18 octobre 2011

Discerner la volonté de Dieu



Quelques clés pour nous permettre de comprendre quel est notre appel et comment servir Dieu là où il nous veut...
 
Comment discerner l'appel et la volonté de Dieu?

Premièrement, je ne crois pas que Dieu veuille méticuleusement contrôler nos vies. Il ne le fait que pendant un temps,et dans des circonstances spéciales. Certaines personnes me disent : « Je ne vais pas acheter de la nourriture au supermarché à moins que le Saint-Esprit ne  me l’ordonne. ». »A cette affirmation, je réponds : « A moins que vous soyez sous un danger imminent où que votre vie soit continuellement en danger, je crois que le Seigneur vous a créé avec un cerveau, et Il s’attend à ce que vous l’utilisiez ! Si vous avez besoin de nourriture, et si vous avez de l’argent pour vous en acheter, vous n’avez pas besoin d’entendre Dieu vous dire de descendre au supermarché. Vous y allez lorsque vous en avez besoin, tant que cette course n’interfère pas avec les autres activités que vous êtes censé faire, comme aller à l’église ou au travail, etc. » Je ne soulignerai jamais assez cette vérité :  
Dieu ne veut pas que vous soyez des marionnettes qui pendent au bout d’une ficelle !
Il nous a donné à tous un cerveau et une volonté, et Il voudrait que nous nous en servions en accord avec Sa volonté écrite, la Bible. Le Saint-Esprit Lui-même n’usurpe pas notre volonté. L’apôtre Paul écrit : « Car c'est Dieu lui-même qui agit en vous, pour produire à la fois le vouloir et le faire conformément à son projet plein d'amour » .  Phil 2:13

Il est clair que Dieu travaille avec notre volonté. Il ne nous l’ôte pas. Il existe un passage fascinant dans 2 Chroniques à propos du roi Ezéchias :« Cependant, lors de la visite des ambassadeurs des dirigeants babyloniens envoyés pour s'informer sur le prodige qui avait eu lieu dans le pays, Dieu l'abandonna à lui-même pour le mettre à l'épreuve et savoir ce qui était réellement au fond de son cœur »(2 Chr 32:31) Dieu désire souvent que nous décidions  dans nos propres cœurs de ce que nous allons  faire. Il ne nous donnera pas toujours des instructions claires comme de l’eau de roche quant à la direction à prendre.  
                                                    
Lorsque vous traversez de tels moments dans votre vie, ne vous laissez pas abattre, ne soyez pas paralysés.
Faites deux choses :
Premièrement, détendez-vous dans l'assurance que Dieu honore toujours les intentions de notre cœur. Si nous désirons vraiment Le servir et Lui plaire, même si nous commettons une erreur en prenant la mauvaise direction, Dieu nous ramènera là ou il veut que nous  soyons. Il ne nous laissera pas nous égarer. Il honorera les désirs de notre cœur. Chacun pense agir correctement mais le Seigneur examine le fond du coeur Prov 16/3 (1)
En second lieu, si vous êtes  malheureux de votre situation actuelle, vous devez pensez à   changer d’emploi, ou à déménager par exemple.
Mais  laissez-moi ajouter ceci : si vous êtes un mauvais employé —toujours en retard, ou soi-disant "malade" régulièrement, ou constamment à la quête d’un emploi où vous n’aurez aucun effort à fournir— ceci ne vous concerne pas. Votre malheur est du  à votre propre injustice et non parce que vous devriez changer de situation.
Mais s’il vous faut déménager,ou  si vous pensez à le faire,  mais que vous ne recevez aucune instruction divine claire, voici mon conseil : explorez vos options! A l'homme les projets, au Seigneur la réponse ! Prov 16/2 (1)  Alors que vous le faîtes, priez et demandez au Seigneur d’ouvrir les portes qu’Il veut que vous empruntiez et de refermer celles qui ne sont pas dans Sa volonté. Parfois, devant vous,  il y aura plus d'une direction à prendre. Souvenez-vous que Dieu peut vous utiliser où que vous soyez. Très souvent, Il nous donne  le choix quant à ce que nous voulons faire. 
Daniel et moi avons plusieurs fois choisi entre plusieurs options , demandant à Dieu d’ouvrir et de fermer des portes. Dieu a toujours honoré nos prières en cette matière. 
Par exemple, lorsque nous vivions dans l’Oregon, Daniel et moi cherchions désespérément une maison pour nous stabiliser, car nous avions vécu dans une roulotte de voyage pendant un bon bout de temps. Nous ne recevions aucune directive claire du Seigneur à propos de l’endroit où nous devions emménager. Nous avons alors commencé à explorer nos options. Nous avons cherché à beaucoup d’endroits, priant toujours afin que le Seigneur nous ouvre ou ferme des portes. J’avais l’habitude de blaguer en disant que nos nez s’étaient aplatis à force de nous cogner aux portes que Dieu avait refermées devant nous. En fin de compte, après six mois de recherche intense, Daniel s’est souvenu banalement de la propriété où il est né, en Arkansas.  Plus il y pensait, plus il ressentait le besoin de se renseigner pour savoir si elle était encore en vente. Quand il s’est  déplacé pour  vérifier cette possibilité,  Dieu s’est déplacé avec lui . Il a accompli miracle sur miracle pour nous ouvrir cette porte. Ainsi, nous avons pu  déménager en Arkansas et Dieu nous y a richement bénis. J’aimerais cependant préciser qu’avant ce  miracle, nous avions dû nous déplacer, chercher et  explorer. Rappelez-vous, que Dieu ne peut guider nos pas tant que nous ne nous commençons pas à marcher.

Lorsque Dieu vous ouvre une porte, cette porte s’ouvrira généralement rapidement et sans difficulté et vous éprouverez la  paix à ce sujet.. Si vous devez lutter, et lutter de plus belle pour en ouvrir une, je vous suggère de reculer, car vous allez probablement dans la mauvaise direction. Grâce à notre volonté  et à notre travail, nous pouvons enfoncer des portes qui ne sont pas dans la volonté de Dieu. Mais s’il vous plait, notez que Dieu déteste la tiédeur. Je connais tes œuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche .Apo 3 :15/16. Dieu s’attend à ce que nous prenions des décisions ! Il ne nous veut pas passifs et incapables de décider quoi que ce soit . Quelquefois, Il nous permettra de prendre de mauvaises décisions. Cette circonstance sera toujours une épreuve pour notre foi, mais Il utilisera ces moments pour nous rendre humbles et nous enseigner de précieuses leçons. 
Voici un exemple tiré de notre propre vie : La région dans laquelle nous vivons dans l’Arkansas a autrefois connue une sécheresse spirituelle terrible. Il y a quelques années, nous en avons eu assez. Nous nous sommes décidés à déménager dans un autre état pour nous joindre à une grande église qui était spirituellement vivante et zélée pour le Seigneur. Nous avons prié à ce sujet, mais nous n’avons reçu aucune réponse du Seigneur. Maintenant que j’y repense, je sais que nous n’aurions en fait jamais du parler de déménagement au Seigneur. Nous étions censés savoir que Sa volonté était que nous restions en Arkansas, à cause d’une alliance que nous avions précédemment traitée avec Lui. Mais nous n’y avons pas pensé. Nous avons donc pris toutes nos économies ; nous nous sommes rendus dans un autre état, et nous avons rapidement découvert une magnifique propriété. Le financement a été approuvé en l’espace de quelques minutes, et nous avons investi tout notre argent en guise de dépôt. Toutefois, sur notre chemin de retour, le Seigneur a brusquement parlé à Daniel avec une clarté étonnante. Il a dit : "Qu’allez-vous faire de cette propriété "? Daniel a répondu : ""Nous y installer, Seigneur, et devenir membres de cette église qui est zélée pour Toi." "Je veux tout simplement vous dire que je ne déménagerai pas avec vous,"" a-t-Il répondu. ""Ce déménagement n’est PAS dans Ma volonté"". Daniel était estomaqué. Il a promptement demandé : ""Seigneur, y a-t-il un moyen de récupérer notre paiement ?"" Non, ce ne serait pas juste. Vous avez perdu tout votre argent. Puis Il est resté silencieux. Malgré le choc, nous avons tout de même obéi. Pourquoi le Seigneur ne nous avait-Il tout simplement pas empêchés d’envisager le déménagement ? Pour deux raisons. En premier lieu, comme j’ai dit, nous aurions du penser à l’alliance que Dieu avait traité avec nous cinq ans plus tôt pour que nous restions dans l’Arkansas. En deuxième lieu, ce n’est que lorsque nous avons perdu tout notre argent que Dieu est intervenu miraculeusement pour nous guider vers la propriété où Il voulait que nous résidions. A chaque pas, Dieu a accompli miracle sur miracle, et notre foi n’a cessé de croitre. Si nous avions récupéré notre dépôt, notre foi n’aurait jamais eu l’opportunité de grandir. Dieu ne vous donnera pas toujours des directives claires. 
Quelquefois, Il veut tout simplement voir ce que vous ferez et d’autres fois, Il sait qu’Il peut vous utiliser où que vous alliez. Par ailleurs, Il se tait pour vous permettre de commettre une erreur de laquelle vous retirerez une grande leçon. Peu importe la raison, l’élément principal est la confiance. Confiance qu'à la fin, si vous faîtes un mauvais pas,  le Seigneur honorera les désirs de votre cœur et vous ramènera où vous devriez être.

