19 janvier 2013

Lune et soleil en Côte d'Ivoire

Voici un songe prophétique reçu par un frère ivoirien  nommé "Saint Jean " que j'ai intitulé " La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil " car il m'a fait penser  au verset d'Esaie  30/26 qui le résume assez  bien La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, Et la lumière du soleil sera sept fois plus grande (Comme la lumière de sept jours), Lorsque l'Éternel bandera la blessure de son peuple, Et qu'il guérira la plaie de ses coups.  .Ce songe  concerne aussi l'Eglise en dehors  de sa spécificité ivoirienne . Il n'est pas sans  rappeler  le songe du frère Obina sur le trône de Christ qui descend au milieu du stade ..
Les versets   dont j'ai glissé les références dans le récit du songe sont repris dans l'interprétation.
 Deborah 

Réedité Jeudi 13 shevat 5773 - (24/01/13 )

    La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil !

Recueilli sur  blog  l'Eternel est vivant .
par   "Saint Jean"
Intro :  - Avant tout, je précise que  je suis membre du bureau d'une   association de ma cité .Nous avons l'habitude d'organiser des  fêtes  chaque fin d'année pour tous les membres  de l'association ou bien pour célébrer  les  événement heureux ..  Cependant  ceux qui n'en font pas partie sont les bienvenus et se joignent à nous   pour partager ces moments festifs,  de joie et de bonheur.

Songe reçu dans la nuit du 15 au 16/12/ 2012.

Par une magnifique  nuit LUNAIRE et Étoilée,  nous venions d'organiser une très belle fête dans une des rues de notre cité, choisie à cet effet. Cette rue était   la mienne et elle était  légèrement en pente,  suivant le plan de construction des maisons. Il était déjà plus de 22h,  la fête battait  son plein en présence de beaucoup de monde; agrémentée   de beaucoup de nourritures, de rigolades, de joie,   de  danses et de chants en  tous genres. Et sans  se soucier de quoique ce soit.  (Ez 8/12)
Tout-à-coup, nous avons entendu  un bruit terrible et assourdissant venant du haut de la pente,  comme si un avion venait de se  crasher ou  si une bombe atomique venait d’exploser. (cf Ex 20/18) Surpris et pris de paniques, au moment ou nous avons voulons   fuir les lieux, nous constatons  avec étonnement, les yeux hagards, que la grosse Lune figée dans le ciel et  qui éclairait notre soirée, venait de quitter le ciel et de tomber  de toute sa masse.  Là,  à quelques mètres de nous, sans explication. 
 C’était du jamais vu dans l’humanité ! Au plus grand J.A.M.A.I.S !

La lune, quitter le ciel et tomber comme une pierre ? (Apo18/21) Non ! Nous n’en revenions pas de ce que nous venions de voir  sous nos yeux. Nous sommes restés,   paralysés comme des statues, étonnés, apeurés, sous le choc ! 
Nous n’avions même pas eu le temps de  comprendre ce qui se passait,  quand subitement la lune  tombée du ciel, s'est  mis à scintiller, scintiller . . . D’une voix  forte, une maman âgée s’écria dans la rue en hurlant : « C’est la démonstration de la Puissance de Dieu et qu'Il a choisi la Côte-D’ivoire, comme la nation Lui appartenant. Oui ! C’est un Grand signe. C’est le Grand signe divin tant attendu par les ivoiriens pour le monde entier. (Apo 12/1)

Elle n’avait  même pas fini de parler que soudain, la lune s’est  transformée en un PUISSANT et brillant SOLEIL jaune d’Or. A l’intérieur la lumineuse présence du Roi des rois en Personne se manifestait. (Es 30/26) Oui ! Cet astre, cette  lune, tombée du ciel  et transformée en soleil, c’était Jésus-Christ en chair et en os, qui venait de nous apparaître à tous, se manifestant  dans toute sa gloire, et sa  Splendeur
Du Jamais vu !

Il était si Puissant et si Lumineux,  Brillant et Pur que personne ne pouvait lever les yeux pour le regarder. A tel point,  que la nuit profonde  s’est transformé en  jour  comme un matin de SEPT heure (Es 30/29) Sa présence a fait  fléchir les  genoux de toutes les personnes présentes. Si bien que, tous se mirent à pleurer sans arrêt,  à chaude larmes devant Lui . . . En se repentant et en demandant pardon. Tout le monde pleurait sans exception. Chacun savait de plus, qu’il y avait une raison à sa présence en ces lieux et qu’elle  n’était certes pas anodine Et oui,  sans tarder, cette raison allait nous être révélée. 
Quand je vis cette   Lumière si pure  s’étendre dans  toute la rue, j’ai voulu fuir très vite pour  me cacher derrière une clôture, croyant qu’elle ne m’avait pas vu et qu’elle  ne m’atteindrait pas à cet endroit. Car cette lumière  s’était mise à poursuivre  un certain type de personnes présentes dans la foule . Mais c’était mal connaître cette Lumière. Ses rayons, transperçaient le mur et me trouvèrent là où je m’étais caché. De telle sorte que je ne pouvais plus fuir, ni faire quoi que ce soit. (Ps 139/8-11)
C’est alors  que je me suis mis à fondre en larmes,  pleurant sans pouvoir m’arrêter,  tout en fléchissant les  genoux pour demander pardon à Dieu : « Seigneur pardonne-moi je t’en supplie. Tu m’avais confié une mission et je ne l’ai pas faite. (Cant 1/5-6) Pire,  je suis entrain de festoyer au lieu de faire ce que tu m’avais demandé. Pardon Seigneur . . . Pardon. Il me regarda et dit : Je vous avais confié une mission . . .
Toute l’assemblée comprenait  enfin qu’Il n’était pas content de nôtre fête, mais surtout de nous,  ses serviteurs  présents à cette  soirée, à qui Il avait confié une mission bien précise. Tout le monde savait qu’Il  était également  apparu  pour démontrer au monde sa Puissance et son Existence réelle et pour  prouver que son choix s’était porté sur nous,  les ivoiriens. Nous étions    ses fils et ses filles  Car il nous a choisis et donc,  nous  lui appartenons. C’est la raison pour laquelle Il nous est apparu en Personne dans toute sa Gloire, mais aussi  pour remettre de l’ordre en toutes  choses.
Après cette mise au point et cette purification,  la Brillante Lumière (Jésus) se mit à purifier et  guérir  les personnes présentes à la soirée. Nous sommes devenus d’une clarté sans pareille,  semblables à de la neige. (Cant 6/10) Cette fête qui était prévue au départ pour servir nos intérêts personnels,  se transforma  en un moment intense  de prières, de  louange  et d’adoration à la Gloire de Jésus-Christ,  notre Invité de marque.  Nous avons prié et chanté sans arrêt, jusqu’à son départ. Car  après nous avoir purifiés,  le Seigneur  est vraiment  resté très  longtemps avec nous. ( Jos 10/12)
Ainsi prit fin le songe.
............................................
Interprétation par Deborah

Ce songe m'a rappelé celui que L'Eternel avait donné à Gédéon par l'intermédiaire d'un soldat , pour le fortifier avant d'aller combattre les armées de Madian et d'Amalek dans Juges 7/9 à 15 ...

