04 octobre 2011

Un Avenir et de l'Espérance

Devant le nombre croissant de chrétiens, de serviteurs et servantes de Dieu que nous croisons qui ont été fortement éprouvés, voire abattus par l’adversité j’ai eu à cœur de mettre en place ce que j’appelle, une trousse de premiers secours : plusieurs messages destinés à apporter, à ceux qui en ont besoin, une aide morale et spirituelle rapide avant que l’adversité n’ait le temps de faire plus de dégâts dans leur vie.

Claude Payan  

Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Jer 29/11


  
                                       
 Message 1 de la série : « Trousse de premier secours »
  Pour… pasteurs, chrétiens, églises, couples, etc. blessés, déçus, découragés, éprouvés plus que la normale… soumis à une pression… qui leur fait perdre leur vision… voire plus… !

                                        SURMONTER SES DECEPTIONS ET REBONDIR 

Les « flèches » de déception

 Il y a tant de raisons d’être déçu dans ce monde que, si l’on n’apprend pas à gérer nos déceptions, on va se retrouver, à un moment donné, à crouler sous leur poids. On peut dire que chaque déception est comme UNE FLECHE qui nous atteint.
Qu’est-ce qu’une (flèche de) déception ? C’est quelque chose qui n’a pas tourné comme on voulait ou pensait que ça devait tourner. Cela nous déçoit et touche notre cœur. La Bible dit :
Prov 13 : 12 : « Un espoir différé rend le coeur malade, mais un désir accompli est un arbre de vie. »
Ce n’est pas une déception qui va nous briser, mais l’accumulation de plusieurs déceptions. Spécialement lorsque l’on passe par une période où l’on est déçu par une chose après une autre. Vous connaissez ces périodes ? Si l’on n’ôte pas régulièrement ces flèches de notre corps, on se retrouve un jour couvert de blessures qui peuvent nous ôter du chemin de notre destinée.

 La déception de l’échec du plan divin
Il y a une forme de déception qui nous touche particulièrement, en tant qu’enfants de Dieu, c’est lorsque les choses qui étaient, ou dont on pensait qu’elles étaient la volonté de Dieu ne marchent pas néanmoins. Il y a alors une confusion profonde qui vient se greffer sur cette déception. Confusion agrémentée par un ensemble de questions, bien compréhensibles, qui émergent alors :
-         Si c’était le plan de Dieu, pourquoi ça a foiré ?
-         Et si le plan de Dieu a foiré, tout est-il fichu maintenant ?
-         Qu’est-ce qui me reste à faire ?
Le diable nous accable dans ces instants de pensées qui ont pour but de nous ôter toute foi en une espérance et un avenir glorieux : « Le plan de Dieu pour ta vie a foiré, il ne reste plus rien. Tu as gâché ta chance. Etc.»
Qu’est-ce qui nous reste à faire lorsque la personne avec qui l’on pensait faire sa vie est partie dans la direction opposée à ce qui était prévu et nous a laissé ?
Qu’est-ce qu’il reste à faire lorsque l’on a déménagé pour entrer dans le plan de Dieu et qu’au lieu de voir ce plan s’accomplir tout s’est cassé la figure ; comme c’est le cas d’amis de ma connaissance.
Qu’est-ce qu’il reste à faire quand notre famille a explosée alors qu’on était chrétien, et même peut-être qu’on servait Dieu. On pensait qu’étant chrétiens ce genre d’option n’interviendrait jamais.
Qu’est-ce qu’il reste à faire quand la guérison attendue n’est pas survenue.
Quand c’est la mort d’un proche, un mari, un  enfant qui arrive alors que l’on attendait de voir Dieu agir ?
Lorsque l’église, l’œuvre, l’équipe sur lesquelles on avait fondé toute une vision explose
Qu’est-ce qu’il reste à faire lorsque les gens sur lesquels on comptait nous ont quitté ou ne veulent plus continuer dans la vision ?
Dans nombre de ces situations, on se retrouve momentanément sans la force de faire grand-chose tellement l’accumulation de nos déceptions nous fait l’effet d’un coup de masse sur la tête.
Oui, qu’est-ce qu’il reste à faire lorsque ce qui paraissait être le plan divin a foiré ?
Doit-on se rabattre dans un plan médiocre pour le restant de sa vie ?
Sortir de la confusion