Comment discerner l'appel de Dieu ?

Cette lettre vous est adressée par Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre et choisi pour proclamer la Bonne Nouvelle de la part de Dieu. Rom 1:1 - Pierre, apôtre de Jésus-Christ, salue ceux que Dieu a choisis et qui vivent en hôtes de passage, dispersés dans les provinces 1 Pi 1: 1- Moi qui suis prisonnier à cause du Seigneur, je vous demande donc instamment de vous conduire d'une manière digne de l'appel qui vous a été adressé Eph 4:1 Au vu et au su de ces passages et de plusieurs autres, il est clair que les leaders du Nouveau Testaments connaissaient clairement leur appel et ils s’attendaient à ce que chaque chrétien connaisse et travaille à son appel. C’est un domaine qui est sujet à beaucoup de confusion et de conflits au sein du Corps du Christ.

Supposons  qu’il y ait une division de soldats sous les ordres d’un capitaine dans une armée. Dans ce régiment, il y a deux hommes. L’un d’eux est très talentueux en mécanique. Il peut tout réparer : des chars d’assaut, des camions, des missiles, des dispositifs de lancement, etc. Son compère est doué dans les langues, la lecture des cartes et il peut assez aisément s’infiltrer dans n’importe quel environnement. Maintenant supposons que le capitaine de cette division est subitement remplacé par un nouveau capitaine qui ne les connaît pas. Ce nouveau capitaine place le soldat mécanicien derrière les lignes ennemies pour espionner l’adversaire, et il ordonne au soldat doué dans les langues de réparer tous les chars, les camions et les engins mécaniques. Que va-t-il arriver à votre avis ? Vous avez raison : le chaos ! Il n’y aurait que des problèmes. Il n’en faudra pas plus pour que le mécanicien/espion se fasse tuer et bientôt, tout l’équipement militaire se détériorera. Pourquoi ? Parce que le capitaine ne connaissait pas les capacités et les dons des hommes sous son commandement pour pouvoir leur assigner des taches qui correspondent à leurs talents.

Malheureusement, ce drame se produit trop souvent dans l’église et le ministère. Les ouvriers ne sont pas placés selon les dons qu’ils ont reçus de Dieu ; souvent, ils ne connaissent même pas l’appel que Dieu a placé sur leur vie. Ils essaient simplement de faire ce qui leur parait important ou nécessaire, non pas ce que Dieu aimerait réellement qu’ils fassent...."...pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre". Eph 1:10
 Vous n’êtes pas venus dans le Royaume de Dieu par chance ou coïncidence! Dieu vous appelé à un moment spécifique pour un but spécifique. Vous n’êtes pas né par accident ! Dieu avait planifié votre naissance avant même de poser les fondations de la terre ! Dieu vous a doté d’un talent spécifique pour travailler dans Son Royaume. Si vous n’exécutez pas ce travail, personne d’autre ne le fera. C’est une des raisons principales pour laquelle plusieurs de nos églises sont presque vides et languissantes aujourd’hui.
Ce verset biblique dit que nous sommes Son œuvre et que Dieu nous a préparés d’avance pour de bonnes œuvres, il  démontre que Dieu vous a réservé un travail spécifique à accomplir. Nous appelons ce plan ou ce travail :  l'appel de Dieu sur votre vie

Premièrement, j’aimerais préciser que chacun de nous doit recevoir son appel directement  de son capitaine Jésus-Christ ! Si vous pensez être appelés simplement parce qu’un prophète a prophétisé sur vous, vous allez sombrer dans beaucoup d'erreurs. Une parole prophétique peut vous apporter une confirmation , mais en fin de compte,  l'appel doit venir du Seigneur lui-même
Pourquoi ? 
Parce qu’il y aura des temps si difficiles, et que la seule chose qui  gardera votre marche   sera de savoir que vous êtes bien en train de faire ce que vous êtes supposés  faire !  
En second lieu, trop souvent les prophètes de nos jours ont tendance à prophétiser de leur chair à notre chair. Il est rare d’entendre un prophète dire autre chose que Dieu vous appelle à un "grand ministère international". La dure réalité est que très peu de gens ont un tel ministère. Nos églises souffrent parce que tout le monde veut être grand et important. Par conséquent, le travail vital que nous croyons être de moindre importance n’est pas exécuté avec  comme résultat , des âmes qui sont   précipitées vers l’enfer.

Laissez-moi clarifier une chose. Le premier devoir de tout chrétien est de devenir un étudiant de la Parole de Dieu !  Tout ce que nous ferons dans la vie découlera de la connaissance que nous détenons de la Parole de Dieu. Dieu ne pourra jamais  vous parler ou  vous appeler si vous n’avez pas une connaissance minutieuse  de la Parole de Dieu. Il est rare qu’un nouveau converti sache exactement la nature de son appel. Voici mon conseil aux nouveaux convertis : Ne vous souciez pas de l’appel de Dieu pour vous. Avant tout, étudiez sérieusement  Sa Parole et au bon moment, au bon endroit, Dieu vous révélera exactement quel est votre appel. Je crois que les Écritures sont claires : Dieu a un plan pour chacune de nos vies et Il nous a tous donné des dons qui nous permettront d’exécuter le travail qu’Il nous a destiné.
Mais à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ. Eph 4:7 Dieu ne se contente pas de planifier des taches et de s’attendre à ce que nous les accomplissions sans plus. Non, Il nous a tous dotés des dons nécessaires pour faire ce travail ou accomplir notre appel. Il y a deux mots qui sont largement employés dans l'église mais qui sont rarement définis : don et onction.
Que veulent-ils dire , exactement  ?
Un don est simplement la capacité de faire quelque chose
Une onction est la puissance d’exercer ou d’utiliser ce don avec beaucoup d’efficacité. 
Il y a deux sortes de dons —les dons naturels et les dons spirituels.
Malheureusement, trop souvent les Chrétiens négligent leurs dons naturels, croyant qu’ils sont de moindre importance. Mais cela n’est pas vrai. Dieu nous donne ces deux types de dons pour qu’ils soient équitablement au service de Son Royaume. Nous avons besoin de ces deux sortes de dons pour être en mesure d’accomplir le travail qu’Il nous a réservé. Les dons naturels sont des talents comme  des capacités en mécanique, musique, mathématiques, affaires, sports, etc. « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n'était point caché devant toi, Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, Tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, avant qu'aucun d’eux n’existât. » (Ps139 :14-16)

Dieu vous a d’abord doté de dons naturels, sachant qu’Il vous accorderait les dons spirituels plus tard. Au moment de votre conception, avant même que vous soyez formés, ou nés,  Dieu vous a donné des dons naturels spécifiques. Il nous accorde les dons spirituels plus tard, après que nous ayons fait de Jésus notre Seigneur et Sauveur. Les parents devraient demander à Dieu de les aider à reconnaître les dons naturels de leurs enfants et de les aider à les développer. 
Les signes des dons naturels : les activités que nous aimons faire, ce en quoi nous sommes doués, ou que  nous trouvons plus faciles à faire que d'autres . La question favorite que je pose souvent aux enfants est celle-ci : « Quelle est ta matière favorite à l’école ?» La plupart des enfants ont une ou deux matières favorites. Elles reflètent leurs talents naturels. La majorité des gens ont un à trois dons naturels prédominants. La plus grande attaque de Satan contre la jeunesse est de l’empêcher de réaliser ou de développer ses talents naturels. Souvent, lorsque je demande à un enfant sa matière favorite à l’école, je reçois généralement cette réponse : « Je ne sais pas. » Si je demande : « qu’est-ce que tu aimerais faire quand tu seras grand ? » les enfants me répondent : « Je ne sais pas. » Il est triste de constater que Satan a une telle emprise sur le système des écoles publiques qu’on n’encourage plus nos enfants à développer leurs talents naturels.
Parents, vous devez vous lever et remplir ce manque.
Plusieurs d’entre vous qui me lisez n’arrivez pas à accomplir votre appel parce que vous n’avez jamais développé vos dons naturels. Comment le faire ? En obtenant de l’éducation ! Vous devez apprendre, grandir et développer un talent naturel de la même manière que vous le feriez pour un don spirituel. Certains d’entre vous doivent retourner à l’école, peu importe votre âge !


