voulait me montrer  que les portes prophétiques s'ouvraient désormais devant nous !

Cela veut dire qu'enfin, plusieurs prophéties ''restés muettes'', silencieuses, fermées,  cachées, depuis des années vont connaître maintenant leur accomplissement de manière audible, active et visible, car il y a un temps pour tout.
Il y a eu le temps où les portes prophétiques étaient fermées. Les prophéties étaient   scellées et cachées : car ces paroles seront tenues cachées et marquées du sceau du secret jusqu'au moment de la fin. Dan 12/9 - Car l'Éternel a répandu sur vous un esprit d'assoupissement ; il a fermé vos yeux, -les prophètes ; il a voilé vos têtes, -les voyants. Aussi toutes les visions sont devenues pour vous comme la parole d'un livre scellé, qu'on donnerait à un homme sachant lire, en lui disant : Lis ceci ! et qui répondrait : Je ne puis, car il est scellé ; Ou qu'on donnerait à un homme ne sachant pas lire, en lui disant : Lis ceci ! et qui répondrait : Je ne sais pas lire. Esaie 29/ 10 à 12

Nous attendions en pleurant  que quelqu’un les ouvre  comme dans la vision de Jean :  Qui est digne d'ouvrir le livre, et d'en rompre les sceaux? Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder. Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d'ouvrir le livre ni de le regarder..(Apo 5/2-4)..
 Mais maintenant, les portes s'ouvrent, le Seigneur a brisé les sceaux  pour libérer les paroles prophétiques. Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et les sept sceaux (Apo 5/5) Afin qu’elles s’accomplissent  les unes après les autres :  Il envoie ses ordres sur la terre: Sa parole court avec vitesse (Ps 147.15)

Comme les 4 anges qui attendent le temps précis,  l’heure, le jour, le mois et l’année  de Dieu pour entrer en action ainsi en est-il des prophéties... Et j'entendis une voix venant des quatre cornes de l'autel d'or qui est devant Dieu. Elle disait au sixième ange qui tenait la trompette: «Relâche les quatre anges qui sont enchaînés près du grand fleuve, l'Euphrate.» Ainsi les quatre anges qui étaient prêts pour l'heure, le jour, le mois et l'année furent relâchés afin de faire mourir le tiers des hommes .Apo 9/13

Tout comme pour Ézéchiel, maintenant que les portes prophétiques s’ouvrent, le tout Puissant  va revêtir chaque personne de l'onction nécessaire, selon son appel, en vue de l’accomplissement des prophéties devant conduire à la manifestation de sa gloire et de sa puissance !
 Ainsi parle l'Éternel à son oint, à Cyrus, Qu'il tient par la main, Pour terrasser les nations devant lui, Et pour relâcher la ceinture des rois,  Pour lui ouvrir les portes, Afin qu'elles ne soient plus fermées;  Je marcherai devant toi, J'aplanirai les chemins montueux,  Je romprai les portes d'airain, Et je briserai les verrous de fer.  Je te donnerai des trésors cachés, Des richesses enfouies,  Afin que tu saches Que je suis l'Éternel qui t'appelle par ton nom, Le Dieu d'Israël. Es 45/1

Père céleste, que mes yeux voient ta gloire se lever sur nos vies et sur  la Côte d'Ivoire car je fais partie de ceux qui croient en toi et en ta parole ! 
  Portes, élevez vos linteaux; Élevez-vous, portes éternelles!

   Que le Roi de gloire fasse son entrée! Ps 24/7
                 
Georges K

02 janvier 2014

2014 : Ayez la foi de Dieu !



A l'heure ou cette année (grégorienne) commençait, à l'heure des temps d'épreuves pour son peuple, à l'heure du jugement des nations, un seul mot revenait dans mon coeur  : FOI ! Mais je pensais à  la Foi de Dieu  comme dit en Marc 11/12 et comme le Seigneur nous le rappelle dans la parabole  de la veuve et du  juge inique : 
Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n'avait d'égard pour personne. Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire : Fais-moi justice de ma partie adverse. Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même : Quoique je ne craigne point Dieu et que je n'aie d'égard pour personne, néanmoins, parce que cette veuve m'importune, je lui ferai justice, afin qu'elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête.
Le Seigneur ajouta : Entendez ce que dit le juge inique.
Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard ? Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? 
 Notre frère a reçu ce même message qui arrive pour nous à point nommé. Qu'il vous soit en bénédiction et que le Seigneur  aide chacun d'entre vous à entrer dans sa destinée

Car Nos vies ne sont point dans les mains d'un juge inique mais dans celle du Dieu vivant, de l'admirable Conseiller, du Père Eternel, du Prince de Paix. (Es 6/9)  Et c'est la foi même de Dieu qui nous a été donnée..(Ro 10/17- Heb 12/2) C'est ce que Yeshua nous a réellement dit en  Marc 11/12 : Ayez la foi de Dieu. La plupart de nos bibles traduisent "Ayez foi en Dieu". Or le  texte latin : "Habete fidem Dei."et  Grec : "echete pistin Theou." veulent  dire en  Français : Ayez la foi de Dieu, la foi qui appartient à Dieu. 
Deborah


                               AFIN QUE TA FOI NE DÉFAILLE POINT…(Luc 22/3)