Il va falloir sortir du découragement et de la souffrance. Pour cela il faut d’abord sortir de la confusion. Pour sortir de la confusion il nous faut une réponse BIBLIQUE aux questions qui se posent dans notre esprit. Parce qu’une réponse humaine ne peut satisfaire une si grande souffrance causée par le fait de voir sa destinée, ou une partie, se détruire.
« Si c’était le plan de Dieu, pourquoi ça a foiré ? » « Quelque chose qui est dans  le plan de Dieu peut-il foirer ? »
Beaucoup pensent que si quelque chose foire, cela est la preuve que ce n’était pas le plan de Dieu ? Ce qui est tout à fait faux ! Il est vrai que quelque chose peut foirer parce que ce n’était pas le plan de Dieu et que Dieu ne le bénit pas, mais penser qu’une chose qui est dans le plan de Dieu réussit naturellement et obligatoirement, c’est de l’inconscience.
Une chose peut-être parfaitement dans le plan de Dieu et échouer ! Bien sur que la question se pose alors : Pourquoi ? En fait pour chaque cas, c'est peut-être une raison différente.  Le but n'est pas de s’étendre ici sur ce sujet, mais de voir s’il est possible de rebondir à partir de là.
Oui, une chose qui est le plan de Dieu peut, malgré tout foirer. Que tous les plans de Dieu aient toujours réussi du premier coup pour quelqu’un, ça n’existe pas.
Je ne dis pas cela pour dire que l’on ne doit pas tout faire pour permettre aux plans de Dieu de s’accomplir mais pour aider à RELATIVISER.
Vous me direz : «Si c’est une chose qui n’est pas si importante c’est facile de relativiser, mais lorsqu’il s’agit de l’explosion d’une famille, d’un ministère, d’une église, etc., c’est autre chose. » Bien sur ! C’est pourquoi je veux aller plus loin et vous montrer que des plans de Dieu avortés et ayant des conséquences très graves se trouvent dans la Bible et dans la vie de certains des caractères les plus importants.

A commencer par le tout début
Il y a une méga histoire d’échec et de déception, aux conséquences très graves, qui est tellement « grosse » qu’on risque d’y passer à côté. C’est la première et plus grosse déception de Dieu Lui-même : le plan de Dieu pour l’humanité à foiré A SON DEBUT ! Avez-vous bien réalisé cela ?
Si quelqu’un a ressenti qu’il était dans le plan de Dieu et que malgré tout ce plan basculait c’est bien… Dieu ! Pas de doute, Dieu était dans le plan de Dieu en, créant et plaçant l’homme et la femme en Eden !
Il faut bien comprendre que Dieu n’a pas mis l’homme sur terre pour qu’il pèche, s’éloigne de Lui, et laisser entrer Satan et son cortège de malédiction : maladie, pauvreté, haine, tuerie, abus divers dans le monde. Le fait qu’Il puisse savoir à l’avance toute chose ne veut pas dire que toute chose qui arrive est selon Son plan.
On peut donc bien dire que le plan de Dieu a foiré. Les conséquences ONT ETES CATASTROPHIQUES : la mort spirituelle et physique pour l’homme destiné au départ à ne jamais mourir, destruction et malédiction de la terre, etc. Plus dramatique tu meurs !
Cela doit donc déjà aider toute personne confrontée à un sentiment d’échec terrible, toute personne qui a cette impression que sa situation et ses conséquences sont trop graves pour les surmonter. Cet exemple est aussi la démonstration irréfutable que les plans de Dieu ne s’accomplissent pas toujours obligatoirement. Maintenant, le deuxième enseignement, bien plus riche, est que…