Les dons spirituels sont accordés après la conversion. Il arrive que les dons spirituels chevauchent les dons naturels. Chaque personne a en moyenne un à trois dons prédominants. Cela ne veut pas dire que Dieu ne vous utilisera jamais dans d’autres dons, mais vous découvrirez que vous avez un à trois dons que vous utilisez fréquemment.
Quels sont les dons spirituels ? Les voici :
1 Corinthiens 12 :4-11 La parole de sagesse, la parole de connaissance, la foi, la guérison, le don d’opérer des miracles, le discernement des esprits, les langues, l’interprétation des langues. Romains 8:6-8 Le don de donner, le leadership, la miséricorde. 1 Cor 12:28 les dons de guérir, de secourir, de gouverner , de parler diverses langues (L’aide, l’administration ..)
Rappelez-vous, tout le monde n’a pas tous les dons. Dieu les distribue comme bon Lui semble !
Il y a diversité de dons, mais le même Esprit; diversité de ministères, mais le même Seigneur; Diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. Or, à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune. En effet, à l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit; à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit; à un autre, le don d'opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l'interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. (1 Cor12 :4-11)
Peu importe ce que sont nos dons, qu’ils soient naturels ou spirituels, il existe deux domaines de travail auxquels nous sommes tous appelés.
1. annoncer l’évangile aux autres (Marc 16:15, Matt 28:19)
2. aider les autres (1 Cor 13)
Peu importe votre grandeur ou votre importance, Dieu exigera toujours de vous ces deux choses. 1 Corinthiens 13 est un chapitre merveilleux sur l’amour.
Lorsque vous analysez attentivement ce passage, vous verrez que la pratique de l’amour vous poussera toujours à aider les autres.
S’il vous plait, ne mélangez pas  le don d’évangélisation avec la condition  d’être toujours prêt à partager  la Bonne Nouvelle à notre entourage .  Un évangéliste doué a la capacité d’aborder n’importe qui dans la rue  et en lui parlant, finir par la conduire au Seigneur. Les personnes qui ne possèdent pas ce don ne peuvent le faire.Trop de dégâts sont causés dans les églises chrétiennes lorsqu’on insiste pour que les membres de l’assemblée sortent pour témoigner dans les rues. Tout le monde n’est pas doué pour ce genre de travail et si vous forcez les gens qui n’ont pas le don d’évangélisation à témoigner de cette façon, vous leur porterez préjudice. Chaque personne devrait apprendre comment partager efficacement  l’évangile aux autres. Mais ceux d'entre  nous qui n’ont pas le don d’évangélisation ont besoin de  créer une  relation personnelle avec l'autre  avant d'être capable de le faire .

La manière la plus rapide pour découvrir son appel est premièrement de développer vos dons naturels. Puis, après avoir fait de Jésus votre Seigneur et Sauveur, commencez à œuvrer dans ces deux domaines : partager l’évangile et aider les autres. Si vous le faites fidèlement, vous découvrirez que Dieu vous amène des personnes et que vous êtes équipés  pour les aider  . Plusieurs personnes ayant lu mes livres  m’écrivent pour me dire qu’ils ont l’impression d’être appelés au même ministère que celui que j’exerce présentement. Mais ils me demandent souvent : « Comment avez-vous fait pour gagner des sorcières ? » Bien, croyez-moi, je n’ai pas placé une annonce dans un journal qui dise : « Sorcières demandées— pour conversion à Christ ! » Or, pendant de nombreuses années, j’ignorais mon appel pour ma vie. Alors je me suis décidée à développer mes dons naturels—dans mon cas, la médecine. Une fois médecin, j’ai pris l’habitude de demander à chacun de mes patients si je pouvais prier pour eux. Ainsi, la porte pour annoncer la bonne nouvelle m’a fréquemment été ouverte. Aussi, chaque jour en me levant je priais en disant : « Seigneur, ouvre mes yeux aujourd’hui et montre-moi qui aider. Montre-moi en quoi je peux leur être utile. »
Vous voyez, je fonctionnais dans ces deux domaines d’action.
En le faisant, au bon moment et au bon endroit, le Seigneur a commencé à m’envoyer des gens qui étaient en contact avec le monde occulte. Assez rapidement, j’ai été plongée dans le combat spirituel alors que je menais ces âmes au Seigneur. Ce n’est qu’après avoir été impliquée dans le combat pendant un peu plus d’un an que Dieu m’a parlé directement de mon appel. Si je n’avais pas annoncé l’évangile et si je n'avais pas aidé les autres, je ne pense pas que le Seigneur aurait été en mesure de me placer dans le ministère auquel Il m’avait destiné. Maintenant, j’utilise mes dons naturels de concert avec mes dons spirituels. Vous vous demandez peut être en quoi la médecine est utile dans le ministère. Le plus grand don, la plus grande onction que je possède est l’enseignement. Mon second et troisième don sont la foi et le discernement des esprits. La façon dont j'enseigne  résulte  directement  de ma formation médicale. Mon approche  du Royaume de Dieu et de ses vérités sont  influencés  par ma formation médicale. Je suis l'enseignante  que je suis à cause des principes que j’ai appris en médecine.
Ne méprisez pas vos dons naturels !
Laissez-moi vous donner un exemple : Il y a plusieurs années j’ai conversé avec un homme au téléphone. Il m’a dit qu’il avait été dans la Marine Américaine pendant huit ans et qu’il s’apprêtait à la quitter. Grâce à mon premier livre, il avait accepté Christ et il est devenu zélé pour le Seigneur. Il voulait que je lui recommande un Collège Biblique. « Holà, une second »  , me suis-je exclamée. « Dieu vous a-t-Il spécifiquement appelé à aller au collège Biblique ? » « Non, mais je veux Le servir à temps plein. Alors, je dois bien devenir pasteur, n’est-ce pas ? » a-t-il répondu. Certainement pas ! Les pasteurs doivent spécifiquement être appelés et en recevoir le don de Dieu. Servir Dieu à temps plein ne signifie pas nécessairement être en chaire, ai-je répondu. « Mais alors comment savoir ce que je suis censé faire ? » m’a-t-il demandé, confus. « Dites-moi, quelle est la chose que vous éprouvez le plus de plaisir à faire au monde ? » ai-je rétorqué. « Oh, c’est facile. J’aime partager l’évangile avec les gens. A vrai dire, j’ai converti la moitié de notre frégate durant ces deux dernières années. » « D’accord, cela veut dire que votre don spirituel principal est l’évangélisation. Maintenant, dites-moi : quels sont vos talents naturels ? Dans quoi excellez-vous ? » « Bien… Ce n’est rien d’important »  ­a-t-il répondu en hésitant. « Je ne vous ai pas demandé si vous pensiez que votre talent naturel était important. Je veux que vous me disiez ce que c’est ! » « Mais je suis certain que ce n’est d’aucune utilité pour le Seigneur. » « Jeune homme »  , ai-je reparti, exaspérée. « Soit vous répondez honnêtement à cette question, soit cette conversation est finie ! » Après un long moment de silence, il a finalement répondu : «Et bien, je sais coiffer. Je suis coiffeur. A vrai dire, je suis si doué qu’avant des évènements importants, les amiraux se déplacent en hélicoptère jusqu’à mon bateau pour se faire coiffer« . « Voilà qui est merveilleux ! » me suis-je exclamée. « Ne voyez-vous pas ? Dieu vous a donné un talent naturel qui va de pair avec votre talent spirituel ! » « Non, je ne vois pas » m’a-t-il dit. « Voyez les choses de cette façon. A qui est-ce que la plupart des gens parlent et racontent leurs déboires ? Leur coiffeur et leur barman ! Vous avez des réponses pour eux. Vous avez le talent de leur dire qu’ils ont besoin de Jésus-Christ. Jeune homme, ai-je poursuivi, lorsque vous quitterez la Marine, ouvrez un salon de coiffure. Chaque jour, demandez au Seigneur de vous amener des personnes dans votre salon à qui vous pourrez évangéliser, des gens que vous pourrez aussi aider. Très bientôt, vous travaillerez à plein temps pour le Seigneur. Je vous le garantis. »
Heureusement, il m'a écouté.. Il a ouvert un salon et, assez rapidement, il a conduit un grand nombre de personnes au Seigneur, plusieurs par jour. Peu après, le Seigneur lui a mis à cœur d’ouvrir son salon en soirée  pour aider et enseigner les nouveaux chrétiens . Il a découvert ainsi et commencé à développer son second don spirituel—l’enseignement. Vous voyez-donc que  Dieu a doté ce jeune homme d'un don naturel parfait pour aller de pair avec son premier don spirituel d’évangéliste. Dire qu’il a presque failli tomber dans le piège d’ignorer son don naturel et d’essayer de développer un don spirituel qui ne lui avait pas été accordé.

Clef : Souvent, vos dons naturels vous ont été accordés pour ouvrir la porte à l’utilisation de vos dons spirituels.
Clef : Vous devez frapper aux portes pour vos dons naturels ; Dieu ne pourra les ouvrir pour vous. Exemple : Il y avait  une longue marche à suivre  pour entrer  à la faculté de Médecine , puis pour étudier et  passer les thèses liés à cette  formation  avant de devenir médecin
Clef : Seul Dieu peut vous ouvrir les portes pour que vous utilisiez  vos dons spirituels. Quand Il le fait, vous devez obéir en les utilisant. Si vous essayez d’enfoncer les portes pour exercer vos dons spirituels, cela finira par un désastre et ce sera un travail imparfait, inadéquat Écris à l'ange de l'Église de Philadelphie: Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n'ouvrira Apo 3:7 Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. Mat 20:16  Car il y aura beaucoup d’appelés mais peu d'élus Mat 22/14
Clef : Les personnes obéissantes sont celles qui sont élues. Ne repoussez jamais une porte que Dieu vous ouvre. Malheureusement, nous sommes toujours à la recherche des grandes portes, pas des petites.
Clef : Dieu révèle rarement un appel spécifique à un nouveau converti . Il exige d'abord que chaque personne devienne avant tout un étudiant de Sa Parole.
Clef : Tout le monde n’est pas appelé à un ministère chrétien public. Vous pouvez servir Dieu à temps plein à travers un emploi séculier tout aussi bien qu’un emploi chrétien.

