02 septembre 2013

Un signe venu de Damas





Le 31/08/2013

C’est à partir de 2005 alors que je méditais Es 19/23 « En même temps, il y aura une route d’Egypte en Assyrie etc et Es 11/6 : Et il y aura une route pour le reste de son peuple, qui sera réchappé de l'Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, lorsqu'il remonta du pays d'Egypte »  que le Seigneur me parla plusieurs fois en ces termes : ''Il y a une route entre la Syrie et la Côte d’Ivoire « Je vis à ce moment là le nom de Damas qui s’affichait et  une « route tracée «  de Damas jusqu’en  Côte d‘Ivoire, longeant  les côtes méditerranéennes.   J'ai partagé cette parole avec plusieurs personnes ensuite pour essayer de comprendre ce que je recevais. Aujourd'hui, avec la guerre déclarée contre la  Syrie, cette parole: ''Il y a une route qui part de Damas et qui va jusqu’en  Côte d'Ivoire'' me revient avec un peu plus de compréhension.

Nous sommes dans le temps des nations (Ez 30/3). L’Eternel voulait me montrer qu’il y avait  un lien entre des évènements qui auraient lieu à Damas et la Côte d’Ivoire.  Lorsque « la guerre » serait aux portes de Damas, comme c’est le cas aujourd'hui, cela servirait de signe pour ce qui arrivera en Côte d'Ivoire. Le temps d’accomplissement de la prophétie est proche 

Paul était un religieux « fanatique ». Il a témoigné sans langue de bois de sa fureur  pleine de zèle à persécuter les disciples,  mettant hommes et femmes à mort ou en prison (Actes 26/10-11) Et c'est justement en route pour Damas,  pour faire la ''guerre'' aux chrétiens et les punir (Act 22/5) que Yeshua s’est révélé à Paul.  En Actes 26, il raconte  l’expérience bouleversante qu’il a vécue  devant le  roi Agrippa et Festus, les autorités du pays : J'étais en chemin et il était environ midi lorsque j’ai vu, ô roi, une lumière venant du ciel, plus éclatante que celle du soleil. Elle m'enveloppait de son éclat ainsi que mes compagnons de voyage. Nous sommes tous tombés à terre, et j’entendis une voix qui me disait en araméen : “Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Tu te blesses toi-même en te rebiffant contre l'aiguillon.” Je demandai : “Qui es-tu, Seigneur ?” Et le Seigneur dit : “Je suis Yeshua, que tu persécutes. Mais lève-toi, tiens-toi debout. Car je te suis apparu pour que tu sois mon serviteur, pour témoigner aux hommes que tu m'as vu et leur dire ce que je te ferai encore voir par la suite. Je t'ai choisi du milieu du peuple juif et des païens, vers lesquels je t'envoie. Tu devras leur ouvrir les yeux et les faire passer des ténèbres à la lumière et du pouvoir de Satan à Dieu pour qu'en croyant en moi, ils reçoivent le pardon de leurs péchés et une part d'héritage avec ceux qui appartiennent à Dieu.” 

 Ainsi, ô roi Agrippa, je n'ai pas désobéi à cette vision venue du ciel. Mais je me suis adressé d'abord aux habitants de Damas et à ceux de Jérusalem, puis à ceux de toute la Judée, et enfin aux païens, et je leur ai annoncé qu’ils devaient changer de vie et se convertir à Dieu pour vivre d'une manière qui réponde à ce changement intervenu en eux. Et c'est pour cette raison que les Juifs se sont emparés de moi dans la cour du Temple et qu'ils ont essayé de me tuer. Mais j'ai été protégé par Dieu jusqu'à ce jour et je suis donc encore là pour apporter mon témoignage aux gens d'humble condition comme aux personnages importants. Et ce que je déclare, ce n'est rien d'autre que les événements dont les prophètes et Moïse ont annoncé l'accomplissement, c'est-à-dire que le Christ souffrirait, et qu’il serait le premier à ressusciter des morts pour annoncer la lumière du salut, non seulement au peuple juif, mais aussi aux païens. Actes 26/ 9 à 23

C’est  sur la route de  Damas, qu’eût lieu un miracle : du jour au lendemain, la reddition  de Paul fût absolue. Il changea complètement et de persécuteur fanatique devint le plus fidèle esclave de Yeshoua. C’est à Damas qu’Il fût  établi comme "lumière des nations". Actes 9/15.  Le signe de Damas, la conversion de Paul,  représente un évènement capital dans l’histoire de l’Eglise. On peut en voir l’importance car elle est citée par  3 fois dans les Actes (Chapitres  9, 22 et 26). L'évangile s’est répandu à partir de ce moment là par le biais de Paul,  à travers le monde,  en une seule génération !   

''Il y a une route entre Damas et la Côte d'Ivoire'' 

Que cette guerre annoncée  sur Damas, capitale de la Syrie, ait lieu ou non,(1 elle sert de signe pour la Côte d'Ivoire.  C’est le temps où «  les nations tombent dans la fosse qu'elles ont faite, leur pied se prend au filet qu'elles ont caché.  L'Éternel se montre, il fait justice, Il enlace le méchant dans l'œuvre de ses mains. »  Ps 9/5 YHWH  est en dispute avec les nations, il entre en jugement contre toute chair.  Jer 25/31  
Comme Yeshua a agi dans la vie de Paul pour l'établir lumière de Nations, Il va en faire de même pour la Côte d'Ivoire. Il va se révéler à cette nation comme il s’est révélé à  Paul d’une manière claire et limpide,   au point que celui-ci ne pouvait se tromper. A Festus qui le traitait de « fou » il répondit : ce sont au contraire des paroles de vérité et de bon sens que je prononce. Act 26/25. YHWH fera entendre sa voix «  aux grecs et aux barbares, aux savants comme aux ignorants «Ro 1/14. (2)  Suite à cette révélation qui sera connue du monde entier,  une nouvelle Côte d'Ivoire naitra miraculeusement en un jour et elle servira de lumière des nations pour notre génération. Elle reconnaîtra la nation d'Israël et Jérusalem car Israël est l'héritage de l'Eternel  

Que l'Eternel  renouvelle aussi le signe de Damas ! Qu'il stoppe les nations partant en guerre  comme il arrêta Paul sur le chemin de Damas !
Car tu as magnifiquement accompli ta parole, au-delà de toute ta renommée. Ps 138/2