 Jésus prit la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu. Marc 11:12
La vie chrétienne est parfois une vie de « paradoxes », où la Parole de Dieu semble devenir contradictoire, donnant ainsi à certaines circonstances de nos vies, l’illusoire conviction que notre espérance en Dieu est vaine : Jérémie dans ses lamentations dit qu’au lieu de la lumière, Dieu l’a conduit dans les ténèbres (Lam 1 :2) ; Job, dans sa maladie, au cœur de la souffrance, a maudit ce que Dieu a béni, le jour où il est né (Job 3 :1) ; même Jésus, Celui là même qui avait auparavant vu descendre sur lui une colombe à son baptême, Celui là qui avait reçu dans le jardin de Gethsémané la visite d’un ange pour le fortifier devant l’effroi de la coupe qu’il devait boire, ce Jésus, a dû vivre seul, l’expérience de la croix. Car Le Père qui avait certifié le jour de son baptême qu’Il était son Fils bien-aimé, l’a « paradoxalement » « abandonné » sur la croix…Devant l’épreuve que devrait vivre plus tard Simon, Jésus a dû prier d’avance, pour qu’Il ne devienne pas Lui-même un objet de scandale pour lui et que sa foi ne défaille pas…

Le chemin avec Dieu est donc parfois sinueux : il mène certaines fois dans le feu là où on s’attend à ce qu’il conduise vers des eaux paisibles ; il mène au silence de Dieu, là où on a soif d’entendre sa parole ; il mène à des batailles là ou on a envie de quiétude ; là où nous nous attendons à ce qu’Il nous soumette le « soleil », « la lune » et « les étoiles », il nous conduit en prison…
Mais dans Sa Sagesse infinie, Dieu est Celui qui fait des notes discordantes de la musique de nos vies une symphonie achevée d’avance.

C’est la raison pour laquelle, pour sa stabilité, le chrétien a besoin d'avoir en lui, comme une fondation inébranlable des CERTITUDES. Sans lesquelles, sa foi, devant les « paradoxes » de la Parole, viendrait à défaillir…Et l’une de ces certitudes concerne notre destinée. Si nous ne sommes pas convaincus que Dieu a un plan béni pour nos vies, quel « sel » y aura-t-il dans notre marche au quotidien avec Lui ? Quel sens y aura-t-il à donner au sacrifice que nous sommes parfois appelés à consentir pour la gloire de Christ ? L’apôtre Paul a bravé la soif, la faim, la mort même, parce qu’il avait en lui une CERTITUDE inébranlable dans laquelle sa foi était enracinée comme du béton, le « je sais en qui j’ai cru ». Et cette CERTITUDE a préservé, malgré tout, sa foi de défaillir…Pierre qui suivait et servait Jésus a eu à faire face à des inquiétudes quand à son avenir. Il a eu besoin, à un moment que Jésus lui rappelle que son avenir était enraciné dans d'inébranlables CERTITUDES: « il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle sa maison ou ses frères ou ses sœurs ou sa mère ou son père ou ses enfants ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle, des maisons, des frères… » (Marc 10 :30)

Dieu veut parler à nos cœurs, aux cœurs des chrétiens persécutés en Turquie, en Syrie, en Centrafrique et ailleurs, aux chrétiens de la Côte-d’Ivoire, aux milliers de jeunes chrétiens ivoiriens dont l’avenir semble assombri par des politiques qui ont mis « en prison » leur espérance de travail et d’avenir de bonheur, Dieu veut leur rappeler que leur espérance doit reposer sur LA CERTITUDE qu’il a pour eux une destinée et qu' en dépit des « paradoxes » apparents actuels de Sa Parole, Sa Parole reste Sa Parole. Car quand Dieu appela le peuple d’Israël de L’Égypte c'est parce qu'Il avait déjà réservé pour lui, au delà du Jourdain, la terre bénie de Canaan. Quand Il décida, au sixième jour de façonner Adam, c'est parce que du premier jour au cinquième jour de la création, Il avait au préalable achevé Éden pour le recevoir. Dieu veut donc nous rappeler qu’il n’y a pas d’appel sans promesse de possession. S'Il nous a appelé à Le connaître, c'est parce qu'Il existe déjà pour nous un héritage en réserve pour nos vies. Adam a été tiré de la poussière de la terre de son héritage, la terre d'Eden. C'est pourquoi les composants chimiques de la terre tels que le calcium, le magnésium, le potassium...se retrouvent aussi dans le corps de l'homme. Adam avait donc, caché en lui, les identifiants 'biométriques' du lieu de son héritage et son héritage aussi se reconnaissait en lui.

En nous appelant, Dieu nous a déjà tirés de la terre de notre héritage et les identifiants spirituels de notre héritage sont cachés en nous et nous seuls y avons accès. La seule condition pour que l’ennemi y accède, c’est le péché. C’est pourquoi même la révélation de la naissance de Jésus a été « codée » et seulement révélée aux mages, à ceux qui devaient lui faire du bien et non du mal. Hérode a pu donc combattre la naissance de Jésus, mais sans la révélation du lieu où il était. L’ennemi peut donc combattre notre destinée mais il n'aura jamais le droit ni l’occasion de nous empêcher d’en prendre possession. C'est la raison pour laquelle ce que Dieu nous a réservé n'appartiendra à personne, même pas aux circonstances que nous vivons, même pas à ceux que Dieu utilise pour rendre sa Parole « paradoxale » pour sa gloire, parce que c’est en nous seuls que se reconnaît notre héritage.
Que notre cœur donc ne se trouble point et que la foi de personne ne défaille! Entrons en 2014 avec cette CERTITUDE que Dieu nous a préparé d’avance une destinée bénie et que même les circonstances hostiles participent à nous faire prendre possession de notre héritage

 Hervé Coulibaly