QUATRE OBSTACLES QUI VOUS EMPECHERONT D’ENTRER DANS VOTRE APPEL

1. Ne méprisez pas les petites choses !
« Car ceux qui méprisaient le jour des faibles commencements se réjouiront en voyant le niveau dans la main de Zorobabel » … (Zach 4:10)
« Son maître lui dit: C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître. » (Matt 25:21)
« Si donc vous n'avez pas été fidèle dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables? Et si vous n'avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous? » Luc 16:11-12
C’est le plus grand des obstacles. Les gens ne veulent pas commencer par des petites choses. Ils veulent immédiatement être grands et importants. Malheureusement, trop de prophètes de nos jours nourrissent cette erreur en disant aux gens qu’ils auront de "grands ministères". Alors, les gens s’asseyent à la maison en attendant que Dieu fasse pleuvoir un million de dollars chez eux. Les choses ne marchent pas ainsi.  J’entends continuellement des gens dire qu’ils ont quitté leur emploi et qu’ils ont complètement fait faillite parce qu’ils pensaient être appelés au ministère. Il se peut qu’ils aient été appelés, mais je peux vous dire que cela  prend des années de travail fidèle tant dans un travail laïc que dans un ministère exercé dans le même temps,  pour soutenir votre famille,   avant que Dieu  ne vous mette  dans une position où le ministère seul puisse suppléer à vos besoins .
Rappelez-vous : même l’apôtre Paul devait travailler ; il lui fallait fabriquer des tentes. Qu’allez-vous faire pour vous montrer fidèle dans les petites choses ? Allez-vous abandonné vos  études ? Retournez-y, et complétez vos études. Dieu demande de la discipline dans votre vie avant d’avancer.
 Clef : Dieu éprouve toujours Ses serviteurs dans les petites choses et les choses décourageantes avant de leur ouvrir de plus grandes portes.
Plusieurs personnes n’entreront jamais dans leur propre ministère parce qu’elles ne sont pas disposées avant tout à aider quelqu’un d’autre. Daniel et moi avons été le terrain d’examen dans ce domaine pour de nombreuses personnes. Malheureusement, presque toutes ont échoué à ce test . Dieu les avait  envoyées pour nous assister, mais il n’y a rien de fascinant  à aider sur un ranch. C’est un travail ardu et salissant que de veiller sur le bétail, les poules, le terrain et les animaux. Généralement, quelques semaines ou mois après leur arrivée, ces personnes se sont fâchées  parce qu’elles voulaient voyager et être  sur l’estrade devant tout le monde. Elles se sont montrées incapables d'être  d’abord fidèles dans ce qui appartient à autrui. La majorité de ces personnes nous ont énormément volé, car de plus elles travaillaient en supposant d'office  que ce qui nous appartenait leur revenait aussi de droit. Dieu n'a fait avancer AUCUNE d' ELLES  dans le "ministère" où elles étaient  appelés parce qu’elles ont échoué au test.
Clef : Dieu vous testera .Vous devez d’abord être fidèle dans le service d'autrui avant que le Seigneur ne vous accorde votre propre possession.

2. La Peur : Ne t'ai-je pas donné cet ordre: Fortifie-toi et prends courage? Ne t'effraie point et ne t'épouvante point, car l'Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras.  Jos1:9
Suivre Dieu par la foi implique de prendre des risques. La peur est un obstacle majeur qui vous empêchera d’entrer en possession de votre appel. Vous devez faire confiance à Dieu et être prêt à prendre des risques. Dieu peut permettre que vous chutiez, que vous soyez dans l’erreur ou que vous commettiez des erreurs. Vous devez quand même Lui faire confiance malgré tout. Rappelez-vous : Dieu nous enseigne de précieuses leçons à travers nos erreurs ! Si vous ne pouvez pas vivre en comprenant que Dieu ne vous gardera pas toujours dans la perfection, qu’Il ne vous préservera pas toujours du mal, vous ne pouvez exercer aucune sorte de ministère. 

3. Le Doute Mais qu'il l'a demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre. Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur… Ja 1:6-7 Plus vous douterez , plus vous perdrez.  Dieu ne peut pas œuvrer dans votre vie tant que vous laissez votre pensée être envahie de doutes. Croyez-moi, Satan et ses démons adorent injecter le doute dans nos pensées. C’est la raison pour laquelle nous avons reçu l’ordre de ramener toute pensée captive dans 2 Cor 10:5.
Clef : Si vous ramenez fidèlement toute pensée captive et refusez de douter, Dieu vous fera traverser la période d’épreuve beaucoup plus rapidement et Il vous ouvrira les portes pour le travail auquel Il vous a appelé.

4. La Paresse et le Manque de Discipline 
Jusqu'à ce que je vienne, applique-toi à la lecture, à l'exhortation, à l'enseignement. Ne néglige pas le don qui est en toi, et qui t'a été donné par prophétie avec l'imposition des mains de l'assemblée des anciens.  Occupe-toi de ces choses, donne-toi tout entier à elles, afin que tes progrès soient évidents pour tous. Veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t'écoutent. 1Tim 4/13 à 16 (1)
Jésus n’a jamais demandé ou appelé des mendiants dans la rue pour faire partie de Ses disciples. Non. Il n’a choisi que des travailleurs. Pour accomplir quoique ce soit, nous devons fournir des efforts, beaucoup d’efforts. Si vous êtes paresseux, si vous aimez dormir, ou vous mettre facilement "en congé maladie ", si vous arrivez fréquemment en retard au travail, vous n'aurez  jamais de promotion dans ce travail. Vous ne serez JAMAIS promu non plus dans le Royaume de Dieu ! Tout se résume à ce  mot déplaisant  de sept lettres que  tant de personnes haïssent : T- R- A - V-A - I - L !
Vous devez être disposés à travailler dur pendant de longues heures, et peu d'heures réservés au plaisir ,  pour que vos dons naturels ou  spirituels puissent progresser .
Lorsque nous sommes  affairés, il est facile de négliger le temps nécessaire pour entretenir  notre communion avec Dieu. Notre vie de prière se fane et notre vie spirituelle se dessèche. Une des plus importantes batailles que tout chrétien devra livrer sera de maintenir un horaire quotidien de prière et de méditation régulière de la Parole 
« Il n'y a personne qui invoque ton nom, Qui se réveille pour s'attacher (ou tenir ferme) à toi: Aussi nous as-tu caché ta face, Et nous laisses-tu périr par l'effet de nos crimes. » (És 64:7)
Trop de fois, nous cherchons une personne qui pourrait ranimer notre" flamme "dans le Seigneur. Le réveil relève de notre propre responsabilité. "C'est pourquoi je t'exhorte à ranimer la flamme du  don de Dieu que tu as reçu .2 Tim 1/6 .C’est notre responsabilité de nous stimuler dans le Seigneur. Si vous devez recourir à quelqu’un d’autre pour y parvenir, vous n’êtes pas qualifié pour travailler à plein temps pour le Seigneur,  quel que soit le ministère
Clef : Dans chaque domaine de notre vie, .Dieu requiert de nous une grande discipline personnelle  C’est la clef qui relâche les bénédictions de Dieu dans notre vie et dans notre ministère.

CLEFS FINALES
Normalement, il doit s’écouler des années de préparation avant que vous ne découvriez clairement votre appel. Mais Dieu   vous utilisera à chaque étape du chemin
Rappel : Plus grand est l’appel, plus long sera  le temps de préparation. Nous vivons dans une société qui prône l’instantané.
Nous sommes préoccupés par  les chiffres et les résultats. Alors que Dieu est concerné par notre  caractère, notre attitude de cœur, et notre  foi.

Rebecca Brown 
 traduit de "Searching for God’s Will"
(1) rajoutés par l'éditeur

11 octobre 2011

Soukkot ou les fleuves d'eaux vives...

                                
Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive jailliront de son cœur
                                                     

LA FÊTE DES TABERNACLES ou SOUKKOT
(Du 13 au 20/10/ 2011)

  " NE PLEUREZ POINT! "
La fêtes des tabernacles ou fête des Huttes (Soukkot en hébreux) est la 7ème et dernière fête biblique de l'année. Elle dure 8 jours, du 15ème au 22ème jour du septième mois biblique. (Jeudi 13 au jeudi 20 oct.) Sur ces 8 jours de fête, selon les écritures, le 15è et le 22è jour du septième mois  (Jeudi 13 et  jeudi 20 octobre) sont deux jours de repos.

Soukkot est célébrée en Israel et par les juifs à travers le monde entier ! C'est une fête de grande réjouissance. Alors durant cette période, réjouissons nous dans la maison du Père

Lév 23 : 33 – 44 Le Seigneur dit à Moïse de communiquer aux Israélites les prescriptions suivantes : « A partir du quinzième jour du septième mois, on célébrera pendant une semaine la fête des Huttes en mon honneur. Le premier jour, vous vous rassemblerez pour m'adorer, et vous n'accomplirez pas votre travail ordinaire. Chaque jour de la semaine, vous m'offrirez un sacrifice consumé. Le huitième jour, vous vous rassemblerez de nouveau en mon honneur et vous m'offrirez également un sacrifice consumé. Le jour de ce rassemblement final, vous n'accomplirez pas votre travail ordinaire.... Le quinzième jour du septième mois, après avoir récolté les produits de la terre, vous commencerez à célébrer une fête d'une semaine en mon honneur. Le premier et le huitième jours seront des jours de repos. Dès le premier jour, vous vous munirez de beaux fruits, de feuilles de palmiers, de rameaux d'arbres touffus ou de saules des torrents, et vous manifesterez votre joie devant moi pendant toute la semaine. Chaque année vous célébrerez cette fête en mon honneur, pendant une semaine au cours du septième mois. Vous observerez cette prescription en tout temps. Durant cette semaine, vous, les Israélites, vous devrez tous vous installer dans des huttes, afin que vos descendants sachent que j'ai fait habiter leurs ancêtres dans des huttes, lorsque je les ai conduits hors d'Égypte. Je suis le Seigneur votre Dieu.  C'est ainsi que Moïse communiqua aux Israélites la liste des fêtes à célébrer en l'honneur du Seigneur.