Dans ce songe , la lune est un symbole de  plusieurs choses:

1) La lune, est un signe qui marque le temps de Dieu et des hommes

Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années.  Gen 1/14-17 - Ps 104/19
Dieu avait donné un calendrier lunaire  à son peuple ; une année biblique comporte douze mois, et chaque mois comporte deux périodes lunaires de quinze jours chacune. Le mois commence toujours à la nouvelle lune, le 1er du mois, et s’achève le 15 du mois c'est-à-dire à la pleine lune. La deuxième période quant à elle débute à la pleine lune et s’achève à la fin du mois. Donc chaque fois que la bible parle du  premier jour du mois, ou du début du mois, cela fait allusion à un fait qui s’est passé à la nouvelle lune.  Et lorsqu'elle  cite un fait qui s’est déroulé le 14ème ou le 15ème  jour du mois, cela veut dire qu’elle veut mettre l’accent sur un fait qui s’est passé à la Pleine lune 
L’ennemi a changé les temps et les circonstances,   lorsque  l’homme a adopté le  calendrier grégorien basé sur le soleil.  Les dates des fêtes bibliques furent ainsi  fixées sur les dates d’adoration des dieux égyptiens, grecs ou romains et donc sur le soleil !
 
La description dans le songe suggère à l'évidence  une nuit de pleine lune. 
«une  magnifique nuit lunaire « « la grosse Lune figée dans le ciel «   
Dans la parole, on peut remarquer que les plans libérateurs de Dieu les plus importants,  se préparent dans l’invisible à la nouvelle lune et se réalisent à la pleine lune.  La sortie des enfants d’Israël d’Egypte nous parle ainsi de nouvelle et de pleine lune.

C’est à la nouvelle lune et donc au début du mois que Dieu a révélé à Moise qu’il allait exercer ses jugements contre les dieux d’Egypte  et c'est à la pleine lune qu'il a exécuté ce plan (Ex 12/1 à 20)
La sortie d’Israël d’Egypte à la première Pâque  eut  lieu à la pleine lune  (15/01)  Nomb 33:3  Les enfants d’Israël ont dépouillé les Egyptiens à la pleine lune cette même nuit  (15/01) Ex 12/35-37 
 - La délivrance des Juifs par Esther eut lieu à la pleine lune. (13 au 15 /12) Esther 9:1-15 à 21
- Yeschoua  est mort à Pâques et a triomphé sur Satan pendant la pleine lune (15/01) Cette pleine lune fut un temps de combat entre Satan et Yeschoua, à l'heure  de la puissance des ténèbres 
 Mais c`est ici votre heure, et la puissance des ténèbres. Luc 22:53 - Mat 26/50

 "La grosse  lune figée"  qui domine indique ici une nuit de pleine lune, un   temps de combat et de libération  marqué  et la soudaineté des faits que   Dieu interviendra de façon subite, et rapide  au moment ou les hommes s'y attendent le moins.  Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière; Sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort Une lumière resplendit. Es (9:1)

- 2/ La lune symbolise la domination des puissances des ténèbres, dont  Babylone

Satan a détourné la création de Dieu et il essaye de l’imiter. Il a fait des astres, des dieux ou déesses dans le cœur de l'homme. Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte: ce sont des choses que l'Éternel, ton Dieu, a données en partage à tous les peuples, sous le ciel tout entier Deut 4.19
Les puissances des ténèbres qui s’opposent toujours à Dieu, se sont données pour mission d’œuvrer pendant la pleine et la nouvelle lune comme par exemple :Hamann qui décide de détruire les Israélites à la nouvelle lune et le planifie à la pleine lune  Esther 3/7 -13
 Dans la Bible  Lilith est associé à la lune
 Elle est citée dans le livre d'Esaïe 34:14 – du mot hébreux « liyliyth »- spectre de la nuit  et dans le Psaume 91/5  du mot hébreu originel, lyl ou hlyl –nuit-nocturne et  « pachad » -, frayeur, effroi, terreur (S.Strong)
Certaines versions de la Bible (Darby, Chouraqui, Jérusalem, B. du Rabbinat Français) nomment expressément Lilith, d'autres traduisent la même appellation par spectre de la nuit, spectre nocturne, terreurs de la nuit, (Segond )  Tu ne craindras ni Lilith  (ou  les terreurs de la nuit - le spectre de la nuit)  ni la flèche qui vole de jour, ni Deber, la peste qui marche en la ténèbres, ni Keteb, le fléau qui dévaste à midi Ps 91/5
Les bêtes du désert s’y rencontreront avec les chacals, et le bouc sauvage y criera à son compagnon. Là aussi la Lilith se reposera et trouvera sa tranquille habitation. Esaie 34/14 Darby 
Job 18/15 l’évoque également : On arrache le méchant de l’abri de sa tente, objet de sa confiance; on l'amène au roi des épouvantements - roi des terreurs –plus rien d'humain n'habite sa tente hors le soufre
Le mot hébreu Lilit, qui prend en akkadien la forme Lilitu est un emprunt du sumérien lil « vent », et en particulier de Nin.Lil , déesse du vent  auquel est accolé le mot itud « lune ».  (  wikipédia)
 Elle est aussi  Celle qui savait, surnom qui lui fut donné par Bélial à cause de sa grande intelligence..Dans des liturgies sumériennes, « Lilitu » apparaît comme la prostituée,  la grande déesse-mère qui deviendra plus tard l’Ishtar des Babyloniens. D'’où viennent tous les cultes aux déesses vierges et mères existants. Les sacrifices humains étaient liés à leur culte . La lune et/ou les étoiles sont associées à toutes ces déesses mères et autres  dieux..