Dieu peut retourner n’importe qu’elle situation

Par retourner une situation, nous ne voulons pas dire juste l’arranger, la réparer, limiter les dégâts. Non ! Il peut nous propulser PAR LE BIAIS MEME de l’erreur, du problème, de la déception dans quelque chose D’ENCORE MIEUX QUE CE QUE NOUS AVONS RATE OU PERDU !
Là aussi, si c’est difficile à croire face à la déception et souffrance actuelle qui peut être la notre, c’est ce que nous enseigne l’Ecriture ET LE PLAN DIVIN MEME DE SALUT EN JESUS CHRIST ! C’est la conséquence de la mise en route d’une loi encore plus grande que la loi de la réussite, celle de LA GRACE !
Face au dérapage d’Adam et Eve, Dieu a libéré un autre plan, un plan de rachat, en Jésus-Christ qui devait amener l’humanité dans une dimension supérieure à celle perdue dans la chute ; comme nous l’avons expliqué déjà plusieurs reprises, sous des formes différentes, dans les cours LN.
Romains 5 : 20 : « Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé. »
Dieu ne fait pas les choses à moitié. Il ne sauve pas juste les meubles. Il transporte, si on le laisse faire, dans une dimension, bénédiction donc supérieure !
Si Dieu a rattrapé le plan de la création par le plan du salut, il peut nous permettre de rattraper nos plans avortés.

 Comment le comprendre ?
 Si Dieu est confronté à la réalité des échecs cuisants des hommes, et leurs conséquences, Il a aussi par SON OMNISCIENCE, c’est-à-dire sa faculté de tout savoir à l’avance, PREPARE A L’AVANCE UNE SOLUTION pour chaque échec qui interviendrait.
L’Ecriture nous dit qu’en fait, faisant allusion à Jésus, que  l’agneau de Dieu, la solution a été préparée AVANT même LA FONDATION DU MONDE. Il est :
1 Pi1 : 20 : «… un agneau sans défaut et sans tache ; prédestiné avant la fondation du monde, il fut manifesté à la fin des temps, à cause de vous. »
Il a été manifesté en son temps, mais préparé depuis bien longtemps, avant la fondation du monde. C’est un principe : dans Son omniscience, Dieu a préparé des solutions AVANT MEME QUE LES PROBLEMES ARRIVENT !
Voyez-vous, lorsque une personne est confrontée au nom accomplissement du plan divin elle a tendance à penser qu’il n’y a donc aucun autre plan, ou pas de plan aussi bon en remplacement, et encore moins un plan meilleur.
C’est compter sans l’omniscience de Dieu ! Sans le fait qu’Il a déjà prévu un plan meilleur à celui qui a échoué.
Quelqu’un qui a été profondément amoureux pensera qu’il ne peut retrouver une telle « âme sœur ». Quelqu’un qui est couvert de dettes qu’il ne pourra plus jamais prospérer. Quelqu’un qui a vu sa famille exploser que les temps à venir ne seront que souffrance et tristesse.
Mais Le Seigneur, sachant que cet homme, cette femme, par exemple qu’il te destinait, dévirait à un moment donné, a prévu quelqu’un de bien mieux que tu pourras aimer bien plus et de qui tu seras aimé bien plus!
Sachant que ces collaborateurs te laisseraient tomber, il en a prévu de meilleur. Que cette église exploserait (ou s’endormirait) il a prévu que tu touches encore plus de monde, par un autre biais, qu’en en restant le pasteur.
On sort de sa confusion, de son découragement, de L’INERTIE QUE PRODUIT LA DECEPTION lorsque l’on considère qu’il y a une solution devant nous PREPAREE AVANT MEME que ne soit arrivée la cause de ces choses.