                                                   SUIVONS YESHUA A LA FETE DES HUTTES

Yeshua  a célébré la fête des tabernacles. Tout le chapitre 7 du livre de Jean est un reportage sur les huit jours de la participation de Jésus à la fête des huttes. C'est au huitième et dernier jour de cette fête, (20 octobre) que le Christ a fait la déclaration ci-dessous :

 Le dernier jour de la fête était le plus solennel.
Ce jour-là, Jésus, debout, s'écria :
 Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive.
Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive jailliront de son cœur
comme dit l'Écriture.
Jean 7: 37 - 38

Les frères de Jésus ne croient pas en lui (Jean 7 : 1 - 9)
Après cela, Jésus parcourut la Galilée ; il ne voulait pas aller et venir en Judée, car les autorités juives cherchaient à le faire mourir. La fête juive des Huttes était proche et les frères de Jésus lui dirent : «Pars d'ici et va en Judée, afin que tes disciples, eux aussi, voient les œuvres que tu fais. Personne n'agit en cachette s'il désire être connu. Puisque tu fais de telles œuvres, agis en sorte que tout le monde te voie.» En effet, ses frères eux-mêmes ne croyaient pas en lui. Jésus leur dit : « Le moment n'est pas encore venu pour moi. Pour vous, tout moment est bon. Le monde ne peut pas vous haïr, mais il a de la haine pour moi, parce que j'atteste que ses actions sont mauvaises. Allez à la fête, vous. Moi, je ne vais pas à cette fête, parce que le moment n'est pas encore arrivé pour moi. » Après avoir dit cela, il resta en Galilée. 

Jésus à la fête des Huttes (Jean 7 : 10 - 24)
Quand ses frères se furent rendus à la fête, Jésus y alla aussi, mais sans se faire voir, presque en secret. Les autorités juives le cherchaient pendant cette fête et demandaient : « Où donc est-il ? » On discutait beaucoup à son sujet, dans la foule. «C'est un homme de bien », disaient les uns. « Non, disaient les autres, il égare les gens. » Mais personne ne parlait librement de lui, parce que tous avaient peur des autorités juives. La fête était déjà à moitié passée, quand Jésus se rendit au temple et se mit à enseigner. Les Juifs s'étonnaient et disaient : « Comment cet homme en sait-il autant, lui qui n'a pas étudié ? » Jésus leur répondit : « L'enseignement que je donne ne vient pas de moi, mais de Dieu qui m'a envoyé. Celui qui est disposé à faire ce que Dieu veut saura si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle en mon propre nom. L'homme qui parle en son propre nom recherche la gloire pour lui-même. Mais celui qui travaille à la gloire de celui qui l'a envoyé dit la vérité et il n'y a rien de faux en lui. Moïse vous a donné la loi, n'est-ce pas ? Mais aucun de vous ne la met en pratique. Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir ? » La foule lui répondit : « Tu es possédé d'un esprit mauvais ! Qui cherche à te faire mourir ? » Jésus leur répondit : « J'ai fait une seule œuvre et vous voilà tous étonnés ! Parce que Moïse vous a donné l'ordre de circoncire les garçons — bien que ce ne soit pas Moïse qui ait commencé à le faire, mais déjà nos premiers ancêtres —, vous acceptez de circoncire quelqu'un même le jour du sabbat. Si vous pouvez circoncire un garçon le jour du sabbat pour que la loi de Moïse soit respectée, pourquoi êtes-vous irrités contre moi parce que j'ai guéri un homme tout entier le jour du sabbat ? Cessez de juger d'après les apparences. Jugez de façon correcte. » 

Jésus est-il le Messie ? (Jean 7 : 25 - 31)
Quelques habitants de Jérusalem disaient : « N'est-ce pas cet homme qu'on cherche à faire mourir ? Voyez : il parle en public et on ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu qu'il est le Messie ? Mais quand le Messie apparaîtra, personne ne saura d'où il vient, tandis que nous savons d'où vient cet homme. »  Jésus enseignait alors dans le temple ; il s'écria : « Savez-vous vraiment qui je suis et d'où je viens ? Je ne suis pas venu de moi-même, mais celui qui m'a envoyé est digne de confiance. Vous ne le connaissez pas. Moi, je le connais parce que je viens d'auprès de lui et que c'est lui qui m'a envoyé. » 30Ils cherchèrent alors à l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui, car son heure n'était pas encore venue. Dans la foule, cependant, beaucoup crurent en lui. Ils disaient : « Quand le Messie viendra, fera-t-il plus de signes miraculeux que n'en a fait cet homme ? » 

Des gardes sont envoyés pour arrêter Jésus (Jean 7 : 32 - 36)
Les Pharisiens apprirent ce que l'on disait à voix basse dans la foule au sujet de Jésus. Les chefs des prêtres et les Pharisiens envoyèrent alors des gardes pour l'arrêter. Jésus déclara : « Je suis avec vous pour un peu de temps encore, puis je m'en irai auprès de celui qui m'a envoyé. Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas, car vous ne pouvez pas aller là où je serai. » Les Juifs se demandèrent entre eux : « Où va-t-il se rendre pour que nous ne puissions pas le trouver ? Va-t-il se rendre chez les Juifs dispersés parmi les Grecs et apporter son enseignement aux Grecs ? Que signifient ces mots qu'il a dits : Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas, car vous ne pouvez pas aller là où je serai ? » 

Des fleuves d'eau vive (Jean 7 : 37 - 39)
Le dernier jour de la fête était le plus solennel. Ce jour-là, Jésus, debout, s'écria : « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive. “Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive jailliront de son cœur”, comme dit l'Écriture. » Jésus parlait de l'Esprit de Dieu que ceux qui croyaient en lui allaient recevoir. A ce moment-là, l'Esprit n'avait pas encore été donné, parce que Jésus n'avait pas encore été élevé à la gloire. 

La foule se divise à cause de Jésus (Jean 7 : 40 - 44)
Après avoir entendu ces paroles, certains, dans la foule, disaient : « Cet homme est vraiment le Prophète ! » D'autres disaient : « C'est le Messie ! » — « Mais, répliquaient d'autres, le Messie pourrait-il venir de Galilée ? L'Écriture déclare que le Messie sera un descendant de David et qu'il viendra de Bethléem, le village où a vécu David. » La foule se divisa donc à cause de Jésus. Certains d'entre eux voulaient qu'on l'arrête, mais personne ne mit la main sur lui. 

L'incrédulité des chefs juifs (Jean 7 : 45 - 53)
Les gardes retournèrent auprès des chefs des prêtres et des Pharisiens qui leur demandèrent : « Pourquoi n'avez-vous pas amené Jésus ? » Les gardes répondirent : « Jamais personne n'a parlé comme lui ! » — « Vous êtes-vous laissé tromper, vous aussi ? leur demandèrent les Pharisiens. Y a-t-il un seul membre des autorités ou un seul des Pharisiens qui ait cru en lui ? Mais ces gens ne connaissent pas la loi de Moïse, ce sont des maudits ! » Nicodème était l'un des Pharisiens présents : c'est lui qui était allé voir Jésus quelque temps auparavant. Il leur dit : « Selon notre loi, nous ne pouvons pas condamner un homme sans l'avoir d'abord entendu et sans savoir ce qu'il a fait. » Ils lui répondirent : « Es-tu de Galilée, toi aussi ? Examine les Écritures et tu verras qu'aucun prophète n'est jamais venu de Galilée. » Ensuite, chacun s'en alla dans sa maison.

                                                 UNE FETE INTERNATIONALE

Selon les prophéties, lorsque que Christ règnera sur la terre, toutes les nations de la terre devront se rendre à Jérusalem pour célébrer cette fête. Les nations qui refuseront seront châtiées. Zach 14 : 1619 En ce temps-là, les survivants des nations qui ont attaqué Jérusalem se rendront chaque année dans cette ville, pour adorer le Seigneur, le roi de l'univers, et pour célébrer la fête des Huttes. Si l'un des peuples de la terre ne se rend pas à Jérusalem, pour adorer le Seigneur, le roi de l'univers, la pluie ne tombera pas sur son pays. Si les Égyptiens refusent de se rendre à Jérusalem, pour célébrer la fête des Huttes, ils seront frappés d'un malheur comme les autres nations qui n'iront pas célébrer cette fête. Ainsi seront punies l'Égypte et les nations qui ne célébreront pas cette fête.