La lune (lilith) désigne aussi les  systèmes religieux, les fausses lumières

Elle domine sur  ce groupe de croyants qui se croient en sécurité au début du songe avec ce qu’ils ont et jouissent dans leur vie. C'est pourtant la nuit .. Ils ont certes reçus  à un moment de leur vie la semence car Dieu sème partout ( Math 13) mais en fait ils n’ont jamais fait de Yeschua  leur  Roi  et surtout ils n'ont pas « cherché de tout leur cœur le  Bien Aimé », ni ne l'aiment vraiment  pour ce qu’Il est, mais pour ce qu’il leur donne. Comme ils le découvrent à la fin du songe où enfin ils se savent vraiment fils et filles car éclairés par la vraie lumière ! Nous étions  ses fils et ses filles  car il nous a choisis et donc nous  lui appartenons
Pour le moment ils   ne regardent qu’à eux-mêmes car devenus idolâtres, ou  religieux.  La nature ayant horreur du vide,  l’Esprit de Christ est remplacé par des lois.
C'est tout un système religieux que l'homme met ainsi en place Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien.2 Cor 7/14
 Ils sont satisfaits d’eux-mêmes, indifférents, ou négligents et se réjouissent à la «  fausse » lueur de cette lune et des étoiles (les idoles) qui les éclairent.  Ces gens-là portent leurs idoles dans leur cœur; et la pierre d'achoppement qui les a fait tomber dans l'iniquité, ils y attachent leur regard Ez 14/3-4
 (Cela ne veut pas dire que celui qui reçoit le songe le soit d'office ; le Seigneur nous met parfois en scène dans les songes pour nous identifier aussi à  un groupe de croyants ou  à l’Eglise) 
 Les étoiles représentent  aussi les promesses dans la parole ; ici se sont les promesses qu’ils pensent  obtenir et  auxquelles ce  système leur  fait croire mais qui sont détournées de leur vrai sens Non pas qu'il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile de Christ (Gal 1/7-8 ). 

 Sous cette «  fausse « lumière,  ils ne peuvent avoir une révélation de l’état véritable  de leur cœur..Et il me dit: Fils de l'homme, vois-tu ce que font dans les ténèbres les anciens de la maison d'Israël, chacun dans sa chambre pleine de figures? Car ils disent: L'Éternel ne nous voit pas, l'Éternel a abandonné le pays. Ez 8/12
 La lune qui tombe, c'est tout csystème religieux,  de quelque dénomination que ce soit,  qui s'écroule,  remplacé par le soleil , Yeschua  seul règne ! C’est pourquoi mon peuple connaîtra mon nom. C’est pourquoi il saura, EN CE JOUR que c’est MOI qui parle : ME VOICI   Es 52 /6 

La  lune représente ainsi dans le songe  toute la domination des ténèbres qui s’effondre    en un seul instant.   Alors un ange puissant prit une pierre semblable à une grande meule, et il la jeta dans la mer, en disant: Ainsi sera précipitée avec violence Babylone, la grande ville, et elle ne sera plus trouvée. ...en une heure elle a été détruite ! Apo 18/19 -21 

3- Mais  La lune dans la Parole  représente  aussi l'Epouse qui reflète la lumière du soleil, la gloire de Christ : Qui est celle qui apparaît comme l'aurore, Belle comme la lune, pure comme le soleil, Mais terrible comme des troupes sous leurs bannières? -Cant 6/10
Je suis noire, et pourtant je suis belle, filles de Jérusalem,... Ne me regardez pas, parce que je suis noire, parce que le soleil m'a regardée : les fils de ma mère se sont irrités contre moi, ils m'ont mise à garder les vignes ; ma vigne qui est à moi, je ne l'ai point gardée .Cant 1/5 -6

 La Sulamithe réalise qu'elle est noire, pleine de péchés en présence de Yeschua ( le soleil)  qui la regarde comme Il regarde le frère qui dans le songe, a peur et essaye de se cacher et  qui voit soudain l’état de son cœur tel qu’il est, ce coeur qui peut  contenir  des figures (Ez 8/2 ) un  grain de sable ou parfois un dragon volant  (Es 14/29)
  Il se voit tel que Dieu le voit, mais éclairé par  cette  lumière pleine d' Amour divin, qui le bouleverse et dont il a soudain la révélation,  à laquelle il ne peut échapper et qui  le recherche jusque dans la moindre cachette ! Mais c’était mal connaître cette Lumière. Ses rayons, transperçaient le mur et me trouvèrent là où je m’étais caché. De telle sorte que je ne pouvais plus fuir...Lève toi mon amie ma belle, et viens toi qui te tiens dans les fentes du rocher, qui te caches dans les fentes du rocher, Cant 2/14

Ne me regardez pas » Tant que nous ne laisserons pas le St Esprit œuvrer véritablement dans nos cœurs, nous aurons peur et essayerons de nous cacher de Dieu et des autres « derrière un mur ou dans la fente d'un  rocher » et de porter des «  masques » à l’exemple d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden,  qui se cachent et se couvrent avec des feuilles.. Ils connurent qu'ils étaient nus, et ils cousirent ensemble des feuilles de figuier, et s'en firent des ceintures Mais l'Eternel Dieu appela Adam, et lui dit : Où es-tu ? Et il répondit : J'ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché  Gen 3/7 et 9 .
C’est la voix de mon bien-aimé qui frappe : ouvre moi ma sœur, mon amie Cant 5/2  L’Amour Parfait bannit la crainte..Celui qui s’est laissé transpercé le cœur par la voix du Bien Aimé et par les Rayons de son admirable lumière,  capables de briser le mur autour du cœur le plus dur, n’a plus de crainte car il  n’a plus rien à cacher et il a Dieu pour ami ! ..C’est la fête comme dans la fin du rêve où chacun se réjouit dans une intimité de cœur avec le Seigneur Mon bien aimé est à moi et je suis à Lui ..