 Dieu utilise le problème même comme tremplin
Le plus fort, est que Dieu va utiliser la cause même de ta souffrance et de ta déception pour t’aider et te bénir.  C’est-à-dire que la chose même qui devait te stopper devient l’occasion de REBONDIR vers mieux. Exemple : ton échec va t’enseigner pour pouvoir réussir des choses que tu ne peux réussir sans avoir un tel enseignement et une telle expérience d’échec.
Cette blessure que tu as reçu va te remplir de tellement de compassion pour ceux qui sont blessés de la même façon que tu va pouvoir être efficace comme personne dans un domaine particulier. Ainsi s'accompli ce passage de l’Ecriture :
Rom 8 : 28 : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »
En fait, il y a une loi supérieure à la loi de la mort, c’est celle de la vie. C’est-à-dire que la vie peut sortir de la mort même.
C’est le principe de LA RESURRECTION. 
Etes-vous prêt pour une résurrection ? La réussite peut sortir de l’échec ! Le bonheur du malheur ! La joie de la tristesse ! L’espérance de la détresse ! Etc. C’est ce que veut dire la suite du  verset cité précédemment :
1 Cor 10 : 13 : « …mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d‘en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »
Ce qui peut empêcher Dieu d’agir est que nous ne placions pas notre foi dans cette réalité biblique. Et, fort de cette connaissance, si nous refusons de sortir de notre chagrin, notre souffrance, notre déception.
Nous avons dans l’Ecriture l’exemple de nombreux hommes, certains qualifiés de patriarches, qui ont vu, ou ont eux même fait « foirer » des plans de Dieu avant de se retrouver dans un plan bien supérieur.