                                                   DES FLEUVES d'EAU VIVE 

Le dernier jour , le grand jour de la fête , Jésus se tenant debout , S'ECRIA :
" Si quelqu'un a soif , qu'il vienne à moi , et qu'il boive . Celui qui croit en moi , des fleuves d'eau vive couleront de son sein , comme dit l'Ecriture " Jean 7 (37/38)
"Mais lorsque la bonté de Dieu, notre Sauveur et son amour ont été manifestés, il nous a sauvés non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le bain de la régénération et le renouvellement du St Esprit . Il l'a répandu sur nous avec abondance par Jésus Christ , notre sauveur , afin que, justifiés par sa grâce , nous devenions héritiers dans l'espérance de la vie éternelle 
Tite 3:4 

Jésus S'ECRIA : Le premier travail du St Esprit est de restaurer l'âme dans son intimité avec Dieu .  De lui donner faim et soif de Lui car c'est le cri de son cœur de nous rassasier . Mais Il ne le fait que si nous Le lui permettons .. Celui qui cherche (l’Eternel) trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe Math 7/8. Avant même que de travailler pour Lui , Il recherche des adorateurs en Esprit et en vérité . Et de cette intimité avec lui , procède notre service 
 Zach 13/1 En ce jour là , une source sera ouverte , pour la maison de David et les habitants de Jérusalem , pour le péché et l’impureté afin que nous trouvions la paix parfaite après avoir affligés nos âmes dans les jours de repentance. Le sang et l’eau ont coulé pour purifier et délivrer,  l’eau (la parole – la semence)  qui fait naître  et régénère, sont sortis  de son coté  Mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et d'abord il en sortit du sang et de l'eau. Jean 19/34

Cette eau que Jésus donne à celui qui a soif , deviendra en lui une source d'eau qui  jaillira jusque dans la vie éternelle , Jean 14/14. Ici c'est une image de la vie de l'Esprit, de la communion spirituelle, qui grandit et rejoint le Père et le Fils dans les lieux célestes . C'est la vie de Christ lui même qui jaillit en nous mais comme elle va vers le ciel , elle parle de notre relation avec Dieu . Il est dit que Dieu est descendu vers nous en Christ et l'Esprit de Christ en nous,  nous élève vers le Père en retour.  C'est une eau qui monte et qui descend , de son cœur vers ton cœur et de ton cœur vers le sien .C'est donc aussi une image de l'Amour..

Dans ces jours difficiles, nous serions tentés de prier  pour que la puissance de Dieu réponde à toutes nos prières  ou fasse fructifier notre travail; mais le Seigneur recherche des cœurs d'adorateurs avant même toutes nos œuvres. Pour cela, il nous faut nous dépouiller volontairement de ce que nous sommes ou que nous étions à l’ image de Christ,( Phil 2/6) de toutes nos oeuvres et victoires  passées ou présentes, qui peuvent devenir inconsciemment ou consciemment des "trophées", de tout ce qui peut forger  une "identité" chrétienne et sur laquelle nous risquons de trop nous appuyer
Le Seigneur peut  permettre  que l'on perde ainsi  jusqu'à tout ce qui faisait notre "identité spirituelle" aux yeux des autres, ce qui nous donnait un statut..
Que ce soit un  travail séculier , une position sociale, un mariage, la santé, une position ou une oeuvre dans l'église...  Il prends ce "fil et le retire de la trame" ou il était placé..( Es 38/11-12) .Il nous retranche "de la terre des vivants," d'avec  nos frères,   afin que nous soyons capables de considérer ce passé comme une perte.  Parce qu'il nous aime, et pour que nous trouvions notre bonheur en sa présence , notre identité en lui seul.  Ce n'est pas une théorie ..C'est là que nous voyons la différence.. Souvent beaucoup  bataillent contre les circonstances et s’arrêtent dans l'amertume ..accusant tour à tour le diable ou leurs semblables et s'installent dans le rejet ..pourquoi ?

L'une des raisons et qu'au fur et à mesure ce qu'ils faisaient pour Dieu a pris plus d'importance que le "cœur à cœur" avec lui. Ce n'est pas pour nous "donner une leçon, Il  veut simplement nous amener plus prés de Lui, prés de son cœur, là d’où "proviennent toutes les sources de la vie" .L'autre, c'est à cause de l'appel qui est sur nos vies..et aussi pour nous identifier pleinement à celui qui est mort sur la croix .  C'est  apprendre à se vider  de soi-même pour connaître la résurrection. Dieu ne peut pas être servi à partir de notre  énergie humaine, notre  intelligence ou nos propres capacités. 

Mais si vous vous laissez faire au lieu de vous révolter, alors l'Esprit tracera un chemin dans vos  coeurs, il lèvera le "voile"  pour vous emmener devant sa Face où rien n'a plus d'importance que Lui et Lui seul et vous  pourrez dire  "maintenant mon oeil t'a vu " et contempler la gloire de l'Eternel . Il n'y a qu'en retrouvant cette place devant Lui, alors que peut-être vous vous sentez seuls,  inutiles,  oublié dans l'indifférence générale,   que vous pourrez  résister au découragement . Notre vie n'est que là , devant sa Face , c'est là que se forge notre identité, "l'empreinte du Fils "..  Il le permet pour que nous trouvions notre joie, notre force  en Lui . Car on peut tout perdre, mais il y a une chose que nous ne perdrons jamais, c'est notre place d'adorateur , et c'est de là que provient la Vie 
 C’est aussi cela se rappeler le temps du désert ou nous habitions des cabanes,( les huttes)  où dépouillés de tout, nous apprenons à ne placer  notre confiance qu’en Lui et non en nous mêmes (2 Cor 1/9 ). 

C'est dans cette intimité avec Lui que nous sommes arrosés avec abondance et qu'ainsi arrosés , nous arroserons tous ensemble à notre tour.  Quelque soit  notre place dans le Corps. En ces jours de Fêtes ..Réjouissons-nous pour qui Il EST ..
Il déposera sa gloire dans chacun de nos cœurs et ainsi la Gloire de l'Eternel éclairera chaque pierre vivante de son Corps , qui éclairée par lui, brillera de l'intérieur . Debout, Jérusalem, brille de mille feux, car la lumière se lève pour toi : la glorieuse présence du Seigneur t'éclaire comme le soleil levant.  Es 60 (1/2)
En célébrant cette fête,  nous annonçons aussi   prophétiquement, le jour ou de nouveau les sauvés de toutes les nations monteront à Jérusalem pour  fêter et célébrer l’Eternel , lorsque les bruit des guerres auront pris fin, sous le règne du Prince de Paix 

La lumière est faîte pour  briller dans les ténèbres ..
Dans les temps qui viennent, le Seigneur désire avant tout restaurer, renouveler , notre intimité avec Lui, répandre sur nous avec abondance ce fleuve d'eau vive, afin que ceux qui vivent dans les ténèbres ou la souffrance  soient  attirés par notre amour, l’eau qui coule de notre cœur. Et pour d'autres, "voyant" se refléter sur nos visages et dans nos âmes,  l'adoration véritable  qui vient du St Esprit,  qu'ils  soient  également saisis par elle .
Que le Seigneur appelle de chaque pays , du Nord et du Sud , de l'Est et de l'Ouest , ceux qui veulent et désirent  célébrer son Nom .
Que le Seigneur puisse rompre dans l'adoration  les verrous de nos cœurs , et qu'il répande sa pluie et sa Gloire sur ceux qui crient vers Lui, sur ceux qui se sentent  desséchés par la souffrance et les combats, qu’Il ranime le feu du premier amour dans vos cœurs , car Il n’éteint pas la petite mèche  qui brûle encore..
Néh 8/1C'était le premier jour du septième mois... Et Néhémie, qui était le gouverneur, et le sacrificateur Esdras, le scribe, et les Lévites, qui expliquaient la loi au peuple, dirent à tout le peuple : Ce jour est consacré à l'Eternel, votre Dieu ; ne soyez point dans le deuil et ne pleurez point ! Car tout le peuple pleurait en entendant les paroles de la loi. Et il leur dit : Allez, mangez des viandes grasses et buvez des boissons douces, et envoyez des portions à ceux qui n'ont rien d'apprêté, car ce jour est consacré à notre Seigneur ; ne vous affligez point, car la joie de l'Eternel, voilà votre force
                       Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur 
                              je le répète, réjouissez-vous                         
                                                                                            
Deborah 


J'ai voulu joindre le témoignage d'une  sœur au sujet de Soukkot
"Dieu est vraiment bon. Il y a quelques années, j'ai aidé une famille juive de  Londres à préparer leur maison pour une fête, mais à l’époque ,  je ne savais pas ce qu'ils préparaient réellement, je savais juste que c'était une fête d'actions de grâces.  Il m'ont invité, et je me suis jointe a eux.  J'ai profondément  aimé l'ambiance de ces jours. J'avais pourtant  à ce moment là,  besoin d'une intervention divine particulière  mais  j'ai simplement  célébré Dieu, suivant leur exemple.  Dans les jours qui suivirent,  le Seigneur  a miraculeusement dénoué la situation pour laquelle je me lamentais. Je sais  aujourd'hui que je célébrais le Soukkot.  Oui, le Seigneur  aime qu'on lui rende grâce a tout moment." 

Caroline B.






04 octobre 2011

Un Avenir et de l'Espérance

Devant le nombre croissant de chrétiens, de serviteurs et servantes de Dieu que nous croisons qui ont été fortement éprouvés, voire abattus par l’adversité j’ai eu à cœur de mettre en place ce que j’appelle, une trousse de premiers secours : plusieurs messages destinés à apporter, à ceux qui en ont besoin, une aide morale et spirituelle rapide avant que l’adversité n’ait le temps de faire plus de dégâts dans leur vie.