Ce(s) frère(s) sont   l’image  de cette église qui comme la Sulamithe  n'a pas  gardé sa vigne.  Ma vigne, à moi, je ne l'ai pas gardée Elle  n’a pas  "remplie sa mission"  préférant   les « œuvres mortes », les vignes que les hommes lui ont donné à garder  et non  ce que son Maître  lui a demandé personnellement «  Je vous avais  donné une mission «  dit le Seigneur  dans le songe ; elle   n'a  pas pris sa vie et son appel au sérieux.
Je suis noire et pourtant je suis belle s’exclame la Sulamithe Mais  elle sait aussi qu'elle est  belle,  quand elle accepte d’être  enfin purifiée par Lui « Nous sommes devenus d’une clarté sans pareille,  semblables à de la neige

Nul ne pourra se cacher devant Dieu et  échapper à cette  révélation de son Amour parfait, et de sa Sainteté,  "poursuivant" chacun des ses enfants dans chaque recoin de chaque rue,  de chaque ville, de Côte d'Ivoire ou d'ailleurs,  pour échapper   aux rayons de cette lumière divine qui amènera  chacun à la repentance, qui purifiera et guérira Si je dis: Au moins les ténèbres me couvriront, La nuit devient lumière autour de moi; Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, La nuit brille comme le jour, Et les ténèbres comme la lumière.( Ps 139/11)  Sa majesté couvre les cieux, et la terre est remplie de sa louange. C'est comme l'éclat de la lumière; des rayons jaillissent de sa main; c'est là que sa force est cachée Hab 3/3 - Esaie 30/26

4-  La lune est une puissance que l'Eglise doit dominer 

 L'Eternel des armées nous dit à travers Apo 12 :1 que dans son plan, il est prévu de mettre la lune sous les pieds de la femme c'est à dire de l’Eglise ! (l’ensemble des croyants) Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Apo 12/1
 Le soleil est une image de la gloire et de la lumière divine qui enveloppe la femme, c'est-à-dire l’église tandis que la lune symbolise la domination des ténèbres. Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l'Éternel se lève sur toi Voici, les ténèbres couvrent la terre, Et l'obscurité les peuples; Mais sur toi l'Éternel se lève, Sur toi sa gloire apparaît  Es 60. 1

 Gédéon devait affronter les armées de  Madian, d’Amalek et  des fils de l’Orient réunis. Leurs Armées sont décrites dans Juges 7 comme une multitude de « sauterelles »envahissant tout le paysage  et leurs  chameaux  innombrables comme le sable de la mer . Dés le départ les forces sont inégales et semblent perdues d’avance : 32.000 hommes pour Gédéon contre 135.000 (Jug 8/10)
Malgré cela, l’Eternel fait partir tous les craintifs, ce qui à la limite, pourrait  encore se comprendre ! Reste 22 000 hommes. Mais L’Eternel trouve encore  l’armée de Gédéon trop nombreuse. Après un nouveau tri,  il reste 300 hommes contre 135.000 !
.Pour couronner le tout, l’Eternel lui dit d’aller écouter le camp ennemi pour « fortifier ses mains ».  Un songe lui présageant la victoire venant non de ses prophètes mais d’un simple soldat du  camp ennemi !  Je ne peux m'empêcher de penser : combien le croiraient aujourd'hui ?
La ce n’est pas la «  lune qui tombe » mais un "gâteau " provenant d’on ne sait où, qui roule  et renverse tout dans sa chute : Gédéon arriva; et voici, un homme racontait à son camarade un songe. Il disait: J'ai eu un songe; et voici, un gâteau de pain d'orge roulait dans le camp de Madian; il est venu heurter jusqu'à la tente, et elle est tombée; il l'a retournée sens dessus dessous, et elle a été renversée. Et son camarade répondit et dit : Ce n'est pas autre chose que l'épée de Gédéon, fils de Joas, homme d'Israël. Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp. Et lorsque Gédéon eut entendu le récit du songe, et son explication, il se prosterna, revint au camp d'Israël et dit : Levez-vous, car l'Eternel a livré entre vos mains le camp de Madian Jug 7/13-14
 
( Re) Levez-vous, c'est la guerre !

 Quelle épreuve de foi pour Gédéon !
 N’importe quel capitaine « normal » autre que ce « fou » de Gédéon se dirait que son Général en chef perd la raison et travaille contre sa propre armée  en lui enlevant  ainsi tous ses moyens humains armant du même coup l’ennemi ! N’est ce pas l’impression que pourrait avoir les enfants de Dieu en Côte d’Ivoire en ce moment ou  l’Eglise en général ? Que Dieu arme leurs ennemis ? «  L'Éternel élèvera contre eux les ennemis de Retsin, et il armera leurs ennemis, » Es 9/11
 L’armée adverse monte de tout côté en puissance pendant que ses propres moyens ou troupes se délitent ! Les aigles des royaumes quel qu’ils soient étendent leurs ailes sur les nations,  pendant que les  lions rugissent de plus en plus fort  cherchant qui  dévorer et ils dévorent ...
 C'était une rude épreuve de foi que celle à laquelle Dieu soumettait Gédéon, c’est une rude épreuve de foi à laquelle nous sommes soumis en ces temps ! ! 
Car  il faut bien le dire,  dans ces périodes troublées des temps de la fin et de guerre spirituelle, et de guerres tout court,  la colonne de la foi est souvent vacillante et Satan n'hésite pas à l’ébranler. Il nous faut savoir que Satan hait une bonne fois pour toute  notre foi, il lui a déclaré la guerre depuis le temps d'Eden ! Que  l'Ante christ combattra notre foi  et la manifestation de l'onction de l'Esprit-Saint : c'est la guerre aux saints dont il nous est parlé dans le livre de  Daniel 7/21- 25. Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblés pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. Apo 19/10
  Il y a de quoi avoir le vertige et être effrayé ! La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité ! Apo 13/2

De  plus   Gédéon faisait face  à Madian d’où est issu le premier « génocidaire » comme Haman  (et... les suivants), et à une puissance impitoyable Amalek,  ( Deut  25/17 à 19) Amalek  qui n'a rien a envier à Satan dans l'art de ruser et guerroyer contre les élus du Très-Haut dont nous sommes l'armée,  et qui justement  combat et use encore aujourd’hui  notre foi et ceci de génération en génération 
Veille sur ton âme tous les jours de ta vie, afin que celle-ci ne soit pas abattue, lassée et découragée, entraînant aussi ta foi dans le caniveau... si je puis dire !.Deut 4/9 - Héb12/3
Tel un torrent abrase la pierre angulaire pour la réduire à l'état de galet, telle est l’œuvre d'Amalek dans nos pensées, allant jusqu'à nous conduire à l'abdication de notre foi. C'est ainsi que procède notre ennemi, et que l'on nomme communément la guerre d'usure. Ne nous lassons pas l’âme découragée à l’image de ces 300 hommes qui même fatigués poursuivaient toujours !! Jug 8/4

