21 février 2012

Racines de l'union européenne


 Il est important de connaître  les racines historiques de la construction européenne et son réel objectif pour comprendre  la crise d'aujourd'hui et pour percevoir ce qui nous attend dans le futur et  ce  qui nous est annoncé dans les Ecritures;
On retrouve les mêmes politiques d'entente, les mêmes pays, acteurs et cartels d'hier et les mêmes associations de capitaux  sous " d'autres noms" ; Notre histoire de France a été censurée et celle  de  l'Union .E également

I  L’UNION EUROPÉENNE : MYTHE ET RÉALITÉS. 
Par Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université Paris VII  
 
L’exposé historique qui suit révèle une « Union européenne » fidèle, tout au long de sa vieille histoire, à son objectif primitif d’écrasement des salaires et de maximisation des profits. Définis peu après la Première Guerre mondiale, ses plans commencèrent à être mis en œuvre pendant la première phase de la collaboration économique franco-allemande, entre 1924 et la crise des années trente. Leur application prit tout son développement, d'abord sous tutelle strictement allemande, pendant l'Occupation, puis dans la sphère d'influence américaine, celle de l’après-1945 progressivement élargie, depuis la liquidation de l’URSS, à presque tout le continent – le champ de notre « Union européenne » d’aujourd'hui. 


Europe : mythe et réalités par worldhistoria

 Le veto enregistré dans presque tous les (rares) pays où un référendum sur le cadre politique de l’Union européenne a été organisé atteste la prise de conscience populaire de ses réalités. Le jugement objectif a tardé, tant les promesses d’Eldorado ont accompagné, après la Deuxième Guerre mondiale en Europe occidentale, après la chute de l’URSS en Europe orientale, les grandes étapes de ce vaste plan d’unification des salaires au niveau le plus bas possible. Depuis que le paradis européen est apparu pour ce qu’il était – une impitoyable course au « dumping social » –, un nouveau thème (électoral) a surgi : la liberté illimitée du capital, baptisée « concurrence non faussée », serait la « dérive » malheureuse, récente et inattendue d’une Europe initialement « sociale ». 

 Pour en savoir plus

Le choix de la défaite
Le rôle de la Banque de France et de la Banque d'Angleterre dans l'entre-deux-guerres (Elles étaient alors des banques privées), la défaite de 1940 et la collaboration.


 
Le choix de la défaite. par worldhistoria

II De la crise des années 30 à celle d'aujourd'hui


La stratégie du choc en France, de la crise des années 1930 à celle d'aujourd'hui" Conférence d'Annie Lacroix-Riz (27/09/2011)
  Elle  analyse ici avec humour ce qui fût commun aux 3 crises pour mettre en esclavage les salariés et combattre les salaires : On administre la crise et les lois de telle façon que les salariés n'y comprennent rien..On emploie aujourd'hui les mêmes méthodes qui furent appliqués en 1938 ou les salariés furent vaincus :"la réforme de l'état" . "La gauche raisonnable unie à la droite a fait passer la république à trépas y compris dernièrement avec  l'Europe.."La réforme de l'état "veut dire exactement:  réduire le parlement à un "ectoplasme" , parlement  qui normalement devrait être à l'initiative des lois et avoir l'initiative financière de ces lois, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui .La politique d'avant guerre doit nous servir de leçon aujourd'hui ". 
"l'Union européenne et le FMi  ont  établi un plan de tutelle sur les états qui sont la traduction de la guerre à plusieurs contre les salaires " C'est la même chose qui a commencé en 1919 ...avec la banque des réglements internationaux  


                   

Deborah