Claude Payan  

Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Jer 29/11


  
                                       
 Message 1 de la série : « Trousse de premier secours »
  Pour… pasteurs, chrétiens, églises, couples, etc. blessés, déçus, découragés, éprouvés plus que la normale… soumis à une pression… qui leur fait perdre leur vision… voire plus… !

                                        SURMONTER SES DECEPTIONS ET REBONDIR 

Les « flèches » de déception

 Il y a tant de raisons d’être déçu dans ce monde que, si l’on n’apprend pas à gérer nos déceptions, on va se retrouver, à un moment donné, à crouler sous leur poids. On peut dire que chaque déception est comme UNE FLECHE qui nous atteint.
Qu’est-ce qu’une (flèche de) déception ? C’est quelque chose qui n’a pas tourné comme on voulait ou pensait que ça devait tourner. Cela nous déçoit et touche notre cœur. La Bible dit :
Prov 13 : 12 : « Un espoir différé rend le coeur malade, mais un désir accompli est un arbre de vie. »
Ce n’est pas une déception qui va nous briser, mais l’accumulation de plusieurs déceptions. Spécialement lorsque l’on passe par une période où l’on est déçu par une chose après une autre. Vous connaissez ces périodes ? Si l’on n’ôte pas régulièrement ces flèches de notre corps, on se retrouve un jour couvert de blessures qui peuvent nous ôter du chemin de notre destinée.

 La déception de l’échec du plan divin
Il y a une forme de déception qui nous touche particulièrement, en tant qu’enfants de Dieu, c’est lorsque les choses qui étaient, ou dont on pensait qu’elles étaient la volonté de Dieu ne marchent pas néanmoins. Il y a alors une confusion profonde qui vient se greffer sur cette déception. Confusion agrémentée par un ensemble de questions, bien compréhensibles, qui émergent alors :
-         Si c’était le plan de Dieu, pourquoi ça a foiré ?
-         Et si le plan de Dieu a foiré, tout est-il fichu maintenant ?
-         Qu’est-ce qui me reste à faire ?
Le diable nous accable dans ces instants de pensées qui ont pour but de nous ôter toute foi en une espérance et un avenir glorieux : « Le plan de Dieu pour ta vie a foiré, il ne reste plus rien. Tu as gâché ta chance. Etc.»
Qu’est-ce qui nous reste à faire lorsque la personne avec qui l’on pensait faire sa vie est partie dans la direction opposée à ce qui était prévu et nous a laissé ?
Qu’est-ce qu’il reste à faire lorsque l’on a déménagé pour entrer dans le plan de Dieu et qu’au lieu de voir ce plan s’accomplir tout s’est cassé la figure ; comme c’est le cas d’amis de ma connaissance.
Qu’est-ce qu’il reste à faire quand notre famille a explosée alors qu’on était chrétien, et même peut-être qu’on servait Dieu. On pensait qu’étant chrétiens ce genre d’option n’interviendrait jamais.
Qu’est-ce qu’il reste à faire quand la guérison attendue n’est pas survenue.
Quand c’est la mort d’un proche, un mari, un  enfant qui arrive alors que l’on attendait de voir Dieu agir ?
Lorsque l’église, l’œuvre, l’équipe sur lesquelles on avait fondé toute une vision explose
Qu’est-ce qu’il reste à faire lorsque les gens sur lesquels on comptait nous ont quitté ou ne veulent plus continuer dans la vision ?
Dans nombre de ces situations, on se retrouve momentanément sans la force de faire grand-chose tellement l’accumulation de nos déceptions nous fait l’effet d’un coup de masse sur la tête.
Oui, qu’est-ce qu’il reste à faire lorsque ce qui paraissait être le plan divin a foiré ?
Doit-on se rabattre dans un plan médiocre pour le restant de sa vie ?
Sortir de la confusion

Il va falloir sortir du découragement et de la souffrance. Pour cela il faut d’abord sortir de la confusion. Pour sortir de la confusion il nous faut une réponse BIBLIQUE aux questions qui se posent dans notre esprit. Parce qu’une réponse humaine ne peut satisfaire une si grande souffrance causée par le fait de voir sa destinée, ou une partie, se détruire.
« Si c’était le plan de Dieu, pourquoi ça a foiré ? » « Quelque chose qui est dans  le plan de Dieu peut-il foirer ? »
Beaucoup pensent que si quelque chose foire, cela est la preuve que ce n’était pas le plan de Dieu ? Ce qui est tout à fait faux ! Il est vrai que quelque chose peut foirer parce que ce n’était pas le plan de Dieu et que Dieu ne le bénit pas, mais penser qu’une chose qui est dans le plan de Dieu réussit naturellement et obligatoirement, c’est de l’inconscience.
Une chose peut-être parfaitement dans le plan de Dieu et échouer ! Bien sur que la question se pose alors : Pourquoi ? En fait pour chaque cas, c'est peut-être une raison différente.  Le but n'est pas de s’étendre ici sur ce sujet, mais de voir s’il est possible de rebondir à partir de là.
Oui, une chose qui est le plan de Dieu peut, malgré tout foirer. Que tous les plans de Dieu aient toujours réussi du premier coup pour quelqu’un, ça n’existe pas.
Je ne dis pas cela pour dire que l’on ne doit pas tout faire pour permettre aux plans de Dieu de s’accomplir mais pour aider à RELATIVISER.
Vous me direz : «Si c’est une chose qui n’est pas si importante c’est facile de relativiser, mais lorsqu’il s’agit de l’explosion d’une famille, d’un ministère, d’une église, etc., c’est autre chose. » Bien sur ! C’est pourquoi je veux aller plus loin et vous montrer que des plans de Dieu avortés et ayant des conséquences très graves se trouvent dans la Bible et dans la vie de certains des caractères les plus importants.

A commencer par le tout début
Il y a une méga histoire d’échec et de déception, aux conséquences très graves, qui est tellement « grosse » qu’on risque d’y passer à côté. C’est la première et plus grosse déception de Dieu Lui-même : le plan de Dieu pour l’humanité à foiré A SON DEBUT ! Avez-vous bien réalisé cela ?
Si quelqu’un a ressenti qu’il était dans le plan de Dieu et que malgré tout ce plan basculait c’est bien… Dieu ! Pas de doute, Dieu était dans le plan de Dieu en, créant et plaçant l’homme et la femme en Eden !
Il faut bien comprendre que Dieu n’a pas mis l’homme sur terre pour qu’il pèche, s’éloigne de Lui, et laisser entrer Satan et son cortège de malédiction : maladie, pauvreté, haine, tuerie, abus divers dans le monde. Le fait qu’Il puisse savoir à l’avance toute chose ne veut pas dire que toute chose qui arrive est selon Son plan.
On peut donc bien dire que le plan de Dieu a foiré. Les conséquences ONT ETES CATASTROPHIQUES : la mort spirituelle et physique pour l’homme destiné au départ à ne jamais mourir, destruction et malédiction de la terre, etc. Plus dramatique tu meurs !
Cela doit donc déjà aider toute personne confrontée à un sentiment d’échec terrible, toute personne qui a cette impression que sa situation et ses conséquences sont trop graves pour les surmonter. Cet exemple est aussi la démonstration irréfutable que les plans de Dieu ne s’accomplissent pas toujours obligatoirement. Maintenant, le deuxième enseignement, bien plus riche, est que…

Dieu peut retourner n’importe qu’elle situation

Par retourner une situation, nous ne voulons pas dire juste l’arranger, la réparer, limiter les dégâts. Non ! Il peut nous propulser PAR LE BIAIS MEME de l’erreur, du problème, de la déception dans quelque chose D’ENCORE MIEUX QUE CE QUE NOUS AVONS RATE OU PERDU !
Là aussi, si c’est difficile à croire face à la déception et souffrance actuelle qui peut être la notre, c’est ce que nous enseigne l’Ecriture ET LE PLAN DIVIN MEME DE SALUT EN JESUS CHRIST ! C’est la conséquence de la mise en route d’une loi encore plus grande que la loi de la réussite, celle de LA GRACE !
Face au dérapage d’Adam et Eve, Dieu a libéré un autre plan, un plan de rachat, en Jésus-Christ qui devait amener l’humanité dans une dimension supérieure à celle perdue dans la chute ; comme nous l’avons expliqué déjà plusieurs reprises, sous des formes différentes, dans les cours LN.
Romains 5 : 20 : « Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé. »
Dieu ne fait pas les choses à moitié. Il ne sauve pas juste les meubles. Il transporte, si on le laisse faire, dans une dimension, bénédiction donc supérieure !
Si Dieu a rattrapé le plan de la création par le plan du salut, il peut nous permettre de rattraper nos plans avortés.