Gédéon est parti avec les forces qu’il avait, et  autant dire qu’il se voyait tout petit .. comme la plupart d’entre nous  Va, avec la force que tu as .Le Seigneur ne lui en demande pas plus au départ.  Mais sa   victoire est  de celles que Dieu a prévu pour l’Eglise et qu’elle doit remporter sur le monde : 
        Tout ce qui est né de Dieu doit triompher du monde par la foi 
 1 Jean 5/4
 C’est par la foi qu’Abraham ..c’est par la foi que Sarah ..C’est par la foi qu’Isaac..C’est par la foi que Jacob …C’est par la foi que Moise …refusa d’être effrayé  ! .C’est par la foi que les murailles de Jéricho tombèrent ..C’est par la foi que Gédéon, et tous les autres vainquirent des ROYAUMES, fermèrent la gueule des lions qui rugissent, éteignirent la puissance du feu  Heb 11/32

       Tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde..
 sur une parole de ce même  Dieu !
Gédéon comme ses pères, Moise, Abraham, Josué,  est d'abord parti au combat  sur une  parole première reçue directement  de l'Eternel et non donnée à travers  autrui .. Mais je serais avec toi et tu battras Madian comme un seul homme !
A ce moment là, c’est la foi de Dieu qui  nous est transmise car faut-il le rappeler  la foi, c’est Dieu lui-même; la foi vient de Dieu ;  la  foi authentique n’a rien de charnel Comme elle est suscitée par Christ, elle provient de La Parole (elle est son fruit)  C'est en lui qu'elle vit, et il la conduit à la perfection – Héb 12/2.

                                 La « Terreur de Dieu « marchait devant eux   !
 La  lune  tombe à terre dans le songe avec   un bruit terrible et assourdissant  et tout le monde fuit « C’est le signe,  la démonstration de la Puissance de Dieu « "Tout le peuple entendait les tonnerres et le son de la trompette; il voyait les flammes de la montagne fumante ; à ce spectacle le peuple tremblait et se tenait dans l’éloignement Ex 20/18   
Du temps de Gédeon, l'éclat des flambeaux, le  cri de guerre des Israelites, le  son des trompettes, le bruit des cruches brisées,  provoquent et  jettent  dans le camp des Madianites  une terreur panique à tel point qu’ils s’enfuient et s’entretuent les uns les autres !  Elle est tombée, elle est tombée, Babylone, Et toutes les images de ses dieux sont brisées par terre! - Es 21/9

Et si justement,  Dieu  semble aujourd’hui  nous réduire en nombre et en moyens c’est pour que nous ne puissions  pas dire comme une grande armée aurait pu en tirer gloire contre Dieu  : c’est ma main qui m’a délivré ! Jug 7/2
  Tu rends le peuple nombreux, Tu lui accordes de grandes joies; Il se réjouit devant toi, comme on se réjouit à la moisson, Comme on pousse des cris d'allégresse au partage du butin. Car le joug qui pesait sur lui, Le bâton qui frappait son dos, La verge de celui qui l'opprimait, Tu les brises, comme à la journée de Madian. Esaie 9/3-4

Car  face « à la Terreur de la Nuit, à toutes les liliths, à tous les  rois des épouvantements ou des terreurs », la Terreur de Dieu marche devant nous en ce moment même !  Face aux puissances des ténèbres qui se lèvent contre nous, nous leur rappelons que Yeshoua les a publiquement livrés en spectacle SUR LA CROIX à la pleine lune et qu'Il  a donné à tous ceux qui croient en lui le pouvoir de marcher sur toute la puissance de l’ennemi. il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d`elles par la croix. Col 2/15  Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l`ennemi; et rien ne pourra vous nuire.   Luc 10:19

Et Les astres sont aux ordres de Dieu !
 La dernière phrase du songe " le Seigneur  est vraiment  resté très  longtemps avec nouset la" position" des 2 astres qui y apparaissent m'ont   fait penser à Josué : 
 Alors Josué parla à l'Éternel, le jour où l'Éternel livra les Amoréens aux enfants d'Israël, et il dit en présence d'Israël: Soleil, arrête-toi sur Gabaon, et toi, lune, sur la vallée d'Ajalon ! Et le soleil s'arrêta, et la lune suspendit sa course, Jusqu'à ce que la nation eût tiré vengeance de ses ennemis. Cela n'est-il pas écrit dans le livre du Juste?
 Le soleil s'arrêta au milieu du ciel, Et ne se hâta point de se coucher, presque tout un jour. Josué 10/12  Le soleil ne "se hâta pas de se coucher"...
 Ne nous a-t-il pas dit :      
 Et voici,  je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde ..Math 28/20

Deborah 
 Réedité 24/01/13

Notes 
Nomb 33/3 : Ils partirent de Ramsès le premier mois, le quinzième jour du premier mois. Le lendemain de la Pâque, les enfants d`Israël sortirent la main levée, à la vue de tous les Égyptiens. 
Exode 12/35- L`Éternel fit trouver grâce au peuple aux yeux des Égyptiens, qui se rendirent à leur demande. Et ils dépouillèrent les Égyptiens. Les enfants d`Israël partirent de Ramsès pour Succoth au nombre d`environ six cent mille hommes de pied, sans les enfants.
Esther 9/1 : Au douzième mois, qui est le mois d'Adar, le treizième jour du mois, jour où devaient s'exécuter l'ordre et l'édit du roi, et où les ennemis des Juifs avaient espéré dominer sur eux, ce fut le contraire qui arriva, et les Juifs dominèrent sur leurs ennemis…
Esther 3/7-13  Au premier mois, qui est le mois de Nisan, la douzième année du roi Assuérus, on jeta le pur, c’est-à-dire le sort, devant Hamann, pour chaque jour et pour chaque mois, jusqu`au douzième mois, qui est le mois d`Adar….. pour qu`on détruisît, qu`on tuât et qu`on fît périr tous les Juifs, jeunes et vieux, petits enfants et femmes, en un seul jour, le treizième du douzième mois, qui est le mois d`Adar, et pour que leurs biens fussent livrés au pillage