 Ceux qui sont passés avant nous
            Les gens imaginent parfois que leur situation est trop spéciale, trop dramatique, trop « foireuse » pour qu’elle puisse être changée. Que les personnages bibliques avec qui Dieu a travaillé étaient des êtres exceptionnels qui n’avaient pas tous ces problèmes que l’on peut avoir.  Or, pour reprendre l’expression de Jacques au sujet d’Elie, ils étaient des hommes « de la même nature que nous ». Confrontés aux mêmes faiblesses, aux mêmes pièges.
Jacob sert sept ans pour la femme qu’il aime, le jour de son mariage on lui en donne une autre. Vous parler de situation foireuse. Il doit re-servir sept autres années pour avoir enfin cette femme. Sept ans pour rien semblerait-il au premier abord. Tout cela n’a pas empêché Dieu d’en faire le père d’Israël. Les douze tribus sont même le fruit de ces faux pas de jeunesse, car Dieu a rattrapé le plan.
Joseph a vu plusieurs des plans mis en place par Dieu pour sa vie se casser la figure. La première fois lorsqu’il est vendu par ses frères au lieu voir s’accomplir la vision qu’il venait de recevoir sur sa gloire future.
Ensuite lorsque, sorti de prison, il devient le gérant de Potiphar pour mieux retourner en prison accusé faussement. Il y a de quoi dire : « Qu’est-ce qui se passe là haut, on me donne pour mieux me reprendre ? » Beaucoup de gens imaginent que tout cela était voulu de Dieu parce que ça a finit par tourner au bon et que Le Seigneur utilise tout. Mais non, c’est la conséquence du combat spirituel entre Dieu qui veut l’aider et le diable qui veut le détruire.
Dieu FAIT REBONDIR Joseph à partir de chaque épreuve. Et A FORCE DE REBONDIR Joseph arrive au plus haut rang. Et sauve tout un peuple. Dieu veut TE FAIRE REBONDIR A PARTIR D’OU TU TE TROUVE AUJOURD’HUI. EN UTILISANT le fait même que le diable t’a stoppé dans ta course ou t’a frappé, blessé, humilié.
Cet enseignement n’est pas pour nier qu’il y a un temps pour crier, pleurer, faire un deuil même, comme l’a fait Joseph. Combien c’est normal ! Mais pour te redonner la foi dans le fait que….LE MEILLEUR PEUT ENCORE SE TROUVER DEVANT ! Si tu relève la tête.
Ce qui a permis à Joseph de rebondir, et donc à Dieu d’accomplir Son plan, c’est aussi qu’il n’a accepté de DEUMEURER dans L’APPITOIEMENT, LA CONFUSION, LA TRISTESSE, LA RACUNE, L’AMERTUME, etc. Ces choses sont des facteurs qui, bibliquement, empêchent une personne de pouvoir se relever et Dieu de l’aider. Ca vaut le coup de le mentionner ici.
Samson, qui avait reçu un merveilleux appel et onction sur sa vie représente pour moi le caractère biblique le plus « expert » en forage de plan divin. A force de « jouer avec le feu », et de faire mauvais choix sur mauvais choix, il a fini dans l’opposé de la destinée de Dieu pour sa vie.
MEME là, dans ce cas extrême, lorsqu’il a crié à Dieu Le Seigneur lui a permis de terminer sa vie en détruisant plus d’ennemi, nous dit l’Ecriture, qu’il n’en avait tué au cours de toute son existence.
C’est L’HUMILIATION MEME par laquelle les Philistins ont décidé de le faire passer qui a été le support pour leur propre destruction. Puisqu’ils l’ont attaché aux piliers qui soutenaient tout le bâtiment où ils se trouvaient pour se moquer de lui.
Comme mentionné dans un autre cours Elie ne savait pas, au moment où il était dans la dépression dans le désert qu’il était à la veille de sa plus grande expérience spirituelle : être enlevé dans un char de feu. La dépression n’était pour Dieu une raison de le rayer de Sa liste de candidats au miracle. Dieu ne t’a pas rayé de Sa liste de candidats au miracle !!!
David a été un homme qui a recherché depuis le début à être dans le plan de Dieu. Saül a fait basculer ce premier plan en étant jaloux de lui et en cherchant sa perte (libre arbitre – il n’était obligé de choisi cette option) alors qu’il aurait du être son père spirituel. D’homme élevé et respecté David est devenu un fuyard. On devait lui donner la fille de Saul (plan de Dieu) et on la donne à quelqu’un d’autre. A la place on lui donne un coup de pieds au derrière on pourrait dire.
Il a rebondi d’épreuve en épreuve, après avoir même tout perdu un jour, et est devenu roi ! Lorsqu’il a chuté, ce n’était plus là la faute d’un autre, comme avec Saul, mais bien la sienne, Dieu l’a relevé et lui a fait l’honneur de devenir une image et un père de la lignée du Messie.

 Un avenir et une espérance
 Contrairement à plusieurs formes de pensées, n’attribuons pas à Dieu tous ces plans avortés dans notre vie et les souffrances qui en découlent. Comme le font souvent les chrétiens. Il est juste de dire que Dieu est derrière dans le sens qu’Il A DEJA PREVU LA SOLUTION, mais pas qu’Il a provoqué toutes ces choses. Ces solutions ne sont pas des plans médiocres, mais en elles se trouvent  UN AVENIR ET UNE ESPERANCE !
Jér 29 : 11 : « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »
Les gens à qui s’adresse Jérémie dans ce verset ont vu le plan de Dieu pour leur peuple et leur vie VOLER EN ECLATS puisqu’ils ont vu leur pays ravagé et ont étés déportés à Babylone.
Et, que leur dit Le Seigneur ? Non pas qu’il n’y a plus rien à faire, que les choses sont allées trop loin pour rattraper quoi-que ce soit mais QU’IL A DES PROJETS POUR EUX !
Ces projets se résument à ces deux mots : un avenir et une espérance !

Claude PAYAN
http://cjp-diffusion.fr/

Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi , l'espérance et l'amour; mais la plus grande de ces choses, c'est l'amour 1 Cor 13/13