 Comment le comprendre ?
 Si Dieu est confronté à la réalité des échecs cuisants des hommes, et leurs conséquences, Il a aussi par SON OMNISCIENCE, c’est-à-dire sa faculté de tout savoir à l’avance, PREPARE A L’AVANCE UNE SOLUTION pour chaque échec qui interviendrait.
L’Ecriture nous dit qu’en fait, faisant allusion à Jésus, que  l’agneau de Dieu, la solution a été préparée AVANT même LA FONDATION DU MONDE. Il est :
1 Pi1 : 20 : «… un agneau sans défaut et sans tache ; prédestiné avant la fondation du monde, il fut manifesté à la fin des temps, à cause de vous. »
Il a été manifesté en son temps, mais préparé depuis bien longtemps, avant la fondation du monde. C’est un principe : dans Son omniscience, Dieu a préparé des solutions AVANT MEME QUE LES PROBLEMES ARRIVENT !
Voyez-vous, lorsque une personne est confrontée au nom accomplissement du plan divin elle a tendance à penser qu’il n’y a donc aucun autre plan, ou pas de plan aussi bon en remplacement, et encore moins un plan meilleur.
C’est compter sans l’omniscience de Dieu ! Sans le fait qu’Il a déjà prévu un plan meilleur à celui qui a échoué.
Quelqu’un qui a été profondément amoureux pensera qu’il ne peut retrouver une telle « âme sœur ». Quelqu’un qui est couvert de dettes qu’il ne pourra plus jamais prospérer. Quelqu’un qui a vu sa famille exploser que les temps à venir ne seront que souffrance et tristesse.
Mais Le Seigneur, sachant que cet homme, cette femme, par exemple qu’il te destinait, dévirait à un moment donné, a prévu quelqu’un de bien mieux que tu pourras aimer bien plus et de qui tu seras aimé bien plus!
Sachant que ces collaborateurs te laisseraient tomber, il en a prévu de meilleur. Que cette église exploserait (ou s’endormirait) il a prévu que tu touches encore plus de monde, par un autre biais, qu’en en restant le pasteur.
On sort de sa confusion, de son découragement, de L’INERTIE QUE PRODUIT LA DECEPTION lorsque l’on considère qu’il y a une solution devant nous PREPAREE AVANT MEME que ne soit arrivée la cause de ces choses.

 Dieu utilise le problème même comme tremplin
Le plus fort, est que Dieu va utiliser la cause même de ta souffrance et de ta déception pour t’aider et te bénir.  C’est-à-dire que la chose même qui devait te stopper devient l’occasion de REBONDIR vers mieux. Exemple : ton échec va t’enseigner pour pouvoir réussir des choses que tu ne peux réussir sans avoir un tel enseignement et une telle expérience d’échec.
Cette blessure que tu as reçu va te remplir de tellement de compassion pour ceux qui sont blessés de la même façon que tu va pouvoir être efficace comme personne dans un domaine particulier. Ainsi s'accompli ce passage de l’Ecriture :
Rom 8 : 28 : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »
En fait, il y a une loi supérieure à la loi de la mort, c’est celle de la vie. C’est-à-dire que la vie peut sortir de la mort même.
C’est le principe de LA RESURRECTION. 
Etes-vous prêt pour une résurrection ? La réussite peut sortir de l’échec ! Le bonheur du malheur ! La joie de la tristesse ! L’espérance de la détresse ! Etc. C’est ce que veut dire la suite du  verset cité précédemment :
1 Cor 10 : 13 : « …mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d‘en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »
Ce qui peut empêcher Dieu d’agir est que nous ne placions pas notre foi dans cette réalité biblique. Et, fort de cette connaissance, si nous refusons de sortir de notre chagrin, notre souffrance, notre déception.
Nous avons dans l’Ecriture l’exemple de nombreux hommes, certains qualifiés de patriarches, qui ont vu, ou ont eux même fait « foirer » des plans de Dieu avant de se retrouver dans un plan bien supérieur.

 Ceux qui sont passés avant nous
            Les gens imaginent parfois que leur situation est trop spéciale, trop dramatique, trop « foireuse » pour qu’elle puisse être changée. Que les personnages bibliques avec qui Dieu a travaillé étaient des êtres exceptionnels qui n’avaient pas tous ces problèmes que l’on peut avoir.  Or, pour reprendre l’expression de Jacques au sujet d’Elie, ils étaient des hommes « de la même nature que nous ». Confrontés aux mêmes faiblesses, aux mêmes pièges.
Jacob sert sept ans pour la femme qu’il aime, le jour de son mariage on lui en donne une autre. Vous parler de situation foireuse. Il doit re-servir sept autres années pour avoir enfin cette femme. Sept ans pour rien semblerait-il au premier abord. Tout cela n’a pas empêché Dieu d’en faire le père d’Israël. Les douze tribus sont même le fruit de ces faux pas de jeunesse, car Dieu a rattrapé le plan.
Joseph a vu plusieurs des plans mis en place par Dieu pour sa vie se casser la figure. La première fois lorsqu’il est vendu par ses frères au lieu voir s’accomplir la vision qu’il venait de recevoir sur sa gloire future.
Ensuite lorsque, sorti de prison, il devient le gérant de Potiphar pour mieux retourner en prison accusé faussement. Il y a de quoi dire : « Qu’est-ce qui se passe là haut, on me donne pour mieux me reprendre ? » Beaucoup de gens imaginent que tout cela était voulu de Dieu parce que ça a finit par tourner au bon et que Le Seigneur utilise tout. Mais non, c’est la conséquence du combat spirituel entre Dieu qui veut l’aider et le diable qui veut le détruire.
Dieu FAIT REBONDIR Joseph à partir de chaque épreuve. Et A FORCE DE REBONDIR Joseph arrive au plus haut rang. Et sauve tout un peuple. Dieu veut TE FAIRE REBONDIR A PARTIR D’OU TU TE TROUVE AUJOURD’HUI. EN UTILISANT le fait même que le diable t’a stoppé dans ta course ou t’a frappé, blessé, humilié.
Cet enseignement n’est pas pour nier qu’il y a un temps pour crier, pleurer, faire un deuil même, comme l’a fait Joseph. Combien c’est normal ! Mais pour te redonner la foi dans le fait que….LE MEILLEUR PEUT ENCORE SE TROUVER DEVANT ! Si tu relève la tête.
Ce qui a permis à Joseph de rebondir, et donc à Dieu d’accomplir Son plan, c’est aussi qu’il n’a accepté de DEUMEURER dans L’APPITOIEMENT, LA CONFUSION, LA TRISTESSE, LA RACUNE, L’AMERTUME, etc. Ces choses sont des facteurs qui, bibliquement, empêchent une personne de pouvoir se relever et Dieu de l’aider. Ca vaut le coup de le mentionner ici.
Samson, qui avait reçu un merveilleux appel et onction sur sa vie représente pour moi le caractère biblique le plus « expert » en forage de plan divin. A force de « jouer avec le feu », et de faire mauvais choix sur mauvais choix, il a fini dans l’opposé de la destinée de Dieu pour sa vie.
MEME là, dans ce cas extrême, lorsqu’il a crié à Dieu Le Seigneur lui a permis de terminer sa vie en détruisant plus d’ennemi, nous dit l’Ecriture, qu’il n’en avait tué au cours de toute son existence.
C’est L’HUMILIATION MEME par laquelle les Philistins ont décidé de le faire passer qui a été le support pour leur propre destruction. Puisqu’ils l’ont attaché aux piliers qui soutenaient tout le bâtiment où ils se trouvaient pour se moquer de lui.
Comme mentionné dans un autre cours Elie ne savait pas, au moment où il était dans la dépression dans le désert qu’il était à la veille de sa plus grande expérience spirituelle : être enlevé dans un char de feu. La dépression n’était pour Dieu une raison de le rayer de Sa liste de candidats au miracle. Dieu ne t’a pas rayé de Sa liste de candidats au miracle !!!
David a été un homme qui a recherché depuis le début à être dans le plan de Dieu. Saül a fait basculer ce premier plan en étant jaloux de lui et en cherchant sa perte (libre arbitre – il n’était obligé de choisi cette option) alors qu’il aurait du être son père spirituel. D’homme élevé et respecté David est devenu un fuyard. On devait lui donner la fille de Saul (plan de Dieu) et on la donne à quelqu’un d’autre. A la place on lui donne un coup de pieds au derrière on pourrait dire.
Il a rebondi d’épreuve en épreuve, après avoir même tout perdu un jour, et est devenu roi ! Lorsqu’il a chuté, ce n’était plus là la faute d’un autre, comme avec Saul, mais bien la sienne, Dieu l’a relevé et lui a fait l’honneur de devenir une image et un père de la lignée du Messie.

 Un avenir et une espérance
 Contrairement à plusieurs formes de pensées, n’attribuons pas à Dieu tous ces plans avortés dans notre vie et les souffrances qui en découlent. Comme le font souvent les chrétiens. Il est juste de dire que Dieu est derrière dans le sens qu’Il A DEJA PREVU LA SOLUTION, mais pas qu’Il a provoqué toutes ces choses. Ces solutions ne sont pas des plans médiocres, mais en elles se trouvent  UN AVENIR ET UNE ESPERANCE !
Jér 29 : 11 : « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »
Les gens à qui s’adresse Jérémie dans ce verset ont vu le plan de Dieu pour leur peuple et leur vie VOLER EN ECLATS puisqu’ils ont vu leur pays ravagé et ont étés déportés à Babylone.
Et, que leur dit Le Seigneur ? Non pas qu’il n’y a plus rien à faire, que les choses sont allées trop loin pour rattraper quoi-que ce soit mais QU’IL A DES PROJETS POUR EUX !
Ces projets se résument à ces deux mots : un avenir et une espérance !

Claude PAYAN
http://cjp-diffusion.fr/

Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi , l'espérance et l'amour; mais la plus grande de ces choses, c'est l'amour 1 Cor 13/13