 
Es 14/29 Car de la racine du serpent sortira un basilic, Et son fruit sera un dragon volant.
Deut  25/17 à 19 - Souviens-toi de ce que te fit Amalek pendant la route, lors de votre sortie d'Egypte, comment il te rencontra dans le chemin, et, sans aucune crainte de Dieu, tomba sur toi par derrière, sur tous ceux qui se traînaient les derniers, pendant que tu étais las et épuisé toi-même Lorsque l'Eternel, ton Dieu, après t'avoir délivré de tous les ennemis qui t'entourent, t'accordera du repos dans le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne en héritage et en propriété, tu effaceras la mémoire d'Amalek de dessous les cieux: ne l'oublie point

 Daniel 7/21 à25  J'ai contemplé, et cette corne faisait la guerre aux saints et l'emportait sur eux,  jusqu'à ce que le vieillard vint et que le jugement fut donné aux saints du souverain et que le temps arriva où les saints possédèrent le royaume. Il me parla ainsi : la quatrième bête, c'est un quatrième royaume qui sera sur la terre, qui différera de tous les royaumes et qui dévorera toute la terre, la foulera et la réduira en poudre.  Ses dix cornes signifient que de ce royaume se lèveront dix rois ; un autre se lèvera après eux, et celui-ci différera des précédents et abattra trois rois.  Il proférera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très-Haut et se proposera de changer temps et loi, et les saints seront livrés en sa main jusqu'à un temps, des temps, et une moitié de temps.
 1 Jean 5/4 « tout ce qui né du monde triomphe du monde et la victoire qui triomphe du monde c’est notre foi

      

09 janvier 2013

On a tout pour être heureux en famille !



Claire est maman de 4 grands enfants mais conjointement à l’éducation de  ses  enfants, on lui a confié en tant que famille d’accueil, ainsi qu’à son mari, plusieurs enfants avec des histoires parfois difficiles. Certains ont pu faire une démarche pour suivre le Seigneur et entamer un processus de guérison. C’est un travail de plusieurs années, demandant patience,  beaucoup de dialogues et d’amour, chaque enfant étant très différent.  Mais il n'y a pas que les difficultés ...Malgré le sérieux de l'auteur et de son message, je peux vous dire qu'on y voyait  plus souvent la joie que la tristesse.
Ce chant  reflète bien mon  souvenir d'une  ambiance familiale chaleureuse, tout aussi drôles  et gaies que ces images, parfois  bruyantes ou cocasses,  autour " d'une table  "et de la  lumière   dans "la nuit de Chanouka"  lumière que représente si bien l'amour des parents mais aussi ..des enfants..
Doux souvenirs aussi brillants que le soleil ! Deborah




                                    On a tout pour être heureux ! (1)

Oh! si tu étais attentif à mes commandements! Ton bien-être serait comme un fleuve, et ta justice comme les flots de la mer. Es 48/18

Je suis maman de 4  enfants âgés maintenant  de 29  à 19 ans, presque tous mariés ou en voie de l’être.   Avec mon mari, nous accueillons 5 ados et préados. Je me demande souvent comment je ferai si je ne connaissais pas le Seigneur. Chaque jour, je puise ma force et trouve mes objectifs en Lui.  Je me souviens encore de cette femme de pasteur dont les enfants presque adultes servaient tous le Seigneur et semblaient si « à l’aise dans leurs baskets ». Je lui avais alors demandé un conseil, quelque chose qui m’aiderait alors que je commençais tout juste ma vie de famille. Elle m’a regardé droit dans les yeux et m’a répondu : « 2O ans de ta vie pour tes enfants ! »   Ces mots n’ont pas cessé  d’habiter  ma maison, quand toute la petite équipe déambulait dans le salon et faisait «  broum broum » sur leurs petits camions, quant ils parlaient à tord et à travers, quand l’un était malade la nuit et l’autre  faisait son caprice, quand  ils revendiquaient leur autonomie, tombaient  amoureux, rataient ou réussissaient un examen, bref…  dans les bons comme dans les mauvais jours.

Ces mots peuvent paraître exagérés au premier abord. Je suis bien consciente que les enfants ne doivent pas être notre seule raison de vivre. Mais j’ai compris ces mots comme un impératif à m’appliquer dans cette merveilleuse mission à laquelle Dieu nous avait appelés. Comme on s’applique pour un tableau, chaque couleur, chaque détail ayant un objectif.  Je ne savais pas faire, il me fallait donc apprendre.
C’est ainsi qu’en accord avec mon mari, ce fut une aventure extraordinaire. L’aventure n’a pu être possible que grâce au cadeau inestimable de Dieu : Sa parole.
Il y a tout dans sa parole. Jusqu’au moindre détail. Dieu a pensé à tout. (2 Tim 3/1)
Tu te demandes d’où tu viens ? Qui tu es ? Pourquoi ? Où tu vas ? Comment t’y prendre ?  Pourquoi ça débloque sur un point ou sur un autre ? Et j’en passe… Il y a vraiment tout (comme à la Samaritaine !) (1) 

Je pense à ce passage de la Bible en 2 Samuel 4.4. Il nous parle de cette servante qui qui voulant fuir pour le protéger, laissa tomber l’enfant par mégarde, le rendant ainsi boiteux. Et Jonathan, fils de Saül avait un fils blessé aux pieds, âgé de cinq ans, lorsque le bruit de la mort de Saül et de Jonathan vint de Jizréhel ; et sa gouvernante le prit, et s'enfuit ; et comme elle se hâtait de fuir, il tomba, et devint boiteux ; et il fut nommé Méphiboseth.
Ce texte est très parlant pour nous parents,  rendus boiteux par nos propres parents,  parfois aussi dans un but de nous protéger.  Nos histoires sont pleines de chutes et nous arrivons pleins de bosses à l’âge adulte.  Comment alors éviter que nous fassions subir à nos enfants toutes ces chutes alors que la Bible promet une vie en abondance (pas une survie), l’amour, la liberté, la joie, la sagesse, la guérison de nos « coups et blessures » ?
Eph 6/4 Et vous, pères, n'allez pas irriter vos enfants par votre attitude. Mais élevez-les en leur donnant une éducation et une discipline inspirées par le Seigneur. (BFC)  Irriter en français  veut dire : attiser, provoquer,  mettre en colère, énerver.
Nous sommes chaque jour confrontés à cette société de consommation, ou l’on donne tout à nos enfants, parfois sans même attendre.  Pourtant ils restent exaspérés,  car nous les « laissons tomber » si nous ne tenons pas compte des conseils du Seigneur.

Comment "irritons nous" nos enfants ?

1 - En ne leur donnant pas le bon exemple : « Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais », les  enseigner et vivre autrement cela signifie les tromper. Les enfants nous regardent, nous sommes leurs  modèles.

2- En refusant  de fixer des limites :
C'est pour votre éducation que vous souffrez. C'est en fils que Dieu vous traite. Quel est, en effet, le fils que son père ne corrige pas ? Si vous êtes privés de la correction, dont tous ont leur part, alors vous êtes des bâtards et non des fils.
Nous avons eu nos pères terrestres pour éducateurs, et nous nous en sommes bien trouvés ; n'allons-nous pas, à plus forte raison, nous soumettre au Père des esprits et recevoir de lui la vie ? Eux, en effet, c'était pour un temps, selon leurs impressions, qu'ils nous corrigeaient ; lui, c'est pour notre profit, en vue de nous communiquer sa sainteté. Toute correction, sur le moment, ne semble pas sujet de joie, mais de tristesse. Mais plus tard, elle produit chez ceux qu'elle a ainsi exercés un fruit de paix et de justice. Héb 12 / 7-11

Corrige ton fils car il y a de l'espoir, mais ne t'emporte pas jusqu'à le faire mourir Prov 19/18
Nous pouvons relire l’exemple du Roi David et d'Elie qui n’ont  pas pris position quant aux péchés de leurs  fils. Le résultat en a été  catastrophique 
En  2 Samuel 13… Amnon, le fils de David, a violé sa sœur Tamar. ( "palmier courbé" en hébreux. ) On lit au verset 9 que « le roi David en fut irrité ».  Mais il n’a ni fait preuve d’autorité, ni tenté de restaurer l’honneur de Tamar, créant la honte et la haine au sein de la fratrie. Pendant 2 ans,  la haine va s'accumuler silencieusement dans le coeur d'Absalon ( v 22/23) qui  pour rétablir l'honneur de sa soeur   tuera son frère Ammon   
L’exemple des fils d’Elie (1Sam 2/22 à 36)  est aussi très parlant. «  Pourquoi honores-tu tes fils plus que moi-même ? Puisqu'il en est ainsi, voici ce que je t'annonce, moi, le Seigneur, le Dieu d'Israël : J'avais promis à ta famille, à ton clan même, que pour toujours vous seriez mes prêtres ; mais maintenant, j'affirme solennellement qu'il n'en est plus question. En effet, j'honore ceux qui m'honorent, mais ceux qui me méprisent seront méprisés à leur tour…  Tous les rejetons de ta maison mourront dans la force de l'âge »
 Ces choses leur sont arrivées pour servir d'exemples, nous dit la Parole et elles ont été écrites pour notre instruction (1 Cor 10/11).. Nombreux sont ces enfants sans limites et sans respect devenus de tels monstres au point de ne plus pouvoir vivre en leur compagnie.

On peut aussi exaspérer nos enfants en leur fixant trop de limites, parfois incohérentes ou exagérées. Il nous faut apprendre à leur faire confiance et bien réfléchir sur les corrections ou sanctions à appliquer en cas de désobéissance. Les adolescents  que l’on frappe et que l’on insulte finiront par produire de la haine, j’en connais personnellement. Dans Eph 6/4 "N'irritez pas " vos enfants est traduit aussi  par " ne provoquez pas vos enfants" ( Darby) et   ne poussez pas vos enfants à la révolte.(PDV)Dans ce verset "irritez" vient du mot grec  "parogizo ":   inciter à la colère, provoquer, exaspérer, fâcher, irriter

3- En leur refusant  la connaissance de l'amour de  Dieu : 

A mon avis, ne pas communiquer à nos enfants la connaissance de Dieu et  son amour  pour nous est la plus grande forme d’injustice. Il s’agit tout de même d’un message d’espérance, d’amour, de paix, de joie, de salut. Si à l’âge de 15 ans, mon amie Rose Marie ne m’avait pas communiqué ce message d’espérance, je doute fort de mon existence aujourd’hui.
Certains disent « Je veux permettre à nos enfants de décider par eux-mêmes le choix d’une religion. Je ne veux rien leur imposer » Pourtant, nous les obligeons à manger leurs légumes avant de passer au dessert ! Nous les amenons chez le médecin s’ils sont malades, les obligeons à porter un manteau quand ils sortent dehors… !
En tant que parents, nous avons une vue plus large de la vie et de ce qui est important. Les enfants sont immatures et ne savent pas discerner ce qui est le meilleur pour eux. C’est la raison pour laquelle nous avons la responsabilité de les former sur les choses de Dieu et de leur communiquer, le plus tôt possible, la connaissance de Dieu. Car je l’ai connu (Abraham) afin qu'il commande à ses enfants, et à sa maison après lui, de garder la voie de l'Éternel, pour faire ce qui est juste et droit; afin que l'Éternel fasse venir sur Abraham ce qu'il a dit de lui. Gen 18/19. 

 Il s’agit aussi de faire preuve d’équilibre et de cohérence.  Soyons attentifs à ce que notre église accueille et entoure nos enfants et lorsqu’ils sont plus grands, les respecter s’ils font un « gavage » de l’église. Soyons toujours dans le dialogue et appliquons- nous à aimer notre Seigneur nous même sans excès légaliste.
 De plus, je pense que pour « choisir « il faut être informés Moïse dit : Voici les commandements, les lois et les règles que le SEIGNEUR votre Dieu m'a ordonné de vous enseigner. Il veut que vous leur obéissiez dans le pays que vous allez bientôt posséder. Ainsi, tous les jours de votre vie, vous respecterez le SEIGNEUR votre Dieu, vous, vos enfants et les enfants de leurs enfants. Et, en obéissant à ces lois et à ces commandements que je vous donne, vous vivrez longtemps. Deut. 6/1-2. Deut 4/9

Nous avons eu des moments très difficiles dans nos vies mais pour nos enfants, nous avons toujours essayé de fréquenter régulièrement une église, de ne pas leur transmettre nos conflits, nos craintes et nos amertumes d’adulte. Ce n’était pas toujours facile.  Ainsi, grâce à nos solides amitiés, au-delà de toutes les divisions, nos enfants sont restés confiants et heureux d’aller à l’église même s’ils ne sont pas  dupes de ses fragilités.

- 4 / Refuser les nécessités,  nos obligations parentales,  
 
Les délaisser,  en "oubliant " ou refusant  de répondre à leurs besoins vitaux, ou de  leur fournir les soins nécessaires deviendra un terreau  favorable pour que naissent des « racines d‘amertume » dans leur coeur :  Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu'aucune racine d'amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés; Heb 12/15 Je pense à l’exemple de cet enfant dont les parents avaient de gros problème. Délaissé, il partait toujours sale à l’école  et subissait constamment les moqueries de ses camarades. On imagine plus tard quel adolescent il a pu devenir …

-5) Refuser l’approbation et l’acceptation  

 Nous les exaspérons en leur montrant que quoi qu’ils puissent faire, ce n’est jamais assez ! Nos  attentes inaccessibles provoquent le  découragement.
Dans Colossiens 3/21 il nous est dit : Parents,  n’irritez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent  . "Irritez" dans ce passage vient du mot grec " erethizo" traduit par " Irriter,  remuer, ou stimuler comme dans 2 Cor 9/2 : ce zèle de votre part  a stimulé le plus grand nombre ", "erethizo " vient d'une forme de  "eris"  traduit en français par "querelle, dispute"
Ainsi dans notre zèle à les "stimuler" , veillons à ne pas les "irriter", créant ainsi  une source de conflits.
Un enfant apprend par ce qu’il vit. S’il vit en étant constamment critiqué, il n’apprendra pas à devenir responsable, mais il se condamnera lui-même, doutera des intentions des autres, vivra dans l’attente constante d’une ruine imminente.
 Malgré nos défauts et nos échecs, Dieu nous démontre un grand amour constant,  et une totale acceptation en Jésus-Christ .  Nous ne sommes pas parfaits et n’avons pas mis au monde des enfants parfaits.  Ne cherchons pas non plus à projeter sur eux nos propres rêves irréalisés, nos frustrations, qui peuvent devenir   des fardeaux,  des conditions pour qu'ils se sentent accepter,  ne leur montrant ainsi qu' un amour "conditionnel "...

-6)  Refuser l’affection 

 La véritable définition de l’Amour se trouve dans 1 Cor. 13. L'amour est patient, l'amour rend service. Il n'est pas jaloux, il ne se vante pas, il ne se gonfle pas d'orgueil. L'amour ne fait rien de honteux. Il ne cherche pas son intérêt, il ne se met pas en colère, il ne se souvient pas du mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité. L'amour excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. L'amour ne disparaît jamais.
Il est tentant d’utiliser ce passage pour voir si nos enfants agissent d’une manière correcte « et biblique ». Au lieu de cela, ce texte devrait plutôt être utilisé comme un miroir pour les parents afin de les  aider à agir de cette manière envers leurs  enfants." Car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait." a dit Jésus  (Jean 13/15) 
 Sommes-nous patients ? Serviables ? Honnêtes ? Ou vantards etc…Dans ce texte  de l'épitre aux Corinthiens, par exemple,    une phrase m’a interpellé   : « l’amour ne s’enfle pas d’orgueil »  Je vous partage ceci  pour vous montrer  combien la Parole de Dieu est concrète. 
 J’ai réalisé depuis peu combien nous pouvons irriter nos enfants par nos attitudes orgueilleuses. Partant du principe biblique que les enfants doivent être soumis à leurs parents, utiliser une certaine forme d'arrogance (syn : déconsidération, dérision, indifférence, vanité, suffisance, mépris, dédain), ou  d'autorité impérieuse,  finira par les pousser à la colère. Car en définitif, c’est l’amour avant tout qui doit gouverner tous les aspects de nos relations. L’amour n’est pas orgueilleux, l’arrogance  provoque. 
 Ne soyons pas dans la toute puissance.

- 7) Refuser de reconnaître nos erreurs  
 
Pour ma part, il m’est arrivé à plusieurs reprises de demander pardon à nos enfants car il m’est arrivé d’être injuste, ou de ne pas comprendre une attitude, ou de blesser par mes paroles sous le coup de la colère. "Ce sont toujours nos impuissances qui nous irritent" écrivait  Joseph Joubert  
Moi, la sagesse, j'habite avec le discernement, et je possède la science des sages pensées.( je sais agir en réfléchissant.) Être soumis au Seigneur, c'est détester le mal. Pour ma part, je déteste l'orgueil et l'arrogance, les mauvaises actions et les paroles trompeuses. Prov 8/12- 13.  Attention à nos attitudes de parent  « je sais tout » du syle  : je mets mes mains sur les hanches, prenant une position militaire tout en leur renvoyant  les paroles suivantes : « tant que tu vivras sous mon toit, tu feras les choses à ma façon ! ».  

-8)  Et enfin, refuser la miséricorde : 
 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation  2 Cor 1/3
  que la miséricorde et la vérité ne t’abandonnent pas : lie-les à ton cou, écris-les sur la table de ton cœur. Tu obtiendras la grâce et une grande sagesse  aux yeux de Dieu et des hommes..Prov. 3/3-4
 La miséricorde  est donc liée à la vérité. Personne ne connaît mieux la vérité sur son enfant que ses propres parents. Il vous est peut-être  même arrivé de surprendre votre enfant faisant quelque chose de choquant. Alors quand la vérité est révélée dans sa forme la plus brutale, nous devons faire un choix entre le jugement et la miséricorde. Or, l’amour nous demande de choisir la miséricorde. Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté, car le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement. Jacques 1/13.

Voilà donc quelques petites pensées venues tout droit de mes expériences, de mes lectures, des partages entre amis. Je vous les livre en toute simplicité, espérant par ces mots que votre amour pour la Parole de Dieu si riche, si concrète, si actuelle grandisse et soit, comme elle l’a été pour moi,  une aide si précieuse.     

Claire BERNABE.

(1) Allusion au slogan publicitaire de La Samaritaine qui  était le plus grand magasin parisien des années 70 et qui est resté dans la mémoire collective des français : « On trouve de tout à la Samaritaine" même ce à quoi on ne pense pas ..!